https://www.cidj.com/

Développeur / Développeuse back-end

  • Informatique - Web - Réseaux
Le développeur ou la développeuse back-end est en charge de la partie back-office d’un site c'est-à-dire de l’aspect technique et fonctionnel.

Description métier

A la différence du développeur front-end qui gère la partie visible d’un site, le développeur ou la développeuse back-end développe les éléments invisibles indispensables à son bon fonctionnement. Il gère notamment le serveur, le code et les bases de données.

Le rôle de développeur back-end peut être plus ou moins étendu (simple codeur, décisionnaire technique) : analyse des besoins des utilisateurs (externes ou internes), conception de l’architecture du site, développement et évolutions des fonctionnalités techniques, contrôle de la performance du site, formation du client, réalisation de notices techniques et de guides d’utilisation.

Le développeur back-end officie généralement sous la houlette du chef de projet technique.

Le développeur back-end doit avoir un excellent niveau technique. Il maîtrise les bases de données SQL, les langages de programmation (Ruby, PHP, Python), les frameworks associés, la sécurité et la gestion des accès, les codes API. Il dispose également de compétences en gestion de projet, en gestion budgétaire, en management d’équipe. Méthodique et rigoureux, le développeur back-end doit être à la fois autonome et apprécier le travail en équipe, car il est amené à collaborer avec de nombreux professionnels (développeur full-stack, développeur front-end, architecte technique, chief technical officer, chef de projet technique, lead développeur)

Le développeur back-end peut exercer dans tout type d’entreprise (startup, PME, grands groupes…) et des secteurs très variés.

Études / Formation pour devenir Développeur / Développeuse back-end

Le développeur back end est généralement issu d’une formation bac + 3 / bac + 5 en informatique ou multimédia avec une spécialisation dans le développement web

Exemples de formations : 

Niveau bac + 3 

  • BUT MMI - métiers du multimédia et de l'internet parcours développement web et dispositifs intéractifs 

Niveau bac + 5

  • Diplôme d’école d’ingénieur
  • Master en informatique
  • Diplôme (type mastère) d’école spécialisée (Epitech, Hetic, Esgi, Ece Tech)

Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Mais au-delà de la formation initiale, c’est surtout l’expérience et les compétences techniques spécifiques qui sont recherchées et qui font la différence. 

Salaires

Le salaire du développeur back-end varie selon la taille de la structure qui l’emploie, de son expérience et des missions qui lui sont confiées.

Un développeur back end débutant est rémunéré entre 3 300 € brut mensuel et 3 700 € brut mensuel. Plus expérimenté, son salaire avoisine 5 400 € brut mensuel. 

Evolutions de carrière

Le développeur back-end peut s’orienter vers le métier de développeur full stack (développeur généraliste capable de programmer à la fois la partie back-end et front-end d’un projet informatique).

Il peut aussi évoluer vers des fonctions d’encadrement (Lead développeur) ou d’expertise technique (Lead tech, chef de projet technique, chief technical officerCTO).

 

 

Témoignage de Jonathan Luquet – développeur web créateur de l’application BANJO et ancien apprenant de l’école O’CLOCK

J’avais une idée qui me trottait en tête : proposer des rencontres sur mesure grâce à la musique, et en faire une application web. Mais pour donner vie à cette idée, il me manquait des compétences techniques, et pour ça, il fallait que je devienne développeur web.

Alors, je me suis formé avec l’École O’clock, et une fois la formation achevée, avec les compétences que j’ai acquises, j’ai développé moi-même l’application “Banjo”. Une app’ 100% JavaScript qui fonctionne comme un site de rencontres “classique”, mais qui va récupérer la data des plateformes de musique qu’on utilise pour les faire “matcher” avec d’autres profils qui ont les mêmes goûts. Le back, a été réalisé avec le langage Node.js et le front en React.

Ce que je trouve sympa dans le développement, c’est que pour aller d’un point A à un point B, il y a une infinité de façons de le faire. C’est à toi d’être créatif et de trouver la meilleure façon d’y arriver.

*Témoignage sponsorisé


Crédit photo : David Pupaza / Unsplash