• actualité

« Fauve des lycéens », le nouveau prix littéraire de BD

  • Arts
  • Bons plans
Un jeune tenant une BD dans la main pour illustrer le nouveau prix littéraire Fauve des lycéens

Le « Fauve des lycéens » permettra à un jury composé d'élèves de lycée de choisir la bande dessinée lauréate de ce nouveau prix lors de la prochaine édition du festival BD d’Angoulême.

À l’occasion de « l’année de la BD », le ministère de la culture a souhaité donner plus de place au neuvième art, et notamment dans les écoles.

Candidature jusqu’au 13 octobre 2020

Les amateurs et amatrices de BD le savent, chaque année, la ville d’Angoulême accueille l’un des évènements incontournables du milieu : le FIBD (Festival international de la bande dessinée d’Angoulême). Pendant plusieurs jours, des expositions, séances de dédicace et débats autour de la bande dessinée sont organisés et une dizaine de prix, appelés les Fauves d’Angoulême, sont attribués par différents jurys.

Pour la 48ème édition du festival, qui se tiendra du 28 au 31 janvier 2021, un nouveau prix fera son apparition. Il s’agit du « Fauve des lycéens ». Une trentaine de classes, soit environ 1 000 lycéens, composeront le jury.

Pour en faire partie, les classes ont, par le biais de leurs professeurs, jusqu’au 14 octobre pour candidater en ligne. « Une attention particulière » sera portée aux candidatures des classes issues de lycées professionnels, précise le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports qui s’est associé à la création de ce prix par le FIBD, en partenariat avec Cultura.

Année de la BD

Une fois sélectionnées, les classes qui composeront le jury du prix « Fauve des lycéens » auront 8 semaines pour lire les 15 bandes dessinées en compétition et voter en ligne pour leurs 3 préférées. Une plateforme numérique dédiée pour l'occasion les aidera dans ce travail de sélection.

Cette initiative s’inscrit dans l’opération « BD 2020 ». En effet, peu sont au courant mais 2020 a été décrétée « année de la Bande dessinée » par le ministère de la Culture. L’objectif est de mettre à l'honneur la bande dessinée. L'évènement est même prolongé de 6 mois, soit jusqu’en juin 2021, en raison de la crise sanitaire.

Une reconnaissance grandissante mais encore insuffisante. Si le marché de la BD a battu des records en 2019 en enregistrant une hausse des ventes de 11%, à l’autre bout de la chaîne, les artistes peinent à vivre de leur travail. Plus de la moitié des professionnel.le.s de la BD gagnent moins que le SMIC, selon la ligue des auteurs professionnels.

 

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 06-09-2020 / créée le 06-09-2020

Crédit photo : Miika Laaksoner/ Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...