Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Rédigez votre CV en VO

Rédigez votre CV en VO
© Marzky Ragsac jr / Fotolia

Première étape pour trouver un job : rédiger son CV. Pour un job à l’étranger, la tâche se complique car il vous faut, en plus de traduire votre CV dans la langue du pays, l’adapter aux habitudes et exigences des employeurs, qui varient d’un endroit à l’autre.

Dans le pays où vous souhaitez trouver un job, votre CV vous servira de carte de visite. Grâce à lui, vos futurs employeurs sauront rapidement qui vous êtes et, surtout, ce que vous savez faire. Prenez donc le temps de bien le rédiger et faites le relire avant de partir. Armez-vous d’un bon dictionnaire, si besoin faites-vous aider par quelqu’un qui maîtrise mieux la langue que vous, et suivez les conseils livrés ici.

Votre CV en anglais

“Sans vous survendre, mettez en avant vos compétences”, conseille Kyle Schneider qui accompagne des étudiants dans leur recherche de job. Le CV dans les pays anglo-saxons est beaucoup plus vendeur qu'en France. Ce qui intéresse un employeur américain ou anglais, ce ne sont ni vos études ni vos diplômes, mais ce que vous avez appris de vos précédentes expériences.

Si vous n’avez encore jamais travaillé, indiquez dans votre CV vos activités bénévoles. Les employeurs américains ou anglais apprécient toujours le fait de s’investir dans une œuvre de charité ou des activités extrascolaires et les considèrent comme des expériences aussi importantes qu’un job.

A faire.
Présentez chacune de vos expériences professionnelles ou bénévoles sous forme d’une liste reprenant, tâche par tâche, ce que vous avez fait.

A ne pas faire.
Aux Etats-Unis, évitez toute information personnelle. La discrimination à l’embauche étant très redoutée, les employeurs américains seraient gênés de voir sur votre CV votre âge ou votre photo. Si vous n’avez pas à cacher votre nationalité, “mieux vaut laisser l’employeur la deviner par vos expériences, les écoles que vous fréquentez et les langues que vous parlez”, précise Kyle Schneider. Vous pouvez ainsi indiquer, après votre niveau d’anglais, que le français est votre langue maternelle.

Votre CV en espagnol

“Plus votre CV est simple et concis, mieux c’est”, selon Yolande Hernandez, DRH française installée à Madrid. Il doit tenir sur une page, afin que l’employeur repère rapidement quelles sont vos qualités. Si vous manquez d’expérience, n’hésitez pas à indiquer des traits de caractère démontrant que vous correspondez au profil recherché. Par exemple, « souriant, avenant et disponible » si vous cherchez un job qui requiert un grand sens du service.

Sous l’intitulé, précisez vos objectifs et vos spécialités, puis détaillez vos expériences et votre formation. Il est recommandé d’insérer une photo et vous pouvez ajouter des informations personnelles, mais les employeurs espagnols y accordent peu d’importance.

“Le CV espagnol n’est pas si différent du CV français”, constate Yolande Hernandez. Vous pouvez donc vous contenter de traduire votre CV, en indiquant en titre l’intitulé du job que vous cherchez.

A faire.
“En Espagne, passer un coup de fil après avoir postulé par email est toujours apprécié par l’employeur”, souligne Yolande Hernandez. C’est le meilleur moyen pour éviter que votre candidature ne tombe aux oubliettes.

A ne pas faire.
N'indiquez pas sur votre CV le salaire auquel vous prétendez, mais insistez sur votre connaissance des langues. L’espagnol est, bien sûr, un minimum et plus vous parlez de langues, meilleures seront vos chances de décrocher un job.

Votre CV en allemand

En Allemagne, “quand vous postulez, vous devez faire votre publicité”, avertit Tabea Storz d’Eurodesk Allemagne. Et il vous sera souvent demandé de joindre à votre CV certains documents. Votre futur employeur aura certainement précisé dans l’annonce du job de quels documents il a besoin (copies de vos diplômes, certificats de travail ou lettres de référence de vos anciens employeurs). Mais n’hésitez pas à ajouter d’autres brevets ou récompenses que vous auriez reçus en dehors du cadre scolaire ou universitaire.

