Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (2 votes)

Service civique : avantages et inconvénients

Service civique : avantages et inconvénients
© M. C.

Le service civique vous attire ? Lancez-vous, cela peut être un vrai plus pour intégrer une formation ou trouver un emploi. Mais attention, l'indemnité de 573 euros que vous toucherez en tant que volontaire n'est pas un salaire.
Mesurez bien les avantages et inconvénients du dispositif.

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers le service civique qui est devenu un dispositif phare pour la politique d'emploi des jeunes et la lutte contre le décrochage scolaire. Mais qu'en pensent les anciens volontaires et les recruteurs ?

De nouvelles compétences

Les avis sont relativement unanimes : un service civique vous permet d'acquérir de nouvelles compétences sur le terrain. Même si vous devez être encadré et accompagné, notamment par votre tuteur, vous gagnerez a priori en autonomie et apprendrez beaucoup.

Un temps de réflexion pour le volontaire

Par ailleurs, le service civique est souvent l'occasion de définir ou d'affiner son projet professionnel. Selon une étude de l'Injep publiée en juin 2014 qui a recueilli les impressions d'ex volontaires, c'est pour 49% d'entre eux l'expérience la plus utile pour définir un projet professionnel... au point de mener parfois à des réorientations.

A l'issue de son service civique, Zeynep, 20 ans, s'est réorientée. "Mon service civique a été un moment de transition. J'avais fini mes études en école d'arts appliqués mais je ne trouvais pas de travail. j'ai décidé de faire un service civique dans le domaine de l'art et l'expérience que j'en retire a été très bénéfique. J'ai finalement décidée de me réorienter et aujourd'hui je prépare une licence en lettres édition médias audiovisuel à la Sorbonne".

Indemnisé... mais pas assez pour être indépendant

Bonne nouvelle : vous touchez une indemnité en tant que volontaire en service civique. Mais attention, il ne sagit pas d'un salaire : elle est de 467,34 € net par mois quelle que soit la durée hebdomadaire de votre mission et peut être complétée par 106,31 € minimum pour la prise en charge des frais d'alimentation, de transport... versés par votre organisme d'accueil.

"Cela permet d'avoir une source de revenus, mais c'est trop peu si vous comptez là-dessus pour financer votre loyer et vos dépenses quotidiennes", prévient Laura, ex volontaire. "J'étais dans la situation idéale puisque j'habitais encore chez mes parents au moment de mon service civique. Mais si ça n'avait pas été le cas, je n'aurais pas pu m'engager... à moins de trouver un job en complément", explique Alexandre. Encore faut-il que cela soit compatible avec vos horaires et la durée hebdomadaire de votre engagement.

Des expériences inégales : signalez les abus !

Gardez bien en tête qu'en tant que volontaire en service civique vous devez intervenir en complément de l’action des salariés et bénévoles de votre organisme d'accueil et non les remplacer. Cela signifie notamment que vous ne pouvez pas exercer de tâches administratives et logistiques liées au fonctionnement courant de l'organisme (secrétariat, standard, gestion de l’informatique ou des ressources humaines...), ou seulement dans le cadre du projet auquel vous participez.

"La plupart du temps, les missions correspondent bien à l'esprit du service civique, surtout dans les associations qui ont des agréments. Mais il arrive tout de même que certaines structures en abusent. Dans ce cas, il faut faire remonter à l'agence du service civique", précise Marie, ex volontaire.

Vous devez aussi être suivi par un tuteur : si vous trouvez que vous n'êtes pas assez accompagné, parlez-en également !

Le service civique peut être un vrai tremplin

Le gros plus du service civique reste le tremplin qu'il peut représenter dans le cadre de votre projet professionnel, au moins dans certains secteur. "Tout dépend en effet du secteur car c'est un dispositif encore trop méconnu dans certains domaines", ajoute Laura. 

Pour les secteurs plus sensibilisés au dispositif (notamment le secteur associatif ou le secteur social), cela peut faire la différence, que ce soit pour intégrer une formation ou pour trouver un emploi. "Le service civique est plutôt bien vu par les recruteurs car ça démontre une certain engagement", confie Jean Guilvout, Secrétaire départemental chargé de la solidarité internationale fédération Paris du Secours populaire.

Autre avantage : cela peut permettre d'avoir une première expérience sur le CV. "Il y a un certain nombre de volontaires qui galéraient avant leur service civique au Secours Poulaire parce qu'ils n'avaient pas d'expérience." Voilà une bonne façon d'y remédier !

Une embauche dans la structure d'accueil est parfois possible

Pour les plus chanceux, le service civique peut même déboucher sur un emploi pérenne dans la structure d'accueil ou chez un partenaire. "J'étais en service civique à Concordia avant d'y être embauchée... et je ne suis pas un cas isolé dans l'association", raconte Maéva Maoichi, chargée de développement à la délégation d'Ile de France de Concordia.

"J'ai travaillé avec Animafac dans le cadre de mon service civique au sein de l'association Jets d'encre. Cela leur a permis d'avoir de la visibilité sur mes compétences et j'y ai finalement été embauchée comme responsable de communication", sourit Marie.

Mais ne vous lancez pas en misant sur cette possibilité, cela est loin d'être toujours le cas. "Nous aimerions bien sûr garder certains de nos volontaires, mais il faut qu'un poste se libère ou que l'association ait les moyens de financer une création de poste... C'est assez rare", assure Jean Guilvout.

Un coup de pouce pour la suite ? Pensez à l'institut de l'engagement

L'objectif de l'institut de l'engagement est de vous faire bénéficier d'un coup de pouce correspondant à votre projet : trouver un emploi ou un stage, intégrer une formation ou créer une entreprise.

Pour en savoir plus : notre article sur l'institut et le site de l'institut.

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Service civique : comment trouver une mission ?

Toutes les missions sont disponibles sur www.service-civique.gouv.fr Il est aussi possible de postuler directement en ligne.

Bénévolat - Volontariat
Peut-on faire une mission de service civique à l’étranger ?

Oui, les missions de service civique peuvent être réalisées à l’étranger, auprès d’associations françaises agissant à l’étranger ou d’une collectivité territoriale française dans le cadre d’un projet de coopération décentralisée.

Bénévolat - Volontariat
Je suis étudiant, est-ce que je peux m’engager en service civique ?

Oui, il est possible d’accomplir sa mission tout en étant étudiant.

Bénévolat - Volontariat
Service civique : ai-je droit à une indemnité ?

Oui, le volontaire en service civique a droit à une indemnité de 442 € par mois. Par ailleurs, la structure d’accueil lui verse une aide en nature ou en espèces d’un montant mensuel de 100 €.

 

Bénévolat - Volontariat
Service civique : est-ce que je suis couvert par la sécurité sociale en tant que volontaire ?

Oui, le service civique donne droit à une couverture sociale complète.

cliquez ici pour plus d'informations et de conseils pour les assurances pour chiens.
Bénévolat - Volontariat