Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Trouver un emploi avec un handicap : nos conseils

Trouver un emploi avec un handicap : nos conseils
© Picture Factory / Fotolia

Vous êtes en situation de handicap et vous cherchez un emploi ? Ne vous découragez pas ! De nombreuses structures sont dédiées aux travailleurs handicapés et de plus en plus d’entreprises sont handi-accueillantes. Nos conseils pour une insertion professionnelle réussie. 

Pour trouver un emploi lorsque l'on est en situation de handicap, il est conseillé de se faire reconnaître « travailleur handicapé ». En effet, les entreprises de plus de 20 salariés doivent compter au moins 6 % de salariés handicapés au sein de leurs effectifs. Pourtant, elles peinent à remplir cette obligation.
Si un candidat valide et un candidat en situation de handicap postulent à une offre de poste et justifient des mêmes compétences, un employeur sensibilisé à la question du handicap et soumis à l’obligation d’emploi sera du coup plus enclin à recruter le second.

Se faire reconnaître travailleur handicapé

Être reconnu travailleur handicapé permet également de bénéficier de dispositifs d'accompagnement spécifiques (accès au Cap emploi, aux contrats aidés, aux centres de rééducation professionnelle...).

Pour vous faire reconnaître travailleur handicapé, vous devez vous rendre dans une maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Après avoir transmis un dossier administratif et médical, vous rencontrerez une équipe de professionnels (médecins, psychologues, ergothérapeutes…) qui délivrera un avis. Puis, la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) statuera.  

Si vous êtes reconnu travailleur handicapé, diverses structures peuvent vous aider à définir votre projet professionnel et à trouver un poste.

Faites-vous accompagner 

Au-delà des organismes d’accompagnement traditionnels comme les missions locales ou Pôle Emploi, le Cap emploi est réservé aux travailleurs handicapés. Ses conseillers connaissent les dispositifs et aides spécifiques et sont en lien avec des entreprises locales qui proposent des postes ouverts aux personnes en situation de handicap. 

« Il ne faut pas hésiter à s'adresser à un Cap emploi. Ses référents disposent de beaucoup plus de moyens (probablement parce qu'ils ont moins de bénéficiaires à gérer) que les conseillers du Pôle emploi, que ce soit en matière d'information sur le handicap, de possibilités de formation, d'accès à des offres d'emploi ou d'aides financières», témoigne Ameur Gacem qui a bénéficié d'un accompagnement par le Cap emploi de Toulouse.

Le réseau Information jeunesse
Pour trouver un emploi, n’hésitez pas aussi à rencontrer un conseiller de votre centre, bureau ou point information jeunesse. Il vous aidera à définir votre projet professionnel et vous orientera vers les structures adaptées.
Le CIDJ a notamment développé « Handijeunes », un programme spécifique pour les jeunes en situation de handicap : ateliers thématiques, accueils de groupes, entretiens individuels ou à distance, de nombreux services sont proposés.

Approchez les cabinets de recrutement spécialisés...

Misez également sur les cabinets de recrutement dédiés aux candidats en situation de handicap. Ils sont en lien avec les recruteurs et connaissent leurs attentes. Ils vous orienteront au mieux en fonction de leurs besoins et de votre profil.

« Nous ne cherchons pas à placer un candidat dans un environnement qui ne lui est pas propice : si la personne ne peut pas être aussi performante qu’un collègue valide, on ne proposera pas sa candidature. L’alternance est par contre un formidable levier d’insertion professionnelle car elle offre la possibilité à l’employeur et au salarié de se découvrir mutuellement », souligne Chanäel Lenoir, directrice générale adjointe d'Ethik management.

Misez sur l'alternance

À l’origine des « restaurants dans le noir » qui emploient des déficients visuels et qui, après Paris, ont essaimé à Londres, Barcelone, Saint-Pétersbourg et plus récemment New-York, les équipes d’Ethik ont gagné la confiance des entreprises grâce à leur expertise sur le handicap.

