Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Volontariat international : attention aux arnaques !

 Volontariat international : attention aux arnaques !
© Ricky-Fotolia

Il existe en France plus d’un million d’associations. À l’étranger, elles sont innombrables. Il est donc parfois difficile de distinguer les organismes sérieux et ceux qui, sous couvert d’action solidaire, cherchent avant tout à s’enrichir…

De nombreux cas d’arnaques, notamment en matière de frais d’inscription, ont été signalés ces dernières années. Pour ne pas vous faire avoir, connaissez les précautions à prendre et les choses à ne pas faire lorsque vous vous engagez auprès d’un organisme.

Choisissez des associations agréées

Les agréments des associations sont délivrés par les ministères correspondant à leur secteur d’activité : Travail, Sports, Éducation nationale, Culture et Communication, Intérieur, Affaires étrangères…

Pour vérifier si l’organisme qui vous intéresse est agréé, consultez directement son site internet (présence du logo d’un ministère ou agrément spécifié dans la rubrique présentant l’organisme). Vous pouvez aussi vous rendre sur la page du ministère de l’Éducation nationale consacrée aux “associations nationales de jeunesse et d’éducation populaire agréées”.

Enfin, le site de CCSC-Volontariats propose un répertoire d’organismes agréés pour chaque catégorie de volontariat.

Si l’association qui vous intéresse n’est pas agréée, renseignez-vous sur ses objectifs, son mode de travail et ses conditions d’accueil, et entourez-vous du maximum de garanties avant de partir : couverture sociale, assurance rapatriement, contenu de la mission…

Frais d’inscriptions à payer sur place

N’envoyez jamais d’argent à une association avant votre départ ! De nombreuses arnaques sont basées sur l’envoi de frais d’inscription à des associations qui disparaissent après avoir reçu l’argent. Soyez prudent : ne payez vos frais qu’une fois sur place.

Tourisme humanitaire et “volontourisme”

Dans l’industrie du tourisme, certaines sociétés reprennent le concept “humanitaire” et le transforment en attraction touristique : “Voir et aider les pauvres ! Une aventure inoubliable !” Il n’est pas rare qu’un volontaire ait à payer 700 à 2 000 €, voyage non compris, pour deux semaines de volontariat dans un pays en développement. Sur place, l’association reçoit au mieux entre 20 et 150 €…

Autrement dit, il faut bien choisir entre tourisme et humanitaire, et s’adresser à une agence de tourisme classique ou à une association ou une ONG agréée, ou dont vous pouvez vérifier le sérieux.

Partis extrémistes ou sectes
Certaines associations peuvent être liées à des partis extrémistes ou à des organismes sectaires. Pour en savoir plus, contactez la mairie de la commune où se trouve l’association, elle vous renseignera sur son sérieux et sa réputation.
Vous pouvez aussi vous adresser à l’Unadfi.

Marine Ilario

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

FAQ
Quel âge doit-on avoir pour faire du volontariat ?

Le volontariat s’adresse aux personnes âgées de 18 ans minimum, avec une extension possible aux 16-17 ans dans le cas du SVE. L’âge maximum est de 28 ans pour le VIA/VIE et 30 ans pour le SVE. Pour le VSI, il n’y a pas de limite d’âge. En moyenne, les volontaires sont âgés de 18 à 35 ans.

Voyager et séjourner à l'étranger
Quels métiers sont représentés dans le volontariat à l’international ?

Les principaux métiers représentés sont les professions médicales, gestionnaires, administrateurs, coordinateurs, éducateurs, travailleurs sociaux, enseignants, formateurs, socio-économistes, vétérinaires, ingénieurs et techniciens agronomes et agricoles, hydrauliciens, animateurs, mécaniciens, professionnels du bâtiment.

Voyager et séjourner à l'étranger
De combien de temps faut-il disposer pour faire du volontariat ?

L’engagement volontaire est à temps plein, mais sa durée varie en fonction des ONG et des actions. La durée moyenne des contrats de volontariat est de 1 ou 2 ans. Des ONG proposent des missions plus courtes (entre 1 semaine et 2 mois). Il s’agit le plus souvent de missions d’urgence, qui font appel à du personnel expérimenté et qualifié.

Voyager et séjourner à l'étranger
Le volontaire est-il payé ?

Le contrat signé entre l’association et le volontaire n’est pas un contrat de travail, le volontaire ne perçoit donc pas un salaire, mais une indemnité, qui lui permet d’accomplir sa mission dans des conditions de vie décentes. Son montant est de 500 à 600 € par mois. Dans le cas du VIA/VIE, l’indemnité est généralement comprise entre 1 100 et 3 000 €.

Voyager et séjourner à l'étranger
Peut-on renouveler son contrat de volontariat ?

Oui, à condition que l’association et le volontaire soient d’accord et que la durée totale de volontariat n’excède pas 6 ans dans une vie. Seule exception : les missions de SVE, qui durent entre 2 et 12 mois, ne sont pas renouvelables.

Voyager et séjourner à l'étranger