Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Se lancer dans le secteur du jeu vidéo : conseils d'étudiants et de professionnels

Se lancer dans le secteur du jeu vidéo : conseils d'étudiants et de professionnels
© MI

Le secteur du jeu vidéo a le vent en poupe et attire chaque année de nombreux jeunes. Mais avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions. Des étudiants et des professionnels vous conseillent.

Travailler dans le jeu vidéo demande des qualités bien précises : être proactif et réaliser ses projets personnels, connaître ses envies et ses capacités de travail, se projeter dans l'avenir et mettre en place un véritable projet professionnel.

Définir son projet professionnel

Demandez-vous quelle fonction vous aimeriez occuper dans un studio. D’après Florian Brochard, cofondateur du studio français Pinpin Team : "Il est vraiment important de définir quel métier on veut exercer dans le domaine du jeu vidéo. Dans ce secteur, il existe toute une palette de métiers bien distincts les uns des autres."

Programmeur, game designer, graphiste, scénariste, animateur, sound designer… Il ne vous reste plus qu’à faire un choix. Pour mieux connaître ces métiers, nos dossiers : Technologies, web, ciné d'animation : la french touch recrute ; Découvrez les métiers du numérique.

Pratiquer avant de se lancer

"Il ne faut pas hésiter à pratiquer les bases du développement de jeux vidéo avant de se lancer, explique Quentin, étudiant à Epitech, promo 2015. Il faut être curieux, vouloir savoir comment fonctionne un jeu vidéo et vouloir aller plus loin."

Une attitude proactive que conseille aussi Guillaume, ancien étudiant à Epitech, promo 2013 : "Il faut beaucoup travailler et pratiquer."

Chloé, étudiante à Lisaa confirme. "[En passant l’entretien de l’école], je suis venue avec tous les dessins que j’avais réalisés." Une manière de montrer sa motivation. Une position confirmée par Mélanie Christin, fondatrice du studio français L'atelier 801 : "Je conseille à tout le monde de s’autoformer en réalisant des projets personnels. C’est très important parce que cela montre que vous êtes motivé et proactif."
Elle rappelle que le milieu du jeu vidéo est très concurrentiel : "Il y a plus de jeux qui sont sortis ces trois derniers mois que ces trois dernières années. Aujourd’hui, tout le monde peut créer un jeu vidéo. Le meilleur moyen pour faire sa place est de faire la différence et d'être polyvalent."

Bien choisir sa formation

Vous êtes sûr de vous lancer dans le secteur du jeu vidéo ? Vous devez choisir votre formation. Plusieurs critères de sélection peuvent faire la différence. Selon Laure Casalini, directrice de l’école Supinfogame : "Il faut regarder si le diplôme est reconnu par l’État, si l’école a reçu des prix, si elle est partenaire avec d’autres écoles à l’étranger..."

Intéressez-vous aux enseignements proposés. Demandez-vous qui sont les professeurs qui enseignent et si des professionnels interviennent dans l’école. Renseignez-vous aussi sur les frais d’inscription et sur ce qu’ils comprennent : combien d’années de formation ? Le matériel utilisé est-il fourni ou à votre charge ? Prenez également en compte la localisation de l’école : devrez-vous trouver un logement ?

Enfin, n’hésitez pas à visiter plusieurs écoles lors des journées portes ouvertes et à poser des questions aux étudiants ou aux anciens élèves.

Ne pas compter ses heures et bien se connaître

Autant qu’on se le dise, travailler dans le domaine du jeu vidéo est source de sacrifice. "Au début, il ne faut pas compter ses heures de travail pour s’améliorer", prévient Guillaume, ancien étudiant à Epitech. Êtes-vous prêt à sacrifier une grande partie de votre temps à travailler ? Êtes-vous capable de fournir une grande quantité de travail sur une période plus ou moins longue ?

"Cela demande des sacrifices. Il faut être prêt à beaucoup travailler, mais honnêtement, ça vaut le coup", explique Chloé.

Pour Jimmy Kalhart, chef de projet à Too Kind Studio : "Travailler dans le jeu vidéo demande beaucoup de travail, de temps et d’argent. Croire qu’il suffit d’être passionné par les jeux vidéo pour pouvoir en créer est illusoire."

Une mise en garde partagée par Renaud Jungmann, directeur pédagogique à Lisaa : "Jouer à un jeu vidéo et travailler à sa création sont deux choses différentes. Il faut bien comprendre que l’on ne conçoit pas un jeu pour soi, mais pour les autres."

Les étudiants de Lisaa témoignent du rythme et de la charge de travail au sein de leur école de jeux vidéo.

Marine Ilario

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.