Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Aller à l’université : des études longues en perspective

Aller à l’université : des études longues en perspective
© Hervé de Brus, université Paris Diderot

Envie d’entrer en fac après votre bac ? Le parcours commence en licence (bac + 3). Vous poursuivrez ensuite en master (bac + 5) et, pour ceux qui veulent faire de la recherche, en doctorat (bac + 8). Dans tous les cas, comptez au minimum de 3 à 5 ans d’études.

S’engager à la fac pour 3, 5 ou 8 ans d’études ne se décide pas à la légère ! Pour Nicolas Chaigneau, vice-président de la vie étudiante à l’université Lyon 2, “une orientation réussie est une orientation réfléchie le plus en amont possible”. Pour éviter les mauvaises surprises, informez-vous donc dès la classe de première sur la formation, son contenu et les poursuites d’études envisageables avant de vous inscrire dans une filière.

“Il y a souvent un malentendu entre la réalité de la formation et les attentes des élèves. Pour ne pas se tromper, allez sur le site de votre université et lisez attentivement le contenu de la formation”, recommande Régis Salado, délégué à la valorisation des licences à l’université Paris-Diderot.

Première étape : la licence

La licence se prépare en 3 ans après le bac et correspond à 180 crédits européens. On appelle la première année “L1”, la deuxième année “L2” et la troisième année “L3”.

Pour vous inscrire, la seule exigence est d’avoir le bac ou un diplôme équivalent (par exemple un DAEU, diplôme d’accès aux études universitaires). Toutes les séries sont admises, mais il est recommandé de choisir une filière cohérente avec son profil de bac. En règle générale, il n’y a pas de sélection à l’entrée.

“Nous accueillons tous les lycéens qui ont le bac, sans sélection. Seules les doubles licences sont sélectives car elles demandent une capacité de travail très importante”, explique Sylvie Vilter, directrice de l’observatoire de la vie étudiante à l’université de Saint -Quentin-en-Yvelines. Mais attention, c’est en cours de cursus que la sélection se fait : seuls 47 % des nouveaux entrants en L1 passent en L2 ! Les autres redoublent ou se réorientent.



Écoutez les conseils d'étudiants pour bien réussir en L1 :

See video


Après la licence

Une fois la licence complète en poche (L1 + L2 + L3), il est difficile de travailler immédiatement. “Les étudiants doivent avoir conscience que la licence ne vise pas l’insertion sur le marché du travail. Elle permet de continuer des études universitaires, notamment en master professionnel ou en master de recherche (bac + 5)”, avertit Sylvie Vilter.

Après une L2, il est possible également de bifurquer vers d’autres filières, en préparant par exemple une licence professionnelle.

Après une L2 ou une L3, on peut intégrer une école d’ingénieurs, de commerce ou encore de journalisme, accessible en admission parallèle, sur titres ou sur concours.

Choisir son master

Quitter l’université avec une licence “classique” ne suffit pas. Il est recommandé d’obtenir au moins un master, de niveau bac + 5. Le master s’effectue en 2 ans. On désigne par “M1” et “M2” les 2 années successives menant au master complet. L’accès en M1 est automatique pour ceux qui ont une licence, l’entrée en M2 se fait sur sélection (dossier scolaire, entretien et épreuves).

Deux voies sont possibles : master professionnel ou master de recherche. Les masters pro visent l’insertion professionnelle en vous préparant à un métier ou à une fonction spécifique, tandis que les masters de recherche préparent à la carrière d’enseignant-chercheur. La formation comprend un stage en laboratoire de recherche et la rédaction d’un mémoire qui servira de base à la thèse de doctorat.

Master pro ou master de recherche, il faut réfléchir à ce choix dès la licence !

Le doctorat

Le doctorat (bac + 8) se prépare en 3 ans minimum après un master de recherche. Il est centré sur la rédaction d’une thèse. En pratique, l’étudiant travaille sur son sujet au sein d’une équipe de recherche, sous la direction de son directeur de thèse. En parallèle, il suit des formations complémentaires (séminaires, colloques…).

Autres diplômes

D’autres diplômes peuvent être préparés à l’université.

En 2 ans après le bac, le Deust (diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques), mis en place après étude des besoins régionaux, permet une insertion sur le marché local de l’emploi. Mais il en existe assez peu.

En 1 an après un bac + 2 (L2, BTS ou DUT), la licence professionnelle permet de se spécialiser ou d’acquérir une double compétence. Il en existe dans toutes les spécialités et, “contrairement à la licence classique, la licence professionnelle permet une bonne insertion professionnelle”, précise Sylvie Vilter.

Comment s’inscrire ?

Pas question d’attendre les résultats du bac pour s’inscrire à la fac ! Tous les élèves de terminale, qu’ils soient issus d’un établissement public ou privé sous contrat, doivent s’inscrire sur un portail unique, selon une procédure et un calendrier très précis : www.admission-postbac.fr.

Cette procédure concerne également les élèves qui souhaitent changer de parcours de formation et ceux qui désirent reprendre des études.

Tous nos conseils sur APB dans notre dossier “Admission Post Bac : tout savoir”.


La fac sans le bac ?
S’inscrire à la fac sans le bac, c’est possible ! Pour cela, il faut passer le DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires). Pour préparer ce diplôme, il faut être avoir au moins 20 ans, avoir interrompu ses études durant 2 ans et justifier de 2 ans d’activité professionnelle, ou bien avoir plus de 24 ans.
Presque toutes les universités proposent cette formation, notamment en cours du soir (formation continue) ainsi que le Cned.

En savoir plus

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ

Posez vos questions, échangez vos avis, donnez vos tuyaux sur les thèmes :

Orientation & études, Stages - Jobs - Alternance, Formation continue, Aide aux projets, Partir à l’étranger,Venir en France