Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Risques auditifs : protéger ses oreilles

Risques auditifs : protéger ses oreilles
© Dusan Kostic / Fotolia

Concerts, soirées étudiantes, lecteur Mp3, les occasions d’écouter de la musique sont fréquentes mais pour ménager ses oreilles, il est conseillé de respecter quelques règles. Les explications de Johan Terrail de l’association Avenir santé. 

Musique trop forte, écoute prolongée, enceintes trop puissantes ou trop proches, les acouphènes et la surdité peuvent survenir à la suite de causes diverses.
500 000 jeunes sont actuellement concernés par des problèmes d’audition.
Quelles sont les bonnes pratiques pour protéger ses oreilles ? Les conseils de Johan Terrail, chargé de mission pour les risques auditifs au sein de l’association Avenir santé. 

Comment les oreilles s’abîment-elles ?

Les oreilles sont très fragiles. Elles sont constituées de cellules ciliées qui se détériorent avec l’âge : il s’agit de l’usure naturelle.
Mais le fait d’écouter de la musique à volume élevé ou longtemps augmente les risques et peut provoquer des problèmes auditifs. Les plus fréquents sont la surdité et les acouphènes. Il s’agit de bruits intermittents aigus ou sourds dus à la destruction des cellules lorsque l’on a écouté de la musique trop fort ou trop longtemps. 

Comment réagir en cas de problème aux oreilles ?

Si en rentrant d’un concert, on entend pendant plusieurs heures des bourdonnements ou des sifflements, il faut se déplacer au plus tôt aux urgences. Un traitement de 6 jours sera délivré pour tenter de résorber le problème. Plus il est pris rapidement, plus il sera efficace d’où l’importance de ne pas attendre pour consulter.

Comment protéger ses oreilles ?

Un bon moyen de se protéger, c’est d’utiliser des bouchons d’oreille. Pour bien les installer, il faut les rouler avec des droits propres, tirer les oreilles vers le haut et les glisser dans le canal auditif.
L’autre conseil, c’est de faire des pauses car l’oreille est un muscle : elle a besoin de repos. Le silence est en effet important tant pour l’oreille que pour le cerveau : il permet de récupérer.
En soirée, il est également conseillé de ne pas rester juste à côté des enceintes mais de s’éloigner de quelques mètres.

Durée, volume, comment écouter de la musique sans courir de risque ?

Plus on écoute fort, moins on écoute longtemps, c’est la règle de base. Par exemple, si l’on écoute de la musique à 100 décibels (db), il est recommandé de ne pas l’écouter plus d’un quart d’heure.

Si l’on se trouve dans une soirée où le volume est à 100 db (le maximum autorisé est de 105 db), au lieu de rester à un mètre des enceintes, si l’on recule de 8 mètres, l’exposition n’est plus que de 82 décibels. On peut alors écouter de la musique 8 heures sans risque. 

En ce qui concerne les lecteur mp3, c’est la même chose. Si l’on écoute une musique au casque au niveau de volume maximum (100 db), il est recommandé de ne pas l’écouter plus de 15 minutes. Si on l’écoute à 75 % du volume, on peut l’écouter environ une heure.

Attention aussi à ne pas s'endormir avec son casque sur les oreilles : même si le volume est bas, le fait d'écouter de la musique pendant 7 à 8 heures n'est pas bon pour les oreilles.

Basée à Lyon, l’association Avenir santé mène des actions de sensibilisation aux risques auditifs, à l’hyperconsommation de produits psychoactifs et aux risques sexuels auprès des 12-25 ans. Elle intervient dans toutes la France lors de soirées étudiantes ainsi que dans les établissements scolaires et universitaires ou dans l’espace public.
Elle est notamment à l’initiative du site www.montetasoiree.com qui conseille les organisateurs d’événements festifs pour limiter les risques. 

Isabelle Fagotat

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.