Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Zoom sur le CAP petite enfance en VAE

Zoom sur le CAP petite enfance en VAE
© Monkey Business / Fotolia

Le CAP petite enfance fait parti des diplômes les plus demandés en VAE. Vincent Ortalo, accompagnateur VAE à l’Astrolabe Formation, antenne VAE des Hauts-de-Seine vous explique comment ça se passe et comment bien préparer votre demande.

Qui peut faire une VAE CAP petite enfance ?

Toute personne ayant 3 années d’expérience dans ce domaine peut prétendre à une VAE. La personne doit montrer des feuilles de paye ou des attestations d’employeur qui prouvent ces années d’expérience. L’expérience personnelle ne compte pas.  Ainsi une mère de famille qui a élevé plusieurs enfants, ne pourra pas faire valoir cette expérience là. Il faut que la pratique puisse être prouvée par quelqu’un d’autre que soi-même.
En revanche, une personne qui a travaillé à l’étranger et qui a la possibilité de montrer des fiches de paie ou des attestations de son ou ses employeurs pourra prétendre à la VAE. Elle devra cependant les faire traduire par un traducteur assermenté.

Quelles sont les conditions d’accès à cette VAE ?

Il n’y a aucune condition exigée si ce n’est les 3 années d’expérience professionnelle. Bien sûr, si la personne possède un diplôme « prévention et secours civique niveau 1 », le PSC 1, cela sera un élément favorable à ajouter au dossier. Dans le cas où, elle a déjà un diplôme, CAP, BEP ou bac dans une autre filière, elle sera dispensée des matières générales (math, français, histoire-géographie, physique-chimie) et ne devra prouver que ces connaissances professionnelles.

Quelles sont les difficultés les plus souvent rencontrées ?

Beaucoup de personnes rencontrent des difficultés à écrire. En effet, il faut rédiger correctement un dossier de 20 à 40 pages qui décrit ses expériences. Lorsque la personne a trop de difficultés, nous lui proposons de faire une remise à niveau. Cette démarche lui permet de reprendre ensuite la VAE sur de bonnes bases.
La deuxième difficulté, c’est de transformer le vocabulaire de tous les jours en vocabulaire professionnel tel qu’il est enseigné par les professeurs de CAP.
Par exemple au lieu de dire : «  je joue avec les enfants », mieux vaut parler « d’activités éducatives ». Les candidats doivent se positionner comme des professionnels de la petite enfance.
Enfin, il faut arriver à expliquer dans le détail ses activités. Si je leur demande : « Que faites vous quand vous donnez le bain ? Elles me répondent : tout. » Mais que mettent-elles dans ce tout. Je leur explique qu’un membre du jury qui ne connaît pas ce métier doit pouvoir visualiser chaque geste en lisant le livret 2.

Que doit-on mettre dans ce livret 2 ?

Le livret 2 est exactement le même pour tous les diplômes de l’éducation nationale du CAP au BTS. Le candidat doit mettre en avant 4 activités dans son parcours professionnel et montrer en quoi, elles sont utilisées dans tous les enseignements du diplôme.
Nous partons en général du CV détaillé qu’elles ont du faire dans le livret 1. Sur cette base, je leur propose de choisir des activités comme par exemple hygiène corporel, alimentation, règle de vie, sécurité, entretien du logement. Il n’est pas nécessaire que chaque activité corresponde à une matière. Il faut en revanche qu’on retrouve un peu de chaque enseignement dans les activités. Si je vois que dans le dossier un aspect du CAP n’est pas assez visible, je leur pose des questions pour approfondir cet aspect. C’est pourquoi l’accompagnement est très important.

Quels conseils donneriez-vous pour bien se préparer ?

Il faut bien se rendre compte que cela demande du travail et que les ateliers ne suffisent pas. Il faut travailler chez soi. Je leur conseille de marquer dans leur agenda les heures consacrées à la VAE. Il faut travailler régulièrement. Je pense que 2 heures deux fois par semaine doivent suffire. Mais évidemment il n’y a pas de règles. Il faut pouvoir s’isoler pour travailler. Il ne faut pas non plus paniquer ou se démotiver si l’on n’y arrive pas. Il y aura des moments où les candidats n’écriront rien, ne sauront pas quoi dire ou comment le dire. C’est normal. Les ateliers d’accompagnement permettent d’en discuter avec le conseiller mais aussi entre candidats. L’expérience des autres est toujours bénéfique.

Vous avez été nounou pendant au moins 3 ans ? Vous avez travaillé auprès d'enfants de moins de 6 ans ?  Vous avez une expérience professionnelle qui peut vous permettre d'obtenir un CAP petite enfance en VAE. 

Qu’attend le jury ?

L’entretien dure entre 25 et 45 minutes. Il faut bien s’y préparer. Les personnes qui font une VAE doivent s’attendre à la question : présentez-vous. Il faudra indiquer son parcours scolaire et professionnel et expliquer ses motivations. Pourquoi avoir choisi ce métier ?
Le jury pose ensuite des questions en fonction du dossier. S’il lui semble qu’un aspect de la formation n’est pas vraiment approfondi, il peut demander des précisions : si vous êtes dans telle situation, que faites-vous ?  Attention également à la langue. Le niveau de Français sera jugé. Si le candidat ne s'exprime pas correctement en Français, le jury peut ne pas valider l'UE de Français. Le jury à des consignes de compensation. Comme dans un examen classique, on peut avoir des notes meilleures que d’autres par matière. Le jury fera une moyenne entre les enseignements moins bien acquis et ceux parfaitement maîtrisés. Une démarche souvent couronnée de succès
80% des candidats obtiennent leur diplôme à l'issu de la VAE.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.