Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Réviser ses partiels : nos conseils

Réviser ses partiels : nos conseils
© Katatonia / Fotolia

Mi-décembre ou début janvier... Les partiels du premier semestre approchent à vitesse grand V et il est temps de commencer vos révisions ! Au programme : ficher ses cours, rattraper ceux qui manquent, programmer un planning, filer à la BU, garder la forme et, surtout, rester confiant... 

Assister aux cours : évident mais efficace

Pour réviser efficacement, le plus important est d’avoir assisté aux cours et d'y avoir pris des notes. Lors des partiels, les enseignants attendent deux choses : des cours appris et une capacité à retranscrire ses connaissances en les adaptant à une situation donnée.

« J’ai surtout une mémoire auditive donc j’ai besoin d’assister à tous les cours », nous explique Clarisse étudiante en 1re année de licence d'économie. Même constat pour Rosalie en 1re année d'éco également qui, pour ne rien rater, a opté pour une solution efficace : l’enregistrement des cours avec un microphone. « Une fois chez moi, je réécoute les cours et je les fiche. Comme je viens des Pays-Bas et que j’ai un peu de mal avec le français, ça m’aide bien ».

Nos conseils :

  • Pour ne pas être submergé de travail, n’appliquez pas la méthode de l’enregistrement à tous vos cours. Car même si elle peut s’avérer efficace, elle demande aussi un travail important de réécoute et d’écriture.
  • Pour enregistrer un cours, pensez à demander l’autorisation à votre professeur.
  • La prise de notes, qu'elle soit tapée ou à la main, est essentielle. Vous trouverez une fiche de symboles pour faciliter votre prise de notes sur ce site.

Ficher ses cours

Incontournables pour la plupart des étudiants, les fiches permettent de synthétiser les grandes lignes des cours. Vous devez y inscrire le plan du cours, les grandes définitions, les textes ou articles de lois incontournables, les formules à connaître, les noms d’auteurs ou de philosophes…

Attention, les fiches ne remplacent pas le cours mais elles vous seront très utiles pour vous rafraîchir la mémoire sur les points essentiels.

La plupart des étudiants et des professeurs s’accordent à dire qu'il ne faut pas attendre la dernière minute pour commencer ses révisions. C’est d’ailleurs le premier conseil donné par Bastien Brignon, maître de conférences en droit commercial, à ses étudiants de licence : « Il faut avoir une vision à long terme des examens. On n’apprend pas une matière uniquement pour un partiel mais pour sa culture personnelle. » Ces connaissances vous seront nécessaires dans le futur, parfois même pour votre travail.

Parfois, les étudiants ont le sentiment d’être plus efficaces dans l’urgence. Attention cependant : les connaissances ingérées à la va-vite sont souvent totalement oubliées à la fin des partiels.

Ne pas se contenter d’apprendre par cœur 

Plutôt contre l’apprentissage des cours par cœur, Bastien Brignon préfère une copie qui comporte quelques erreurs mais un raisonnement. « L’objectif d’un partiel n’est pas de recracher son cours, mais de montrer que l’on a acquis des connaissances et que l’on est capable de les retranscrire dans une situation donnée », martèle-t-il.

Pour privilégier une compréhension globale du cours, aidez-vous d’ouvrages qui vous apporteront une explication plus claire sur un point précis ou vous donneront plusieurs théories sur un même sujet. Pour trouver les ouvrages qui vous seront nécessaires, rendez-vous à la BU !

Aller à la bibliothèque

Si vous avez du mal à vous concentrer chez vous, n’hésitez pas à réviser à la bibliothèque universitaire. Entre calme absolu et ouvrages en libre accès, les BU sont l'endroit parfait pour se consacrer pleinement à ses révisions.

La plupart des BU sont ouvertes tard le soir (23h pour certaines d’entre elles), notamment en période de révisions de partiels. Renseignez-vous auprès de votre bibliothèque.

Réviser ses partiels en groupe

Être seul face à une immense pile de cours à apprendre peut décourager. Mais pas de panique ! N’hésitez pas à former un groupe de travail. Les révisions à plusieurs peuvent être stimulantes et vous rassurer lorsque vous ne comprenez pas un point du cours.

Rosalie travaille souvent en groupe, mais elle conseille de ne pas être trop nombreux « parce que sinon on finit par ne plus réviser ».

Notre conseil : en groupe de 2 ou 3, posez-vous des questions sur les points essentiels du cours pour vous assurer que vous les maîtrisiez.

S'organiser 15 jours avant le début des révisions

Pour ne pas être dépassé par la quantité d’informations à apprendre pour les partiels, organisez-vous. Pensez à préparer un planning que vous suivrez à la lettre. Attention tout de même à ne pas être trop exigeant avec vous-même. Faites donc en sorte que votre planning soit réalisable en fonction du temps que vous avez pour réviser.

Notre conseil : pour caler vos révisions dans le temps, décomposez le nombre de jours de révisions en fonction du nombre de matières à apprendre.

Ne pas faire d’impasse

Pour mettre toutes les chances de votre côté, le mieux est de ne pas zapper certaines parties du cours,  notamment les introductions. « Il ne faut pas faire d’impasse », conseille Eudoxie Gallardo, maître de conférences en droit pénal. « Le mieux est de commencer par apprendre le plan pour avoir une connaissance intégrale ».

Souvent, les étudiants anticipent les sujets d’examen et adaptent leurs révisions en fonction de leurs pronostics. « Je déconseille fortement aux étudiants d'anticiper les sujets. Personnellement, je n'ai jamais réussi à les deviner à l'avance », explique-t-elle.

Savoir s'écouter

Surtout faites-vous confiance et écoutez-vous. Si vous sentez que vous ne comprenez plus ce que vous lisez, stoppez tout et accordez-vous une petite pause de 30 à 45 minutes. Vous devez vous adapter à votre capacité d’apprentissage.

Certains préfèrent prendre plusieurs petites pauses dans la journée, d’autres choisissent de réviser plusieurs jours sans s’arrêter avant de s’octroyer un ou deux jours complets sans révision.

« Je conseillerais aux étudiants de ne pas trop travailler les week-ends pour s’accorder du temps libre », explique Léna, étudiante en 3e année d’économie et gestion.

Notre conseil : le début de soirée est propice aux révisions car la mémoire continue de travailler pendant votre sommeil.

Programme de révisions d’un maître de conférences en droit pénal

Eudoxie Gallardo nous livre son planning de travail lorsqu’elle était en thèse :

7h : Réveil ! L’idéal est de commencer à réviser au plus tard à 8h30.
12h : A table ! Il faut prendre le temps de manger. Privilegiez les aliments qui contiennent du magnésium (riz complet, lentilles, épinards, bananes...)
13h30-14h : Accordez-vous une micro sieste.
15h : Au boulot ! Il est temps de se remettre à travailler.
19h30 : Pause repas. N’hésitez pas à vous faire plaisir.
21h : C’est reparti pour quelques heures de révisions.
23h : Au lit ! Le repos a vraiment une incidence sur la capacité à réviser.

Nos conseils pratiques pour le jour J

- N'oubliez pas de vous relire. Une copie sans fautes d’orthographe ni de syntaxe, lisible, aérée et bien présentée sera appréciée par votre correcteur.
- Le jour de l’examen, lisez bien le sujet. Ne paniquez pas à la première lecture. Prenez le temps de réfléchir. 
Pensez à bien respirer et essayez de vous détendre. Et glissez des fruits secs ou des morceaux de sucre dans votre sac. Cela vous servira en cas de malaise.

Marine Ilario

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.