Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Handicap : se former dans un centre de rééducation professionnelle

Handicap : se former dans un centre de rééducation professionnelle
© WavebreakmediaMicro / Fotolia

Les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d’une formation dans un centre de rééducation professionnelle (CRP). L’intérêt : un dispositif adapté et encadré par une équipe pluridisciplinaire qui favorise obtention du diplôme et accès à l’emploi. 

Elisabeth souffre d’une maladie congénitale de dégénérescence de la cornée. Après avoir travaillé comme serveuse, vendeuse et employée de maison, elle a obtenu un poste dans une usine. Mais sa maladie se développant, elle a dû quitter son emploi. Elle a décidé d’effectuer une reconversion professionnelle au centre de rééducation pour déficients visuels à Clermont-Ferrand.

Une formation prise en charge et rémunérée

« J’ai obtenu cette formation par le biais de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Je leur ai transmis un courrier décrivant mon handicap, l’incapacité à exercer mon poste et la nécessité d’une reconversion. Ma demande a été acceptée et j’ai pu suivre une formation de secrétaire assistante. Elle a été prise en charge par la MDPH et je percevais 1300 euros par mois de rémunération (somme calculée par rapport à mon dernier salaire). Grâce à cette reconversion, j’ai aujourd’hui obtenu un poste d’assistante commerciale chez Ino recyclage, une entreprise adaptée de ramassage des encombrants. » 

Être reconnu travailleur handicapé

Pour bénéficier d’une formation dans un centre ou établissement de rééducation professionnelle (CRP/ERP), il faut justifier de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Pour cela, la personne en situation de handicap doit transmettre un dossier administratif et médical à une MDPH. Après étude de celui-ci, une équipe pluridisciplinaire (médecins, psychologues, ergothérapeutes…) délivre un avis. Puis, la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) statue. C’est aussi la MDPH qui valide la demande de formation en CRP, condition sine qua non pour pouvoir en bénéficier.

Des formations adaptées et aménagées

« Les formations dispensées en CRP sont plus longues et bénéficient de moyens plus importants que celles s’adressant à des personnes valides. Les stagiaires sont encadrés par des formateurs du milieu professionnel ainsi que par des médecins, des ergothérapeutes, des psychiatres... Ils bénéficient si besoin, de parcours adaptés et d’aménagements de poste. Ce dispositif permet à 79 % des stagiaires d’obtenir leur diplôme », souligne Patricia Monnot, chargée de mission communication et coordination à la Fagerh, qui regroupe des organismes gestionnaires et des établissements de rééducation professionnelle.

Définir un projet professionnel ou apprendre un métier

Il existe environ 80 CRP ou ERP en France. Ils dispensent quelque 200 formations qualifiantes de niveau CAP à Bac +5 dans des secteurs qui vont de l’hôtellerie au sanitaire et social en passant par le tertiaire. Il est également possible de suivre une formation de pré-orientation accompagnée par un chargé d’insertion et incluant des ateliers pour rédiger une candidature, des simulations d'entretien, des stages et des rencontres avec des recruteurs. Objectif : permettre aux bénéficiaires de définir un projet professionnel débouchant sur une formation ou sur un emploi. En 2014, 7300 personnes ont bénéficié d’une formation dans un CRP ou ERP. 63 % d’entre elles ont réussi leur insertion professionnelle.

Reportage vidéo au centre Jean-Pierre Timbaud à Montreuil (93)

Le centre de rééducation professionnelle et sociale Jean-Pierre Timbaud à Montreuil dispense 10 formations qualifiantes, de niveau V (BEP, CAP) à niveau III (BTS) permettant d’obtenir un titre professionnel dans le secteur tertiaire et administratif ou dans le domaine des télécommunications et de l’industrie.

Reportage avec Hugo qui a suivi la formation de comptable assistant.

L'objectif de Marie-Madeleine et d'Alexis est de définir un nouveau projet professionnel en adéquation avec leur envie et leur handicap. Ils participent à "Accès 5", action de "redynamisation et d'élaboration de projet" proposée au centre Jean-Pierre Timbaud. Reportage.

Isabelle Fagotat

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.