https://www.cidj.com/

Ingénieur hospitalier / Ingénieure hospitalière

  • Santé - Paramédical
L’ingénieur hospitalier ou l'ingénieur hospitalière a en charge tous les domaines techniques et scientifiques d’un établissement public de santé.

Description métier

L’ingénieur hospitalier est un fonctionnaire de catégorie A. Il est en quelque sorte l’équivalent de l’AAH qui gère les domaines administratifs, mais pour toutes les problématiques techniques et scientifiques de l’hôpital. 

Bâtiments, équipements informatiques, matériels médicaux… de nombreux domaines entrent dans son champ de compétences. 

Il ou elle mène des études techniques, élabore et met en œuvre des projets de rénovation et de modernisation, fait des choix techniques, gère le déploiement d’installations accompagné des équipes dédiées dont il a la charge.

Le métier d'ingénieur hospitalier nécessite des compétences techniques pointues et une veille permanente du domaine technique ou scientifique dont il ou elle a la responsabilité.

Études / Formation pour devenir Ingénieur hospitalier / Ingénieure hospitalière

L’ingénieur hospitalier est recruté par voie de concours (catégorie A) externe et interne.

Après réussite au concours, les lauréats suivent une formation rémunérée assurée par l’EHESP comprenant des enseignements théoriques et des stages en milieu professionnel.

Informations sur les concours auprès du Centre National de Gestion des praticiens hospitaliers

Salaires

L’ingénieur hospitalier démarre sa carrière avec une rémunération de 1 827 € brut mensuel (3 847 € en fin de carrière).

Evolutions de carrière

L’ingénieur hospitalier peut devenir ingénieur principal, ingénieur en chef.


Crédit photo : Marcel Scholte / Unsplash