https://www.cidj.com/

Avitailleur avion

Synonymes : agent pétrolier aviation, essencier, agent d'avitaillement, agent aéroportuaire avitailleur, conducteur opérateur pétrolier

  • Transport - Logistique
L’avitailleur avion est le spécialiste du stockage, du transport et du ravitaillement des avions en carburant. Il peut travailler dans l'armée ou le civil.

Description métier

L’avitailleur avion réceptionne au dépôt le carburant qui arrive de la raffinerie par camion citerne.

Il vérifie et revérifie la qualité des produits livrés par un système de filtre et l’utilisation de produits chimiques réactifs (des pastilles ou des bâtonnets trempés dans le carburant par exemple). Il veille à ce qu’il n’y ait pas de trace d’eau à l’intérieur pour éviter le gel. 

Ce professionnel  utilise un mini-ordinateur pour identifier l’avion qu’il doit livrer : caractéristiques, numéro de vol, parking…

Il achemine ensuite le kérosène par camion au pied de l’avion qu’il doit ravitailler. L’opération consiste à brancher un tuyau flexible à l’entrée d’un petit oléoduc souterrain (canalisation spéciale pour le carburant) et un autre à la sortie qu’il connecte aux réservoirs de l’avion. Il surveille la pression de sortie du kérosène lors du remplissage des réservoirs..

Il obéit aux consignes du commandant de bord qui peut lui indiquer la façon de répartir le carburant dans les réservoirs. Il ne fait pas toujours le plein.

Il n’oublie pas de prélever un échantillon de kérosène pour vérifier la qualité. Enfin, il facture son service au client en général une compagnie aérienne.

L’avitailleur travaille dans un aéroport mais il n’appartient pas directement au personnel. Il est un prestataire de service employé par une société d'avitaillement. Il peut aussi travailler aux services des essences sur une base de l’Armée de l’air.

Vigilant dans le travail de manipulation du carburant et des tuyaux de branchement, l’avitailleur est rigoureux dans le respect des règles de sécurité.

L’avitailleur manipule des matières dangereuses qui peuvent prendre feu facilement. Il utilise aussi des produits chimiques (vérification du kérosène, nettoyage). Il travaille en horaires variables, le jour et la nuit et généralement par roulement (2x8). Il se déplace par tous les temps (pluie, neige, soleil).

Études / Formation pour devenir Avitailleur avion

L'accès au métier est différent selon que l'on souhaite l'exercer dans le civil ou à l'armée : 

Au service de l'énergie opérationnelle (ex service des essences des armées) 

engagement de 5 ans en tant que conducteur opérateur pétrolier

  • avoir la nationalité française
  • avoir plus de 18 ans et moins de 30 ans
  • sans condition de diplôme (mais CAP, BEP, bac conducteur poids lourds appréciés)
  • permis B

Une formation de 7 mois est assurée à la base pétrolière interarmées (BPIA) de Chalon-sur Saône. 

Dans le civil : Ce métier peut s'exercer sans diplôme. Néanmoins, certains diplômes peuvent faciliter le recrutement :

  • CAP conducteur routier marchandises
  • CAP IC - industries chimiques

Lors du recrutement, les sociétés d'avitaillement demandent généralement le permis poids lourds (voire super lourds), les attestations FIMO (formation initiale minimale obligatoire pour les débutants du transport) et ADR (transport de matières dangereuses). Elles assurent en retour la formation technique. 

Salaires

Dans le civil : Smic + primes
Au service de l'énergie opérationnelle : 1 360 € net/mois (avant impôt sur le revenu) + primes.

Evolutions de carrière

L’avitailleur avion peut devenir chef d’équipe, responsable d’un dépôt de carburant après une formation complémentaire comme le bac pro transport.

Il peut aussi se spécialiser comme avitailleur bateau dans un port maritime ou fluvial. Enfin, dans l’Armée, il progresse en grade.


Crédit photo : UFO73370 - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...