Des partenariats ont été noués avec des établissements tels que l’IRIS, école d'informatique et de numérique, l’Institut supérieur international du parfum de la cosmétique et de l'aromatique alimentaire (ISIPCA), l’Ecole Supérieure d'Assurance (ESA) ou Kedge Business school à Marseille.
Objectif : permettre aux candidats de suivre une formation en alternance, que ce soit un BTS assurance, une licence en informatique ou un diplôme d’ingénieur, pour correspondre aux profils recherchés par les entreprises. « Depuis 2008, nous avons placé quelque 200 candidats dans des entreprises comme La Poste, Dassault, Thalès ou Guerlain. Le taux de réussite est de 95 % », poursuit Chanäel Lenoir.

Contactez les associations 

Adapt, Handiformabanque, Hanvol, Atharep, il existe de nombreuses associations qui œuvrent à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Généralistes ou spécialisées dans certains secteurs (banque, aéronautique,...), elles mettent en lien candidats et employeurs.

L’Association travail et handicap dans la recherche publique (Atharep), par exemple, aide au recrutement des personnes handicapées dans la fonction publique et les organismes de recherche publics. « Nous avons placé des candidats à des postes administratifs, techniques, juridiques, informatiques dans des structures comme le CNRS, l’Inserm, la DGAC, l’Anses, le ministère de la Défense, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur… La condition pour être recruté est d’avoir une reconnaissance de travailleur handicapé et d’avoir le bac. Des formations en alternance peuvent être proposées pour permettre une meilleure adéquation entre le profil et le poste », explique Jean José Valéro, le président de l’Atharep. 

L’association Hanvol mise aussi sur l’alternance pour permettre aux candidats en situation de handicap d’intégrer le secteur aéronautique. « Ils suivent des formations techniques (en mécanique, électricité...) en contrat de professionnalisation chez des groupes comme Thalès, Dassault aviation, Airbus, Safran, ou Astrium. Environ 98 % d’entre eux réussissent aux examens et 80 % signent un contrat dans l’entreprise où ils ont effectué leur alternance », précise Claude Legras, responsable de l'association Hanvol.

Les raisons d’un tel succès ? Comme les cabinets de recrutement spécialisés, les associations concernées par l’insertion professionnelle des personnes handicapées sont en lien avec des employeurs qui les sollicitent pour trouver des candidats. 

Visez les entreprises handi-accueillantes

Mais vous pouvez aussi choisir de postuler directement auprès d’un employeur. Pour cela, essayez de connaître sa politique en matière d’accueil des personnes handicapées. S’il communique sur le sujet, qu’il a signé une charte (comme « le manifeste pour réussir l’emploi des personnes handicapées ») ou qu’il a créé une mission handicap, c’est qu’il a mis en place une politique volontariste en la matière.

« L’avantage d’intégrer une entreprise qui dispose d’une mission handicap, c’est qu’elle peut prendre en compte les spécificités de chacun, résume Philippe Baconnet, responsable de la mission handicap de Sopra Steria. Les salariés en situation de handicap ont un accès direct avec la mission. Nous effectuons des entretiens réguliers pour vérifier que le handicap n’est pas un frein à leur évolution de carrière ou à l’acquisition de compétences. Si, par exemple, une personne ne peut pas venir à Paris pour suivre une formation, nous ferons en sorte qu’elle puisse suivre une session en région ».

Dotées de budgets plus restreints, les petites et moyennes entreprises (PME) ne disposent pas forcément de service dédié au handicap ; il est donc plus difficile de connaître leur politique en la matière. Ne les négligez toutefois pas : les PME représentent d’importantes opportunités d’emploi. Si vous avez envie d’intégrer l’une d’entre elles, n’hésitez pas à lui transmettre une candidature spontanée !

Consultez les sites d’offres d’emploi spécialisés !
De nombreux sites publient des offres d’emploi handi-accessibles. C’est le cas notamment de l’espace emploi de l’Agefiph, du service dédié sur le site emploipublic.fr, de l’espace emploi de l’Adapt, des sites hanploi.com ou missionhandicap.com

Isabelle Fagotat

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.