Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Nageur sauveteur ou maître nageur : comme Lauriane, jetez-vous à l'eau !

Nageur sauveteur ou maître nageur : comme Lauriane, jetez-vous à l'eau !
© L. B.

Passionnée de sport, Lauriane est étudiante en licence Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Le métier de ses rêves ? Maître nageur sur la plage l'été et en piscine le reste de l'année. En attendant, les plages de l'île d'Oléron lui ont fourni le job étudiant parfait : nageur sauveteur.

"La journée commence dès 10h30 avec la préparation et la vérification du matériel de secourisme, l'installation des limites de bain dans l'eau ainsi que la flamme verte, orange ou rouge en fonction des conditions de baignade. Une fois le drapeau hissé, la surveillance des nageurs sauveteurs. Elle se terminera à 19h, après une succession de changements de postes toutes les 20 à 30 minutes !"

Licence Staps et natation : l'idéal pour se mettre dans le bain

"Je suis très sportive et j'ai toujours aimé le milieu aquatique. Avec un frère moniteur de voile, je baignais déjà dedans ! Je fais aussi de la natation en club. Très vite, le choix de la licence Staps s'est imposé. D'ailleurs, je ne m'imagine pas faire autre chose.

Quand j'ai cherché un job étudiant, j'ai immédiatement pensé aux nageurs sauveteurs qui surveillent les plages sous la responsabilité des chefs de postes. J'ai passé mon brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA), mais j'ai préféré me diriger vers l'univers de la piscine pour une première expérience. Je craignais de ne pas être à la hauteur. Il y a moins d'accidents en piscine qu'en mer : il faut surtout faire preuve d'autorité pour que les règles de sécurité soient respectées."

La peur reste, mais le plaisir de se sentir utile prime

"Cette année en revanche, j'ai choisi la plage. Et je n'ai pas regretté ! Avec l'équipe de nageurs sauveteurs, nous organisions des roulements toute la journée : 20 minutes à longer la plage, 20 minutes  sur la chaise pour superviser la zone de baignade, 20 minutes au poste de secours... Cela permet de rester vigilant et concentré.

Ce job est gratifiant car les gens sont vraiment rassurés quand ils nous voient arriver. Cet été, alors que j'étais dans l'eau pour surveiller les baigneurs, j'ai vu un grand-père dériver avec ses deux petits-enfants sous les bras. Je me suis rendu compte qu'il était épuisé et j'y suis allée. J'ai ramené l'un des deux petits et lui le second. Je me suis sentie vraiment utile !"

Un emploi de maître nageur se trouve assez facilement

"Évidemment, il y a aussi des moments difficiles. Quand je vois une mer agitée avec des vagues énormes, j'espère qu'il ne va pas y avoir de problèmes. La peur de ne pas pouvoir ramener quelqu'un à cause du courant ne nous quitte jamais vraiment.

Normalement, on nous attribue aussi notre poste sur une plage en fonction des risques et des résultats obtenus lors du stage obligatoire encadré par des formateurs et pompiers avant notre prise de fonction.

Je n'ai pour l'instant eu aucun problème à trouver un job de nageur sauveteur. Et a priori, ce ne sera pas non plus compliqué quand je serai maître nageur car c'est un métier recherché."

J'envie les sauveteurs en Australie !

"La saison estivale terminée, il faut aussi continuer à travailler. Ma licence Staps spécialité aquatique devrait me permettre de donner des cours en piscine le reste de l'année : bébés nageurs, aquagym...

Évidemment, les postes de sauveteurs en Australie me font rêver, mais pour l'instant je me concentre sur mon cursus universitaire et les débouchés à court terme.

Au total, je nage 5h par semaine et je complète par de la course à pied trois fois par semaine. L'entraînement sportif reste primordial quand on se dirige vers de tels métiers. D'autant que je pense aussi développer une activité de coaching sportif à domicile !"

Devenir maître nageur avec un BPJEPS

Si le métier de maître nageur vous intéresse, renseignez-vous auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports qui propose notamment un BPJEPS dédié aux activité aquatiques et à la natation.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quelle est la différence entre le Bafa et le BAFD ?

Le Bafa est le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur en accueils collectifs de mineurs. Il vous permet de devenir animateur en centres de loisirs ou de vacances. Le BAFD est quant à lui consacré aux fonctions de directeur. Vous pouvez passer le premier dès 17 ans et le second à partir de 21 ans.

Stage et emploi