http://www.cidj.com/

Orthésiste

Synonymes : orthopédiste-orthésiste, podo-orthésiste

  • Santé
Spécialiste des appareillages orthopédiques destinés à soulager des pathologies osseuses, musculaires, articulaires ou circulatoires, l’orthésiste s’occupe le plus souvent des membres inférieurs et supérieurs, mais aussi du buste et de l’abdomen.

Description métier

Sous le terme orthésiste, on distingue l’orthopédiste-orthésiste et le podo-orthésiste, deux spécialistes qui travaillent en relation avec un médecin, kiné ou ergothérapeute, et reçoivent sur prescription médicale.

L’orthopédiste-orthésiste est spécialisé dans la réalisation de petits appareillages : il conçoit des orthèses de la main, du pied, des articles de contention ou encore des bandages herniaires en choisissant les matériaux en fonction du handicap, puis assure le suivi de la fabrication. Il reçoit ses patients et procède aux essayages et aux éventuelles rectifications.

La plupart d’entre eux travaillent dans de petites entreprises de fabrication d’orthèses ; certains opèrent dans la fonction publique hospitalière ou dans une pharmacie vendant du petit appareillage médical.

Le podo-orthésiste, lui, est un spécialiste des problèmes du pied (malformations, accidents, rhumatismes…). Il fabrique des prothèses orthopédiques (chaussures) ou des orthèses (semelles, coques talonnières).

Au contact du patient, il prend les mesures, les empreintes et procède au moulage. Il conçoit l’appareillage, puis supervise la réalisation effectuée par des ouvriers spécialisés, et vérifie ensuite si la prothèse est bien adaptée au cas traité.

Le podo-orthésiste travaille souvent dans une entreprise ou un atelier de fabrication, mais il peut aussi exercer en hôpital ou en centre de rééducation. La régularité de ses horaires dépend de son statut et du type de structure qui l’emploie. Il travaille toujours en liaison avec une équipe médicale ou paramédicale.

Études / Formation pour devenir Orthésiste

Après un bac technologique, par exemple ST2S, plusieurs diplômes de l’Éducation nationale ou du ministère de la Santé sanctionnent les formations d’orthopédiste-orthésiste et de podo-orthésiste :

niveau CAP
- CAP podo-orthésiste,
- CAP orthoprothésiste,

niveau bac
- bac pro TAO - technicien en appareillage orthopédique  

niveau bac + 2
- BTS prothésiste-orthésiste
- BTS podo-orthésiste (au contact des patients),
- diplôme d'orthopédiste-orthésiste-podologiste (ACPPAV).
 

Salaires

Du S.M.I.C. à 1 650 € brut par mois pour un orthésiste salarié débutant.

Evolutions de carrière

S’il est titulaire d’un BTS de la spécialité, un orthésiste peut obtenir l’agrément de la Sécurité sociale, indispensable pour s’installer à son compte en cabinet privé. Pour autant, il ne recevra pas sa clientèle directement, mais toujours sur prescription médicale.


Crédit photo : Stockart - Fotolia