Les réseaux sociaux modifient les entretiens de recrutement

"Même si la majorité des recrutements ne se font pas sur les réseaux sociaux, ces nouveaux outils changent les règles du jeu entre les entreprises et les candidats", avance Franck La Pinta, responsable marketing web et RH 2.0 du Groupe Société Générale.

En consultant vos profils Facebook, Twitter, Viadéo ou Linkedin, en vérifiant ce que Google remonte de vous, en lisant vos commentaires et tweets sur l'actualité d'un secteur, les recruteurs peuvent vérifier votre intérêt et votre pertinence dans un domaine. Les échanges lors de l'entretien d'embauche s'en trouvent alors plus directs et intéressants.

Aller plus vite à l'essentiel lors de l'entretien

"Avant de rencontrer un candidat en entretien, nous voyons rapidement ses profils et publications sur les réseaux sociaux, ce qui donne souvent l'occasion de rebondir sur une intiative ou un projet que le candidat a mené à bien," explique Julien Cotte, directeur du recrutement et de la mobilité de Logica France.

Votre présentation sur les réseaux sociaux compte donc beaucoup et permet aux recruteurs d'aller plus rapidement à l'essentiel ou d'aller plus loin sur certains aspects lors de l'entretien.

N'hésitez pas à avoir un dialogue sur les pages Facebook ou Viadeo de l'entreprise, cela vous péparera aux entretiens qui suivront.

"Si vous avez postulé dans l'entreprise grâce à ce que vous avez vu d'elle ou aux échanges que vous avez avec elle sur les réseaux sociaux, signalez-le pendant l'entretien. Cela montrera une capacité d'innovation dans votre manière de communiquer et de postuler", ajoute Julien Cotte.

Concrétiser la relation commencée sur les réseaux sociaux

"Je pense que d'ici peu, l'entretien deviendra la concrétisation de la relation créée sur les réseaux sociaux, analyse Julien Cotte. Même si pour le moment tous les recruteurs ne sont pas encore très actifs sur les réseaux sociaux, nous sommes au début de ce grand changement".

Il sera donc plus simple et rapide de savoir si la collaboration peut fonctionner ou pas, puisque chaque partie se connaîtra mieux et comprendra les attentes de l'autre.

Peut-on imaginer qu'un jour le processus de recrutement ne se passe que sur Internet ? Pas sûr... Selon Franck La Pinta, les échanges virtuels ne remplaceront pas les échanges réels car "les recruteurs ont besoin de rencontrer les personnes pour savoir qui elles sont ".

"A compétence égale" est une association regroupant des cabinets de recrutement autour de la lutte contre les discriminations. Elle a créé la "Charte réseaux sociaux, Internet, vie privée et recrutement" qui regroupe plus de 120 signataires, dont Manpower Professional, Adecco Medical... Ils s’engagent à utiliser les réseaux sociaux exclusivement pour la seule diffusion d’offres , à ne pas s'en servir à des fins d’enquête sur des candidats, à ne pas collecter d’informations d’ordre personnel et à sensibiliser et former les recruteurs sur la nécessité de ne pas collecter ni tenir compte de telles informations.

Aucun vote pour l'instant.