Il est presque impératif d’insérer une photo sur votre CV allemand et préférable d’inscrire vos coordonnées en tout premier. Listez ensuite vos expériences professionnelles, vos stages et votre formation.

A faire.
Précisez, à la fin du CV, vos centres d’intérêts, vos activités et vos loisirs, puis listez les langues parlées et votre niveau. Les employeurs allemands apprécieront d’en savoir plus sur votre personne.

A ne pas faire.
Le CV allemand ne doit pas excéder deux pages. Et ne le rédigez pas en anglais, surtout si l’offre est en allemand.

Traduire son CV

Si vous le pouvez, faites relire votre CV par un natif du pays convoité ou un professeur de langue. Votre employeur sera indulgent avec votre accent français mais tolérera plus difficilement un CV criblé de fautes.

Si la traduction vous pose problème, adressez-vous au centre ou point d’Information Jeunesse de votre ville ou à votre mairie. Vous trouverez aussi sur internet des services de traduction payants (environ 30 euros pour la traduction de votre CV). Demandez un devis.

Vous pouvez également créer votre CV en ligne en plusieurs langues sur le site Europass et trouver des conseils, en anglais, sur le site BusinessBalls.

Comment présenter son CV pour un job aux États-Unis ?

See video

L'Américain Kyle Schneider, conseiller en développement de carrière, livre ses recommandations pour un CV qui vous donnera toutes les chances de décrocher un premier job aux Etats-Unis.

Que faut-il mettre ou ne pas mettre sur son CV aux États-Unis ?

See video

Kyle Schneider précise ce qui doit ou ne doit pas apparaître sur un CV pour décrocher un job aux Etats-Unis.

Perrine a passé sept mois en Nouvelle-Zélande.
Elle a voyagé à travers le pays et a trouvé des jobs à chaque étape.
Perrine a notamment travaillé dans des exploitations agricoles.

Guillaume Marchal

Les derniers messages du Forum

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Que faire si je me sens isolé dans un pays dont je parle mal la langue ?

Le mieux est d'aller à la rencontre d’autres francophones, que vous trouverez facilement dans les lieux de rencontre des Français de la ville où vous travaillez (cafés, associations françaises…), tout en persévérant pour progresser dans la langue du pays, ce qui est toujours long et difficile.

Travailler à l'étranger
Y a-t-il un salaire minimum dans tous les pays ?

Non seulement tous les pays n’ont pas de salaire minimum, mais, dans les pays où un minimum est prévu, celui-ci peut varier selon des critères différents. Exemples : aux États-Unis, le salaire minimum dépend de l’État dans lequel vous travaillez ; en Allemagne, il dépend de la branche d’activité de votre job ; en Angleterre, de votre âge (plus ou moins de 21 ans)…

Travailler à l'étranger
Traduire mon CV en anglais, c'est suffisant pour trouver un job aux États-Unis ?

Non, traduire votre CV ne suffit pas ! Il faut aussi adapter son contenu aux habitudes et aux attentes des employeurs américains. Pour les États-Unis, insistez avant tout sur ce que vous savez faire, en décrivant par des phrases courtes les tâches concrètes que vous avez réalisées lors de vos expériences professionnelles et/ou bénévoles.

Travailler à l'étranger
Quel type de job puis-je espérer dans un pays dont je parle la langue ?

Si vous vous débrouillez bien dans la langue du pays choisi, même sans être bilingue, vous pouvez postuler pour tous les jobs en contact avec un public, qu’il s’agisse de clients à servir, de touristes à renseigner ou de jeunes à encadrer. Le choix est donc vaste !

Travailler à l'étranger
Puis-je trouver un job dans un pays dont je ne parle pas la langue ?

Oui ! Si vous ne maîtrisez pas la langue du pays mais que vous connaissez tout de même quelques mots d’anglais pour vous faire comprendre, vous pouvez trouver des jobs qui ne nécessitent pas de parler beaucoup : cueillette, vendanges, travaux fermiers, rangement et nettoyage dans les établissements hôteliers, les bars et les restaurants…

Travailler à l'étranger