Notez !
Aucun vote pour l'instant.

"Le SVE ouvre de nouveaux horizons"

"Le SVE ouvre de nouveaux horizons"
© Fotolia / Trifunovic

Rita Auskalnyte a 23 ans. Lituanienne, elle a fait son Service volontaire européen au CIDJ, à Paris. Témoignage.

Pourquoi t’es-tu engagée dans le SVE ?

J’ai obtenu ma licence l’année dernière, et je ne voulais ni continuer mes études, ni travailler tout de suite. J’ai cherché d’autres possibilités, et des amies m’ont parlé du SVE. Entre ma recherche de projet et aujourd’hui, ma motivation et mes attentes ont beaucoup changé. Cette expérience m’apporte beaucoup en termes de savoir-être et de savoir-faire. Elle devrait faire partie du programme universitaire !

Tes études avaient-elles un rapport avec ton SVE ?

Oui, j’ai fait une licence en gestion des activités culturelles, et je participe maintenant à l’organisation et à la préparation des événements qui se déroulent au CIDJ. C’est donc pour moi une vraie expérience professionnelle.

Que fais-tu au CIDJ ?

Mon SVE couvre quatre activités : organisation et participation à des manifestations du CIDJ et d’autres structures Information Jeunesse (IJ) en Ile-de-France ; préparation de documents (par exemple, “Rédiger un CV et une lettre de motivation en anglais pour un projet SVE”) ; ateliers et permanences dans le hall du CIDJ ; participation à des événements dédiés à l’Année du bénévolat et du volontariat. Je participe aussi à un projet vidéo avec six autres volontaires des structures IJ. Nous venons d’Allemagne, de Slovaquie, de Macédoine, du Royaume-Uni et de Lituanie.

Cela demande-t-il des compétences particulières ?

Oui, le montage vidéo, le travail en équipe avec des étrangers qui parlent français ou anglais, la présentation d’un sujet en public en français, tout cela demande des compétences, que j’acquiers grâce à la pratique. Mais je crois que le plus important, c’est d’être motivé !

Que t’apporte ton SVE ?

La vie à l’étranger apporte chaque jour de nouvelles expériences. Je pourrais faire une liste d’une page de toutes les choses que j’ai apprises ici, et que j’apprends encore ! C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile de sortir de sa bulle, d’oser changer son quotidien… Mais le SVE ouvre de nouveaux horizons et permet de découvrir des chemins auxquels on ne pensait pas.

Marine Ilario

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

FAQ
Quel âge doit-on avoir pour faire du volontariat ?

Le volontariat s’adresse aux personnes âgées de 18 ans minimum, avec une extension possible aux 16-17 ans dans le cas du SVE. L’âge maximum est de 28 ans pour le VIA/VIE et 30 ans pour le SVE. Pour le VSI, il n’y a pas de limite d’âge. En moyenne, les volontaires sont âgés de 18 à 35 ans.

Voyager et séjourner à l'étranger
Quels métiers sont représentés dans le volontariat à l’international ?

Les principaux métiers représentés sont les professions médicales, gestionnaires, administrateurs, coordinateurs, éducateurs, travailleurs sociaux, enseignants, formateurs, socio-économistes, vétérinaires, ingénieurs et techniciens agronomes et agricoles, hydrauliciens, animateurs, mécaniciens, professionnels du bâtiment.

Voyager et séjourner à l'étranger
De combien de temps faut-il disposer pour faire du volontariat ?

L’engagement volontaire est à temps plein, mais sa durée varie en fonction des ONG et des actions. La durée moyenne des contrats de volontariat est de 1 ou 2 ans. Des ONG proposent des missions plus courtes (entre 1 semaine et 2 mois). Il s’agit le plus souvent de missions d’urgence, qui font appel à du personnel expérimenté et qualifié.

Voyager et séjourner à l'étranger
Le volontaire est-il payé ?

Le contrat signé entre l’association et le volontaire n’est pas un contrat de travail, le volontaire ne perçoit donc pas un salaire, mais une indemnité, qui lui permet d’accomplir sa mission dans des conditions de vie décentes. Son montant est de 500 à 600 € par mois. Dans le cas du VIA/VIE, l’indemnité est généralement comprise entre 1 100 et 3 000 €.

Voyager et séjourner à l'étranger
Peut-on renouveler son contrat de volontariat ?

Oui, à condition que l’association et le volontaire soient d’accord et que la durée totale de volontariat n’excède pas 6 ans dans une vie. Seule exception : les missions de SVE, qui durent entre 2 et 12 mois, ne sont pas renouvelables.

Voyager et séjourner à l'étranger