Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Acheter des billets d'avion : nos 5 astuces pour payer moins cher

Acheter des billets d'avion : nos 5 astuces pour payer moins cher
© Ricky-Fotolia

Acheter des billets d’avion en quelques clics, c’est possible. Mais si vous ne voulez pas payer trop cher, vous devrez accorder plus de temps à vos recherches. Nos 5 astuces pour obtenir les meilleurs tarifs.

"Le mois dernier, j'ai trouvé un aller-retour pour New York à 390 euros, alors que les comparateurs me proposaient au départ des billets à 700 euros minimum !", raconte Alizé, étudiante globe-trotteuse de 24 ans.

1. Si vous le pouvez, voyagez hors saison

Pendant les vacances scolaires (surtout les vacances d'été et la période de Noël/Jour de l’an), les prix s’envolent. "Si vous pouvez voyager hors saison, faites-le ! Vous économiserez sur les billets d’avion et le logement. Si ce n'est pas possible, essayez de partir un jour de semaine pour éviter les tarifs les plus hauts du week-end", conseille Alizé. Évitez aussi les événements particuliers comme les carnavals de Rio ou de Venise, le Nouvel An chinois, les coupes du monde…

2. Utilisez les comparateurs de prix

Avant de partir, traquez les promos des spécialistes du secteur en vous abonnant à leurs newsletters (Travelzoo, Promovacances, Oogolo…) et passez par les comparateurs de prix pour acheter des billets d'avion (Easyvols, Bravofly, Expedia, Go Voyages…).
Sachez que selon l’heure à laquelle vous effectuez votre achat, certaines agences de voyages en ligne ne vous font pas payer les mêmes frais. En général, c’est avant 6h du matin qu’ils sont les moins élevés !

3. À l’avance ou à la dernière minute : le top pour acheter des billets d'avion

Plus vous vous y prenez en amont, plus vous pourrez trouver les billets les moins chers. Au fur et à mesure que la date du départ approche, les prix augmentent, parfois de plusieurs centaines d’euros !

À la dernière minute, vous pouvez aussi payer moins cher en profitant d’offres très intéressantes, mais vous devrez prendre ce qui vous sera proposé (généralement Cancun au Mexique, Punta Cana en République dominicaine, Fuerteventura aux Canaries, Izmir ou Antalya en Turquie, Djerba en Tunisie, Phuket en Thaïlande…) et le plus souvent, le tarif comprendra l'hôtel, ce qui réduit la mobilité sur place.
"J'ai tendance à m'y prendre au dernier moment. Mais je m'accorde au moins une ou deux semaines de recherches sur le net avant d'acheter", précise Alizé.

4. Pensez aux escales et aux vols low-cost

"Embarquer à Londres ou Bruxelles peut être très intéressant pour certaines destinations. Pensez-à interroger les comparateurs de prix sur les tarifs à partir de ces villes !", recommande Julie, 27 ans, qui voyage très régulièrement. En effet, certains aéroports étrangers peuvent proposer plus de vols vers une ville que les aéroports français, ce qui joue sur les prix. Rajoutez le coût du billet de train ou d’avion pour vous y rendre et voyez si cela vaut toujours le coup.

"Les compagnies low-cost peuvent être une bonne solution pour payer moins cher votre voyage. En Asie, j’ai parfois voyagé avec des petites compagnies locales pour trois fois rien." Pour les vols low-cost (Easyjet, Ryanair...), faites attention aux frais annexes, notamment pour les bagages, et lisez bien leurs conditions générales. Quant aux compagnies locales à l’étranger, vérifiez tout de même qu’elles ne figurent pas sur liste noire sur le site www.liste-noire.org.

5. Évitez les doublons d’assurance

Quand vous achetez des billets d’avion, on vous propose des assurances annulation et multirisques. Quand vous louez une voiture, vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile. Les occasions de vous vendre ce type de produits sont nombreuses et s’il ne faut pas les refuser systématiquement, vérifiez bien ce que couvrent vos propres assurances (carte bleue, assurance habitation…). Cela vous évitera les doublons.

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Dois-je prendre des assurances pour voyager?

Oui. Les assurances sont vivement conseillées, notamment pour les annulations, le rapatriement en cas de souci... Mais vérifiez bien que vos autres assurances (logement, voiture...) ne vous couvrent pas déjà pour ces situations : cela vous évitera de payer deux fois pour la même chose !

Vie pratique
Que dois-je faire pour être accueilli gratuitement chez l'habitant?

Vous devez vous inscrire sur le site Couchsurfing.org, qui recence tous les hôtes par région et pays. Ensuite, consultez les différents profils et les commentaires des autres couchsurfers pour éviter les mauvaises surprises, puis à contactez-les en personnalisant votre message. Enfin, attendez leur réponse !

Vie pratique
Le couchsurfing est-il payant?

Non. Le but du couchsurfing est de partager un moment avec un habitant de la région que vous visitez, mais il n'est pas question d'argent. Il peut vous accorder quelques heures de son temps pour vous faire visiter sa ville en dehors des sentiers touristiques, et même vous héberger pour une nuit ou plusieurs, gratuitement, selon votre accord de départ.

Vie pratique
Dois-je payer pour obtenir un permis ou un visa vacances travail?

La plupart du temps oui, mais cela dépend des pays. Renseignez-vous sur le site de l'ambassade du pays dans lequel vous souhaitez partir. Attention, on vous demande aussi de disposer d'une somme relativement importante sur votre compte bancaire au moment de votre demande. Cela afin de ne pas vous retrouver sans argent quand vous n'avez pas de job.

Vie pratique
Puis-je négocier les prix de mes achats et du logement à l'étranger ?

Oui, mais pas partout. Seulement dans les pays où cela fait partie de la culture locale (Maroc, Turquie, Tunisie, Thaïlande, Indonésie, Inde...). Vous le verrez vite sur les marchés : les commerçants vous demanderont combien vous souhaitez payer pour ce que vous regardez.

Vie pratique