Travailler sans diplôme dans la restauration collective

La restauration collective recrute des jeunes. "Sur les dizaines de milliers d’embauches annuelles, près de 6% concernent des jeunes de moins de 25 ans", affirme Gérald Gand, président de la commission formation du Syndicat national de la restauration collective (SNRC).

Les entreprises de restauration collective travaillent pour des collectivités, des établissements d'enseignement (écoles primaires, collèges, lycées...), des entreprises et administrations, des établissements de santé et de soins (hôpitaux, maisons de retraite...)...

Et, dans ce secteur, plus que votre parcours scolaire, c'est votre motivation qui compte !

Employé de restauration : un métier accessible sans diplôme
Rémunéré au Smic, l'employé de restauration assure les travaux de préparation des plats (épluchage, taillage des légumes…), le dressage des entrées, la mise en place des buffets, le service, la plonge, le rangement et le nettoyage. Il peut parfois être amené à gérer une caisse. "En tant qu'employé de restauration, les journées commencent tôt, entre 7 et 8 heures, mais elles finissent vers 15 heures. C'est un métier où l'on bouge, on ne reste pas assis derrière un bureau", assure Gérald Gand. Si un cap peut être demandé, ce métier est accessible sans diplôme.

Des CDI et des CDD à temps plein ou partiel

"Dans le secteur de la restauration collective, nous embauchons majoritairement en CDI", explique Gérald Gand.

“Chez Sodexo, généralement, nous recrutons dans un premier temps en CDD, pour gérer des remplacements de vacances ou des arrêts maladie, indique François Rebeix, un des responsables des ressources humaines de Sodexo. Mais si vous montrez les aptitudes nécessaires, vous serez prioritaire dès que nous aurons un poste en CDI à vous proposer !”

Pour Gérald Gand, "selon l'endroit où vous travaillez, vous n'avez pas le même rythme. Dans la restauration scolaire, vous travaillez souvent à temps partiel. Dans la restauration d'entreprise, les semaines comptent plutôt 35 ou 39 heures (avec des heures supplémentaires payées). Dans les établissements de santé, il est possible de travailler le week-end."

"Le salaire de l'employé de restauration commence au Smic, et il progresse lorsque vous évoluez."

Être ponctuel et savoir travailler en équipe

"Pour travailler dans le secteur de la restauration collective, il faut être ponctuel, être un minimum organisé et soigneux, savoir appliquer les règles de sécurité et d'hygiène, aimer le travail en équipe et avoir le goût du contact", explique Gérald Gand.

“Lors des deux entretiens de recrutement, nous cherchons avant tout à découvrir les qualités humaines des candidats. Nous sommes particulièrement attentifs à trois aspects : la capacité à travailler en équipe, l'envie de rendre service à nos clients, la volonté de progresser”, avance François Rebeix.  

Les salariés qui sont en contact avec la nourriture doivent également connaître les normes HACCP relatives aux dangers physiques, chimiques et microbiologiques des aliments. Ils sont pour cela formés au sein de leur entreprise.

“Pour recruter, nous travaillons beaucoup avec Pôle emploi, qui effectue une première sélection en faisant passer un test de recrutement par simulation, décrit François Rebeix. Dans ce test, on ne regarde ni le CV ni l’expérience professionnelle, mais simplement votre habilité face à une situation pratique. Si vous passez ce test sans problème, vous aurez un premier entretien avec le responsable des ressources humaines, puis un autre, avec le responsable du service.”

Le salarié est parrainé par un responsable

Après l'embauche, vous êtes parrainé chez Sodexo par un responsable qui vous aide à faire vos premiers pas dans le service. Ce responsable “vous guide dans votre intégration à votre poste de travail et vous explique l’organisation de l’entreprise. Vous recevez aussi une formation sur la sécurité au travail et sur l’hygiène et la sécurité alimentaire”, assure François Rebeix.

Evoluer vers des postes à plus de responsabilité

Selon Gérald Gand, "si vous le souhaitez et que vous êtes motivé, vous pouvez évoluer vers le poste d'employé polycompétent de restauration : vous serez par exemple amené à vous occuper des encaissements.

Avec davantage d'expérience, vous pouvez vous spécialiser dans une des trois filières de la restauration collective en devenant employé technique de service logistique (filière logistique), employé technique de restauration (service), ou commis de cuisine (cuisine). Il n'est pas obligatoire de passer les CQP existant pour ces métiers. Mais nous incitons les salariés à le faire car beaucoup les réussissent ce qui est valorisant pour eux, et cela leur permet d'être mieux formés."

Même si vous êtes sans diplôme, des formations de développement personnel et des formations de professionnalisation par alternance vous seront proposées, insiste François Rebeix. Vous pouvez ainsi passer en quelques années d'employé à responsable de site !”

Comment postuler dans la restauration collective ?

Vous pouvez postuler par l’intermédiaire de Pôle emploi.

Vous pouvez également envoyer votre CV au service ressources humaines des sociétés de restauration collective via leur site Internet.

N'hésitez pas à vous rendre dans les restaurants des établissements scolaires ou des entreprises. Vous pourrez ainsi vous renseigner auprès du responsable de site sur les besoins en personnel et la marche à suivre pour être recruté.

Les sites des entreprises qui recrutent :

Sodexo
- Elior
- Ansamble
- Apetito
- Compass Groupe
- Dupont restauration
- Mille et un repas

Aucun vote pour l'instant.