Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Le jeu vidéo : un secteur en plein boum

Le jeu vidéo : un secteur en plein boum
© PGW2015

Véritable industrie culturelle, le jeu vidéo offre de belles opportunités d'emploi en France et à l'étranger. Zoom sur ce secteur en plein essor.

"Le secteur du jeu vidéo se porte très bien. Emmanuel Martin, délégué général du SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs) est clair sur ce point. Le secteur du jeu vidéo est cyclique. Là, nous sommes dans la phase vertueuse de ce cycle." Les appels de marché augmentent et les ventes de consoles, de jeux et d’accessoires sont au beau fixe.

Un secteur en constante évolution

Le secteur du jeu vidéo est en constante évolution. "Depuis l’arrivée de la Wii, le jeu vidéo est devenu une activité sociale que l’on pratique en famille, entre amis, en réseaux", explique Emmanuel Martin. Le profil des joueurs a aussi changé. L'âge moyen des joueurs est de 34 ans (Chiffres 2016 du SELL) et "un joueur sur deux et une femme", ajoute-t-il.

"On s’adapte à la demande des joueurs. On regarde quelle est la tendance des jeux et ce qui plaît", indique Florian Brochard, cofondateur de Pinpin Team, studio français indépendant qui s’adapte à l’évolution des attentes des joueurs et des manières de jouer.

Ce studio développe des applications pour mobiles et tablettes et a reçu le trophée du meilleur jeu mobile à la Paris Games Week 2015 pour son jeu Pyro Jump Rescue. "Notre design est très minimaliste avec des couleurs et formes très simples. On s’est rendu compte que c’est ce qui fonctionnait."

Innover : un enjeu majeur

D’après Emmanuel Martin, délégué général du SELL, "l’enjeu majeur est de proposer constamment de nouvelles choses".

Cette nécessité passe par l’innovation technologique qui offre une nouvelle manière de jouer. En 2017, la réalité virtuelle devrait débarquer dans le salon des joueurs. Grâce à cette technologie, le joueur est immergé dans un environnement virtuel dans lequel il se déplace et interagit grâce à un casque.

La nouveauté passe aussi par la qualité du jeu. Dans l’idéal, les studios veulent "trouver le juste équilibre entre innovation technologique et créativité", explique le délégué général du SELL. Car l’innovation ne suffit pas à rendre un jeu attrayant. "Les utilisateurs s’en lassent vite. C’est pour cela qu’il faut l’allier à la qualité des dessins ou du scénario, par exemple."

Pour Jimmy Kalhart, cofondateur de Too Kind Studio et game designer : "On sait que l’on n’a pas les mêmes moyens que les géants du secteur. Pour nous démarquer, on a misé sur un design poussé et un scénario original [dans le nouveau jeu Pankapu proposé par le studio indépendant, NDLR]."

Le jeu vidéo : véritable industrie culturelle

Le milieu du jeu vidéo réunit une palette de métiers : du graphiste au programmeur en passant par le game designer, sans oublier le compositeur de musique... Depuis 2014, le jeu vidéo est devenu le seul marché physique du divertissement en croissance, pesant plusieurs milliards d’euros en France. Un secteur qui comprend la vente de jeux, d’accessoires, de consoles mais aussi de produits dérivés.

Le secteur du jeu vidéo doit aussi "montrer qu’il est une culture à part entière, indique Emmanuel Martin. On remarque que les codes des jeux vidéo sont aujourd'hui devenus communs et le secteur devient une véritable référence culturelle."

Les jeux vidéo rassemblent plusieurs formes d’art (peinture, dessin, musique, sculpture). "Finalement, c’est l’art total", reconnaît le délégué général du SELL.

Ils influencent également les modes de consommation. "Bon nombre d’innovations technologiques ont été vulgarisées par les jeux vidéo", explique Emmanuel Martin. "C’est le cas de la 3D et de la reconnaissance vocale. Et demain, ce sera celui de la réalité virtuelle."

Emploi : des opportunités en France et à l’étranger

L’industrie du jeu vidéo est dans une dynamique positive et le recrutement est un enjeu en termes de compétitivité pour les entreprises.

Selon le baromètre 2015 du SNJV (Syndicat national du jeu vidéo), près de la moitié des acteurs du jeu vidéo envisagent de recruter en 2016 et plus de 800 emplois devraient être créés en France sur la même période. Malgré ces chiffres optimistes, Emmanuel Martin reconnaît que les opportunités pour les jeunes diplômés se situent surtout à l’étranger. "Nos formations sont reconnues au-delà des frontières et je pense que les opportunités à l’étranger sont nombreuses et doivent être saisies."

Marine Ilario

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.