Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Travailler dans l’hôtellerie-restauration avec un handicap

Travailler dans l’hôtellerie-restauration avec un handicap
© Fotolia

L’hôtellerie-restauration recrute. Serveurs, barmen, cuisiniers, pâtissiers mais aussi agents d’accueil, personnels administratifs ou commerciaux, plombiers, le secteur propose un panel de métiers ouverts aux personnes en situation de handicap. Explications de Vincent Sitz, président de la commission emploi, formation et handicap du Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat).

 

En matière d’emploi des travailleurs handicapés, comment se situe l’hôtellerie-restauration ?

Le taux actuel d’emploi de personnes en situation de handicap dans l’hôtellerie-restauration est de 3,5 %. C’est encore peu mais il ne cesse de progresser : il n’était que de 2 % il y a 4 ans, et nous mettons tout en œuvre pour favoriser l’emploi de travailleurs handicapés dans nos entreprises.

C’est d’ailleurs pour sensibiliser les chefs d’entreprise à cette question que nous avons créé la commission emploi, formation et handicap au sein du Synhorcat.

L’obligation d’employer des travailleurs handicapés dans les entreprises de plus de 20 salariés et celle de mettre les établissements en conformité en matière d’accessibilité ont fait évoluer les mentalités. Conscients qu’ils doivent rendre leur hôtel ou leur restaurant accessible à leurs clients, de plus en plus de chefs d’entreprise souhaitent également que leurs métiers soient accessibles aux salariés en situation de handicap.

Obligation d'emploi des travailleurs handicapés
Depuis la loi du 10 juillet 1987, toute entreprise de plus de 20 salariés doit employer, à temps plein ou à temps partiel, des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de l'effectif. La loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées renforce les mécanismes d'incitation à l'embauche.

Quels métiers sont ouverts aux travailleurs handicapés ? 

Il n’y a pas de handicap qui empêche de travailler dans l’hôtellerie-restauration. Seuls certains postes sont incompatibles avec des types de handicap.

Au-delà des métiers de salle et de cuisine, le secteur regroupe de nombreuses professions plus transversales, comme celles des agents de maintenance, des plombiers, des peintres et des électriciens qui travaillent, par exemple, dans les grands établissements hôteliers. Nos entreprises emploient aussi des agents de réception, des concierges, ainsi que des salariés à des fonctions support dans le marketing, la finance, la communication ou les ressources humaines. Une personne en fauteuil roulant, si elle ne peut pas travailler en salle ou faire le service, peut s’orienter vers ces fonctions.

L’accès d’une personne en situation de handicap à un poste dépend aussi du type d’entreprise : un commis de cuisine intégré dans l’équipe du restaurant d’un grand hôtel sera plus encadré qu’un commis qui travaillera uniquement avec le cuisinier d’une petite brasserie, et devra donc être plus autonome. 

Quels aménagements de poste peuvent être envisagés pour les salariés en situation de handicap ?

De nombreux aménagements sont possibles : horaires de travail plus flexibles (par exemple, un serveur atteint de diabète peut disposer de ses mercredis pour effectuer des dialyses), matériel adapté (postes de travail plus hauts pour des salariés souffrant de lombalgie, tablettes tactiles pour des personnes sourdes travaillant en cuisine)…

D’une manière générale, des efforts sont faits pour améliorer les conditions de travail dans nos entreprises : tapis de sol pour réduire la fatigue des jambes, lumière plus apaisante pour les yeux, lave-vaisselle plus silencieux, casques ou bouchons d’oreilles pour les plongeurs en cuisine…

Nous organisons également des formations pour que les salariés apprennent les bons gestes et les bonnes postures de façon à ce qu’ils ne soient pas atteints d'un handicap au cours de leur carrière.

Le Synhorcat
Le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers, et traiteurs représente entre 10 000 et 15 000 entreprises dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration (brasseries, restaurants, hôtels, discothèques, traiteurs…). Il s’agit principalement d’entreprises familiales indépendantes comptant de 1 à plus de 50 salariés. La mission handicap accompagne employeurs et salariés. Contact : Rachel Bouvard.

En savoir plus

Isabelle Fagotat

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.