http://www.cidj.com/

Électronicien / Electronicienne de l’armée de l’air

Synonymes : spécialiste électronicien opérationnel des infrastructures aéronautiques

  • Mécanique - Maintenance
  • Informatique - électronique
  • Défense - Sécurité - Secours
L'électronicien / Electronicienne de l'armée de l'air assure la maintenance des installations électriques sur base aérienne et en missions.

Description métier

L’électronicien de l’armée de l’air, appelé précisément spécialiste opérationnel des infrastructures aéronautiques assure la maintenance corrective (réparation) et préventive (entretien, rénovation, réhabilitation) en veillant à la conformité des installations électriques et au respect des normes.

Son champ d'action est très large : installations de génération électrique et de distribution d'énergie, systèmes de balisage d'aérodrome, systèmes froid/climatisation, groupes électrogènes mobiles, unité de traitement de l'eau (potabilisation, assainissement), rénovation/réhabilitation et création d'installations électriques basse tension...

Il exerce ses missions sur base ou dans le cadre de missions, gére et encadre les militaires de rang qui l'assiste. 

 

Études / Formation pour devenir Électronicien / Electronicienne de l’armée de l’air

Conditions d'accès
L'électronicien de l'armée de l'air dépend du corps des sous-officiers.
À ce titre les conditions exigées pour postuler sont les suivantes :

  • nationalité française
  • être titulaire d'un baccalauréat général, technologique ou professionnel ;
  • avoir moins de 30 ans à la date de la signature du contrat ; 
  • Satisfaire aux tests de sélection et aux normes médicales de la spécialité

En cas de réussite à tous ces tests et ayant reçu l'aval de la commission d'intégration, le candidat intègre l'armée de l'air et signe son contrat (5 ans).

Formation

En tant qu'élève sous-officier, il suit alors une formation rémunérée de 39 semaines comportant 3 phases :

  • une formation militaire : à l'École des sous-officiers de Rochefort, l'élève apprend les rudiments de la vie militaire durant 16 semaines : maniement des armes, règles de discipline générale, renforcement musculaire, progression sportive...Ces quatre mois sont validés par la remise d'un certificat d'aptitude militaire (CAM).
  • stage de qualification élémentaire de 23 semaines. Cette formation se conclut par l'obtention du brevet élémentaire de spécialiste et par une affectation sur une base aérienne par ordre de mérite.
  • une phase d'application en unité de 6 mois.

Salaires

Solde pour un célibataire au 1er janvier 2019 : 
•    A l’obtention du grade de sergent (Dès l'entrée en école) 1 409 € net 
•    A l’obtention du grade de sergent-chef (10 ans de service avec brevet supérieur) 1 621 € net 

Des indemnités peuvent s'ajouter à cette solde de base selon la situation familiale et l'affectation géographique. 

Une prime d'engagement initial à partir de 1 067 € brut est versée le 13ème mois suivant l'engagement.

 

Evolutions de carrière

  • De grade d'aviateur jusqu’au grade de caporal-chef après 4 mois de service, puis grade de sergent à compter du 13è mois de service.
  • Possibilité d’évoluer par la suite vers le statut de sous-officier de carrière, voire officier.

Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...