http://www.cidj.com/

Expert-comptable / Experte-comptable

Synonymes : commissaire aux comptes, contrôleur de gestion

  • Gestion - Audit - Ressources humaines
  • Banque - Finance - Assurance
De l'établissement des comptes annuels au conseil en matière de gestion, de droit des affaires, de droit fiscal, de droit social, ou encore de conseil à l'export, l'expert-comptable est le conseiller permanent du chef d'entreprise.

Description métier

L'expert-comptable doit obligatoirement, pour exercer la profession, être inscrit à l'ordre des experts-comptables, après avoir prêté serment. Il est soumis à une déontologie rigoureuse.

L’expert-comptable a des missions variées :
• Une mission d’opinion : la révision comptable, ou l’audit, consiste en un examen en vue d’exprimer une opinion motivée sur la régularité et la sincérité des comptes.

• Des missions comptables : l’établissement des comptes des entreprises et la consolidation des comptes annuels des groupes de sociétés doivent se conformer aux recommandations très précises du Conseil de l’ordre.

• Des missions de conseil et d’assistance : diagnostic et conseil en organisation générale, administrative et comptable, conseil et aide à la décision, conseil en matière juridique, fiscale et sociale, organisation et mise en place de systèmes informatiques spécialisés, relations avec les banques et organismes financiers…

Les activités de l’expert varient selon la taille du cabinet dans lequel il officie. Dans un cabinet de petite dimension, il est polyvalent. Dans une structure plus grosse, il travaille au sein d’une équipe de juristes, informaticiens, fiscalistes. Dans ce cas, la division du travail est réelle.

Les contacts avec la clientèle exigent des déplacements fréquents. Il a souvent des horaires irréguliers et peut travailler le week-end spécialement au moment des bilans et comptes annuels.

Les experts-comptables exercent à 90 % en libéral, mais beaucoup ont débuté comme salariés. Le salariat offre l'avantage de permettre au débutant de confirmer sa pratique et de nouer des contacts qui faciliteront son installation ultérieure en indépendant.

L'expert-comptable salarié peut aussi, après avoir fait ses preuves, racheter des parts du cabinet qui l'emploie et devenir associé. Une autre solution consiste à travailler au service financier d'une grande entreprise.

La grande majorité des experts-comptables sont aussi commissaires aux comptes.

Études / Formation pour devenir Expert-comptable / Experte-comptable

Pour devenir expert-comptable, il faut obtenir trois diplômes successifs :

- le DCG : diplôme de comptabilité et de gestion, de niveau licence bac + 3,
- le DSCG : diplôme supérieur de comptabilité et gestion, de niveau master bac + 5,
- le DEC : diplôme d'expertise comptable, bac + 8.

Après un stage rémunéré de 3 ans validé par une attestation, il faut passer l'examen final constitué de 3 épreuves :

-    épreuve écrite portant sur la révision contractuelle et légale des comptes (résolution d'un cas pratique à en 4h 30),
-    épreuve écrite sous forme de QCM portant sur la réglementation professionnelle et la déontologie,
-    soutenance d’un mémoire en rapport avec l’activité d’expert-comptable ou de commissaire aux comptes.

Le DEC permet de s'inscrire à l'Ordre des experts-comptables pour exercer à titre libéral  : www.experts-comptables.com.

A savoir : le master CCA (comptabilité-contrôle-audit) assuré par l'université permet de rejoindre la filière de l'expertise comptable.

Chaque niveau de diplôme donne accès à des métiers différents dans la comptabilité, la finance et la gestion.

A noter la licence pro métiers de la comptabilité spécialité responsable de portefeuille clients d'expertise-comptable forme des collaborateurs de cabinets d'expertise comptable ou de services comptables et financiers d'entreprises de toute tailles. 

Salaires

Globalement un expert-comptable gagne bien sa vie. Il est difficile d'établir une grille précise des salaires car ils varient en fonction de l'expérience et de l'employeur ou du volume de contrats conclu dans le cadre d’un cabinet d’expert.

Pour un expert à son compte, le revenu brut mensuel de début, après 3 ans de stage, est de l’ordre de 5 000 €. Un jeune salarié débutant peut compter en net mensuel sur 2 500 € + primes.

Evolutions

La principale évolution professionnelle est le passage du statut de salarié à celui de libéral. L’expert-comptable doit alors se constituer ou racheter une clientèle personnelle.

Il peut dans les grandes entreprises devenir directeur comptable voire directeur financier ou assurer les fonctions de commissaire au comptes.


Crédit photo : Pixabay