Paysagiste concepteur : travailler davantage dans un bureau que dans un jardin

Envie de concilier votre créativité et votre goût pour la nature ? Pourquoi ne pas vous tourner vers le métier de paysagiste ?

Créer et aménager des espaces verts

Le métier de paysagiste (architecte paysagiste ou paysagiste concepteur) consiste à aménager l'espace, rural ou urbain, en créant ou rénovant des espaces verts et en opérant des transformations du paysage. 

Souvent dans un bureau pour concevoir un projet

Les plantes et la botanique n'ont aucun secret pour lui. Pourtant, le paysagiste ne travaille pas toujours dans les jardins ! Il peut être appelé pour des infrastructures routières (autoroute, par exemple) ou pour la mise en place de nouveaux quartiers. Pour cela, il tient compte de la culture, de l'histoire et des caractéristiques sociales des espaces verts qu'il aménage, ainsi que de la biodiversité.
"Si nous gommons les spécificités de notre terre ou des végétaux déjà présents, sur le long terme cela ne marchera pas", explique Karin Helms, paysagiste DPLG (diplômée par le gouvernement) et professeure associée de l'École nationale supérieure de paysage de Versailles..

Le paysagiste passe la majorité de son temps dans un bureau pour concevoir son projet. Il se rend tout de même sur le terrain au départ du projet, pour faire des relevés topographiques, par exemple.

Pour devenir paysagiste, il faut avoir envie de dessiner
Vous avez envie de concevoir des espaces extérieurs ? Vous pouvez devenir paysagiste. On  vous emmène à l'École nationale supérieure de paysage de Versailles qui prépare au diplôme de paysagiste DPLG en quatre ans, après un bac + 2.
[jmedia:50740 large]

Des débouchés surtout dans le privé

Ce métier est de plus en plus recherché par les villes et les particuliers. Pour des marchés de maîtrise d’œuvre publique (dans le cas d'une commande d'une commune par exemple) dont les travaux sont supérieurs à 300 000 €, il est obligatoire de faire appel à des paysagistes DPLG.

De nombreux architectes paysagistes travaillent dans des agences de paysage, qui ne comptent souvent pas plus de 10 salariés.

En libéral, ce métier demande beaucoup de temps car, en plus de la conception des projets, il faut démarcher les clients, répondre à des appels d'offres, s'occuper de la gestion...

Vous pouvez aussi travailler comme salarié d'un service "espace vert" d'une grande collectivité territoriale. Mais, d'après Karin Helms : "La proportion de jeunes diplômés qui travaillent dans une structure publique est très faible."

Travailler avec d'autres professionnels : architectes, urbanistes...

Sur de grands projets, le paysagiste concepteur travaille en collaboration avec des architectes, des urbanistes, des ingénieurs... Des spécialistes des végétaux peuvent lui prêter main-forte : horticulteurs, pépiniéristes, jardiniers paysagistes...

24 heures à l'École nationale supérieure de paysage de Versailles
Le métier de paysagiste vous tente ? Découvrez l'École nationale supérieure de paysage de Versailles qui vous permet en 4 ans (après un bac + 2) de devenir paysagiste concepteur. Manon, 24 ans, élève de cette école, est votre guide !

[jmedia:50660 large]

Aucun vote pour l'instant.