• actualité

Parcoursup : quelles sont les filières post-bac qui vous attirent le plus ?

  • Orientation
Livres empilés / Le bilan des voeux Parcoursup

A partir du 15 mai, les lycéens inscrits sur Parcoursup recevront les premières réponses à leurs demandes de formation pour la rentrée 2019. En attendant la phase d'admission, le ministère de l’Enseignement supérieur vient de publier un premier bilan des vœux d’orientation des candidats.

Les candidats avaient jusqu’au 3 avril pour finaliser leur dossier et confirmer leurs demandes de formation post-bac. Délai respecté pour près de 627 000 lycéens. Prochaine étape le 15 mai 2019, date qui marquera le début de la phase d’admission sur Parcoursup.

La formation en soins infirmiers arrive en tête

Cette année la plate-forme s’est ouverte à de nouvelles formations, notamment les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) qui recrutent désormais leurs futurs étudiants sur dossier via Parcoursup et non plus sur concours. Avec 539 117 vœux confirmés, ce parcours de formation a été fortement plébiscité par les élèves de terminale et notamment ceux de la filière technologique et professionnelle.

7 candidats sur 10 ont demandé une licence

Les BTS, filières courtes qui se préparent en deux ans, vous ont également attiré. Un candidat sur deux a fait au moins un vœu en BTS, c’est plus que pour les DUT (38% des candidats) ou les classes préparatoires aux grandes écoles (16%). Mais la filière de formation la plus demandée par les lycéens, reste la licence. 

Sur l’ensemble des candidats, 68% des candidats ont fait au moins un vœux d’orientation en licence. Les choix des candidats se sont principalement portés sur la filière droit, STAPS, économie-gestion et psychologie. 

Deux tiers des candidats prêts à changer de ville

En moyenne,les lycéens ont confirmé 9 voeux, la limite était fixée à 10. Parmi les vœux formulés, les lycéens sont plus nombreux cette année à envisager poursuivre leurs études dans une autre ville que la leur.

Deux tiers des candidats ont fait au moins un vœu hors de leur académie, soit 3 points de plus qu’en 2018. Cette mobilité concerne toutefois plus les lycéens généraux que technologiques (62%) ou professionnels (48%) et surtout davantage les élèves non boursiers (68%) que les élèves boursiers (58%), d’après les chiffres du ministère.

Une aide destinée à favoriser la mobilité des étudiants sera proposée par le gouvernement lit-on sur le site Parcoursup, les modalités d’attribution ne sont toutefois pas encore précisées. Créée l’été dernier, cette aide qui pouvait s'élever jusqu'à 1 000 euros avait été attribuée aux bacheliers n’ayant pas eu de réponses positives sur Parcoursup et qui acceptaient une proposition loin de leur domicile.

Laura El Feky © CIDJ
Actu mise à jour le 06-05-2019 / créée le 30-04-2019

Crédit photo : Kimberly Farmer/ Unsplash