Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.7 (3 votes)

Après la 3ème, pourquoi pas un CAP ?

Après la 3ème, pourquoi pas un CAP ?
© Nunes

Préparé en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d'apprentis) en 2 ans après la troisième, ou même un an après un bac, le CAP (certificat d'aptitude professionnelle) permet d'entrer rapidement dans la vie active, mais n'empêche pas de poursuivre des études.

Plus de 200 spécialités de CAP sont proposées dans des domaines aussi divers que l’industrie, le commerce ou les services. Le choix de votre spécialité doit être mûrement réfléchi, en fonction de vos goûts, de vos possibilités et, bien sûr, des perspectives d'emploi.

 

Où préparer son CAP après la 3e ?

Le CAP se prépare en 2 ans après la classe de 3e dans un lycée professionnel (LP). On peut également le préparer après une 3e Segpa ou une 3e d'insertion. Il est possible d’effectuer sa formation en apprentissage en CFA (centre de formation des apprentis), à condition d'avoir 16 ans et de trouver une entreprise qui vous accueille pour toute la durée de votre cursus.

“Le choix entre une formation classique en lycée professionnel ou un CFA en apprentissage est une étape importante. Demandez-vous si vous êtes prêt à intégrer le monde professionnel. En apprentissage, l’étudiant est salarié de l’entreprise. Il est donc nécessaire de faire preuve d’une certaine maturité et de beaucoup de volonté car le rythme est souten”, explique Pierre Gomez, directeur du CFA Bâtiment de Rueil-Malmaison.

Des CAP pour tous les goûts !

Agriculture, artisanat, bâtiment, vente, métiers d'art, métiers de l’alimentation, mécanique, transports… Vous avez le choix entre 200 spécialités de CAP. Mais ne choisissez pas à la légère.

Tous les CAP n’ont pas la même valeur sur le marché du travail. Les CAP du bâtiment, de l’hôtellerie-restauration ou des services d’aide à la personne, par exemple, vous permettront de trouver facilement un emploi. Ce qui n’est pas le cas des CAP de secrétariat ou de comptabilité. Dans certains secteurs, il vaut mieux poursuivre en préparant une mention complémentaire (MC) ou un bac professionnel.

Attention : pour les métiers de l’artisanat (boulanger, boucher ou coiffeur), le CAP est un diplôme indispensable.

Bien choisir son CAP

Il est important de choisir un CAP qui corresponde à vos goûts, vos aptitudes, vos résultats scolaires et qui offre des débouchés. Commencez à réfléchir à vos choix d’orientation dès le premier trimestre. “Demandez conseil à votre professeur principal ou au conseiller d’orientation, conseille Pierre Gomez. Parlez-en aussi à votre famille. Dès que vos idées sont plus claires, faites un ou plusieurs stages dans le secteur qui vous intéresse. Cela vous confortera dans votre décision. Participez aussi aux journées portes ouvertes organisées dans les lycées professionnels”.

Bon à savoir
Si vous souhaitez faire plusieurs stages au cours de votre année de 3e, il est possible de demander des conventions de stage à la chambre de commerce et d'industrie (CCI) ou à la chambre de métiers et de l'artisanat de votre région.

Élisabeth Poinat, conseillère-psychologue au CIO Médiacom,
vous donne des conseils pour bien choisir votre CAP
:

See video

Comment s’inscrire ?

Entre fin mars et mi-mai, vous constituez un dossier d’admission dans l’établissement où vous étudiez. Dans ce dossier, vous indiquez vos 4 vœux par ordre de préférence. Si votre 1er vœu n’est pas retenu, c'est votre 2e qui sera examiné, et ainsi de suite.

Votre dossier sera étudié fin mai par une commission qui décidera ou non de votre affectation dans un établissement public. Votre affectation dépendra de vos résultats scolaires, de l’avis du conseil de classe, mais également des places disponibles dans les établissements d’accueil.

Attention, présenter un dossier pour intégrer une formation conduisant à un CAP n’assure pas automatiquement une place dans un établissement ! Il est donc vivement recommandé d’élargir ses choix et de prévoir des solutions de rechange. Demandez-vous quels autres CAP pourraient vous intéresser et quels autres établissements vous conviendraient.

 

Et après le CAP ? Consultez egalement notre rubrique diplôme www.cidj.com/diplomes/bac-pro

Votre emploi du temps

Vous passez environ 33 heures par semaine au lycée.

La moitié du temps est consacrée à l’enseignement général : maths, français, histoire-géographie, EPS et langues vivantes.

L’autre moitié est consacrée aux enseignements technologiques et professionnels. Les matières professionnelles sont le plus souvent enseignées sous forme de travaux pratiques en atelier, en laboratoire ou sur chantier, selon la spécialité que vous avez choisie.

Pendant vos 2 années de formation, vous effectuez également des stages en entreprise : entre 12 et 16 semaines selon les spécialités.

Préparer un Cap Agricole
Le Cap Agricole (certificat d’aptitude professionnelle agricole) est l’équivalent du CAP dans l’enseignement agricole. Il se prépare en 2 ans après la 3e dans un lycée agricole ou en apprentissage dans un CFA agricole. Productions horticoles, industries agroalimentaires, services en milieu rural, travaux forestiers, vigne et vin… Les spécialités de Capa sont très nombreuses.
Agriculture.gouv.fr

Brigitte Charavin

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ

Posez vos questions, échangez vos avis, donnez vos tuyaux sur les thèmes :

Orientation & études, Stages - Jobs - Alternance, Formation continue, Aide aux projets, Partir à l’étranger,Venir en France