Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Quel salaire en alternance ?

Quel salaire en alternance ?
© Orlando Florin Rosu / Fotolia

Point fort de l’alternance : en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, vous êtes salarié. Votre rémunération varie en fonction de votre âge et du diplôme que vous préparez.
En plus de votre salaire, vous bénéficiez des mêmes avantages que les autres salariés de
l’entreprise : treizième mois, ticket-repas, offres du comité d’entreprise. Explications.

Le salaire minimal d'un apprenti est calculé selon un pourcentage du Smic en vigueur et d'après une base de 151,67 heures par mois.

Votre salaire en apprentissage

En apprentissage votre salaire est calculé en pourcentage du Smic, soit 1 480 € euros mensuels brut au 1er janvier 2017. Aucune cotisation salariale n’est prélevée sur votre salaire, le brut correspond donc à votre salaire net.
Si vous êtes mineur, vous percevez entre 25 et 53 % du Smic (soit entre 370 euros la 1re année et 784 euros la 3e). Si vous êtes âgé de 18 à 20 ans, votre salaire se situe entre 41 et 65 % du Smic (entre 606 euros la 1re année et 962 euros la 3e). Si vous avez plus de 21 ans, vous touchez entre 53 et 78 % du Smic (soit entre 784 euros pour la 1re année et 1 154 euros pour la 3e année).

Votre salaire en contrat de professionnalisation

L’âge et le niveau de diplôme entrent en compte dans l’établissement du montant de votre salaire.

Si au moment de la signature du contrat, vous êtes titulaire d’un diplôme professionnel inférieur au bac pro ou techno et que vous avez entre 21 et 26 ans vous percevez 70 % du Smic soit 1 036 euros. Si vous avez moins de 21 ans vous toucherez 55% du Smic (814 euros).

Si vous êtes titulaire d’un diplôme professionnel égal ou supérieur au bac pro et que vous avez entre 21 et 26 ans, vous percevrez 80% du Smic, soit 1 184 euros. Si vous avez moins de 21 ans, vous percevrez 65% du Smic (962 euros).

La rémunération (brute) d'un salarié de 26 ans ou plus ne peut pas être inférieure ni au Smic (1 480 euros) ni à 85 % de la rémunération minimale prévue par les dispositions conventionnelles applicables dans l'entreprise.
« Avec l’alternance, j’ai pu payer mes études »
Antonin, 24 ans, en licence pro responsable du développement commercial et marketing
« J’ai fait un DUT techniques de commercialisation en formation initiale, mais je devais gagner ma vie rapidement et j’avais envie de poursuivre mes études. J’ai préparé un BTS MUC en apprentissage dans la grande distribution, ce qui m’a permis d’avoir un salaire et de louer mon propre logement. C’est ma tutrice dans l’entreprise où je me formais qui m’a conseillé de poursuivre ma formation, et c’est grâce à elle que je me suis orienté vers une licence pro. Grâce à mon expérience, j’ai trouvé facilement une entreprise d’accueil. Mon rythme est de 2 jours en cours et 2 en entreprise. L’alternance a été pour moi un super moyen de payer mes études. Côté budget, je fais très attention. Mais j’ai pu acheter une voiture et je suis autonome financièrement. »

Impôts, ce qu’il faut déclarer

En contrat d’apprentissage, que vous soyez ou non rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous ne payez pas d’impôt sur le revenu, sauf si le montant de votre salaire annuel dépasse 12 fois le Smic soit 17 760 euros. Vous ne déclarez que la partie de vos revenus supérieure à ce montant.

En contrat de professionnalisation, vous déclarez l’ensemble de vos revenus, que vous soyez ou non rattaché au foyer fiscal de vos parents. Ne vous inquiétez pas, le montant des salaires perçus est modeste et vous n’êtes généralement pas imposable. En contrat de professionnalisation, pensez à remplir la case « Prime pour l’emploi » (remplacée en 2016 par la prime d’activité). Cela vous permettra de toucher une aide versée par le Trésor public. Rendez-vous sur www.service-public.fr pour plus de renseignements.

En alternance, dès 16 ans, vous acquérez des droits à la formation comptabilisés sur le nouveau compte personnel de formation CPF : www.moncompteformation.gouv.fr

Marine Ilario - Barbara Muntaner

FAQ
Apprentissage : Qu’est-ce que le Dima ?

Le Dima, dispositif d’initiation aux métiers de l’apprentissage, s’adresse aux élèves de 15 ans. En attendant d’avoir 16 ans, l’âge minimum pour signer un contrat d’apprentissage, ils peuvent s’initier à différents métiers et choisir celui qu’ils prépareront ensuite en apprentissage.

Etudes supérieures
Jusqu’à quel âge peut-on entrer en apprentissage ?

Le premier contrat d’apprentissage peut être signé entre 16 et 25 ans, mais rien ne vous empêche d’enchaîner ensuite les formations en apprentissage, au-delà de 25 ans. Nombreux sont les jeunes qui préparent ainsi un CAP, puis un bac pro, puis un BTS.

Etudes supérieures
Quel est mon salaire en apprentissage ?

Le salaire versé par l’employeur à l’apprenti est calculé en pourcentage du Smic : il varie entre 25 % et 78 % du Smic selon votre âge et l’année d’exécution du contrat. Après 21 ans, le salaire est calculé selon la rémunération en vigueur dans l’entreprise pour le poste occupé.

Etudes supérieures
Quels diplômes peut-on préparer en apprentissage ?

En apprentissage, vous pouvez préparer un diplôme professionnel de tout niveau : du CAP au diplôme d’ingénieur, en passant par les diplômes des écoles de commerce ou les certifications professionnelles enregistrées au Répertoire national des qualifications professionnelles

Etudes supérieures
Apprentissage : où trouver un CFA ?

Vous trouverez les coordonnées des CFA par département, par secteur d’activité et par spécialité sur le site  www.lapprenti.com. Et n’oubliez pas que les CFA proposent chaque année des journées « portes ouvertes » qui permettent de découvrir leur offre de formation.

Etudes supérieures