Poursuivre ses études après un CAP

Poursuivre ses études après un CAP © Nasser Zebidou / Fotolia

La suite logique du CAP, c'est la vie active. 85 % de ceux qui ont obtenu un CAP choisissent en effet d’entrer dans la vie professionnelle. Toutefois, des possibilités s'offrent à ceux qui veulent poursuivre leurs études.

Pour poursuivre ses études après un CAP, le choix est large ! En 1 an, on peut se spécialiser ou acquérir une double compétence en préparant par exemple une mention complémentaire (MC) ou une FCIL. En 2 ans, on peut envisager un bac pro, voire un bac techno. Dans certains secteurs professionnels, il est fortement conseillé de poursuivre au minimum vers le niveau bac. C’est le cas, par exemple, du secrétariat, du commerce et de la comptabilité.

Préparer un autre CAP ou une mention complémentaire

“J'incite les jeunes à continuer après le CAP car il devient nécessaire d’être de plus en plus polyvalent, explique Pierre Gomez, directeur du CFA Bâtiment de Rueil-Malmaison. Dans notre CFA, un jeune sur deux poursuit sa scolarité. Certains préparent un autre CAP, par exemple un CAP chauffagiste après un CAP plomberie. Une spécialisation ou un double diplôme offre toujours plus d'opportunités pour un premier emploi.”

Ainsi, en 1 an, vous pouvez donc préparer un autre CAP en vue d’acquérir une double compétence, mais vous pouvez aussi vous spécialiser en préparant une mention complémentaire (MC) ou une formation complémentaire d'initiative locale (FCIL).

Préparée en lycée professionnel ou en apprentissage, la MC permet d’acquérir une spécialisation pointue dans un domaine porteur. Exemple : la MC art de la cuisine allégée, préparée après un CAP cuisine, permet de se spécialiser dans la cuisine gourmande et le bien-être.

D'une durée de 6 à 9 mois, la FCIL permet d'ajouter à son CV une spécialisation orientée spécifiquement vers l'emploi régional.

Poursuivre en bac pro

Avec un très bon dossier scolaire, vous pouvez envisager de continuer vos études en bac pro, dans une spécialité proche de votre CAP. Le bac pro se prépare en lycée professionnel en 2 ans après le CAP ou en apprentissage. L’admission se fait sur examen du dossier scolaire et après avis du conseil de classe.

De l’agroalimentaire à la comptabilité, en passant par l’environnement ou la maintenance informatique, il existe plus de 80 spécialités de bac pro. Très apprécié des employeurs, ce diplôme offre des débouchés rapides vers le monde du travail.

Rejoindre un bac techno

Avec un excellent dossier scolaire, on peut aussi envisager de préparer un bac techno. Il existe 8 séries de bac techno, chaque bac étant axé sur un secteur professionnel précis : industrie, arts appliqués, hôtellerie, environnement, comptabilité et gestion, agriculture… Cependant, il n'y a pas de correspondance stricte entre le CAP et le bac techno : pour aller de l'un vers l'autre, il faut passer par une classe de première technologique, et seuls les meilleurs élèves y sont admis.

À savoir : contrairement au bac pro, le bac techno ne permet pas de s'insérer directement sur le marché de l'emploi, mais il prépare à la poursuite d'études, notamment en BTS ou DUT.

Compléter sa formation

En 2 ans après un CAP, d’autres diplômes vous permettent de compléter votre formation.

Le BP (brevet professionnel), préparé uniquement en apprentissage, permet notamment de s'installer à son compte.

Le BTM (brevet technique des métiers), qui n’existe que dans quelques spécialités (pâtissier, fleuriste, photographe, prothésiste dentaire…), permet d'occuper un emploi qualifié (chef d'atelier, chef de fabrication) au niveau de la production et de la commercialisation, surtout dans une entreprise artisanale.

Le BMA (brevet des métiers d’art) est réservé à ceux qui ont un CAP des métiers d’art. Il permet d'acquérir une spécialisation plus pointue (broderie, céramique, verre…) ou de rejoindre un cursus artistique.

Écoutez les conseils de Martine Vanhamme-Vinck,
directrice du CIO Médiacom :

See video

Brigitte Charavin

Bloc - bouton graphique

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers JcomJeune, échangez vos avis et expériences

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Bloc - bouton graphique

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers JcomJeune, échangez vos avis et expériences

FAQ
Est-il possible de préparer un bac pro après un CAP ?

Vous pouvez  préparer un bac pro après votre CAP (dans une spécialité proche de votre CAP) à condition d’avoir un bon dossier scolaire. Dans ce cas, vous entrez directement en première professionnelle et préparez votre bac pro en 2 ans (au lieu de 3ans).



Etudes supérieures
Peut-on préparer un CAP ou un bac pro en apprentissage ?

C’est possible à condition d'avoir 16 ans et de trouver une entreprise qui vous accueille durant votre cursus. Dans ce cas, vous effectuez votre  formation à la fois en entreprise et en CFA (centre de formation d’apprentis et séminaire à lyon).

Etudes supérieures
Peut-on poursuivre ses études après un bac pro ?

Vous pouvez vous spécialiser en préparant (en 1 an)  une mention complémentaire (MC) ou une formation complémentaire d'initiative locale (FCIL). Vous pouvez également préparer un BTS, plus rarement un DUT ou une licence à l’université.

Etudes supérieures
Faut-il choisir sa série de bac dès la classe de seconde ?

C’est seulement en classe de 1re que l’on vous demandera de choisir une série de bac général (L, ES ou S) ou technologique (STIDD, STD2A, STL, ST2S, STG, STAV). Seuls les bacs hôtellerie  et techniques de la musique et de la danse (T.M.D) se préparent directement après la troisième.



Etudes supérieures
server2