http://www.cidj.com/

Docker

Synonymes : calier, débardeur, manutentionnaire portuaire, ouvrier portuaire

  • Transport - Logistique
Le docker travaille dans les ports de marchandises. Au départ ou à l’arrivée des bateaux c’est lui qui s’occupe de charger ou décharger les cargaisons. Les dockers ont le monopole de tout ce qui est manutention sur le domaine maritime public. Profession exclusivement masculine.

Description métier

Le docker travaille sur les quais. A l’arrivée d’un bateau il doit au plus vite ouvrir les cales, décharger des conteneurs qui parfois pèsent plusieurs tonnes. Il charge et décharge aussi du vrac (matériaux, bois...) et s'occupe de la fixation des véhicules (accorage).

Il utilise des engins de portage (grue, pont roulant, fenwick) mais le métier reste très physique.

Le docker contribue également à la gestion informatique des conteneurs. 

En plus d’une résistance physique à toute épreuve, le docker doit faire preuve de ponctualité et de rapidité car certains chargements ou déchargements concernent des denrées périssables et/ou obéissent à des contraintes de délais. Il doit avoir aussi une large disponibilité, les arrivages dans les ports se faisant de jour comme de nuit.

Le métier n’est pas sans risques en raison de l’enchaînement des opérations qui impliquent concentration et précision dans le transbordement de charges volumineuses et très lourdes.

A noter : les manoeuvres de chargement et de déchargement tendent aujourd'hui à l'automatisation.

Études / Formation pour devenir Docker

La formation du docker est généralement prise en charge par les centres de formation de manutention portuaire et elle dure quelques jours. Cette formation a surtout pour objet l’apprentissage de l’utilisation et de la conduite des appareils de levage et de transbordement (grues, portiques, chariots élévateurs).

Le certificat d'aptitude à la conduite en sécurité de chariots élévateurs (CACES) est exigé.

Il existe des CQP (certificats de qualification professionnelle) dans la manutention portuaire. 

Salaires

Le système de rémunération du docker est assez compliqué et ses revenus peuvent varier considérablement. Ce salarié mensualisé est malgré tout payé à la journée autour de 90 €. Ses revenus peuvent donc varier d’un mois sur l’autre.

Selon les marchandises, les horaires majorés ou non et le temps travaillé un docker peut gagner entre 1 700 et 3 100 € brut mensuels.

Evolutions de carrière

Après quelques années d’expérience, le docker peut évoluer vers un poste de responsabilité (animation d’une équipe, gestion d’un hangar).


Crédit photo : Axel Ahoi - Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...