Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Hugo, 18 de moyenne au bac pro : bien comprendre les cours pour les retenir

Hugo, 18 de moyenne au bac pro : bien comprendre les cours pour les retenir
© Le Parisien

20 en droit, 20 en histoire, 19 en maths... pas étonnant qu'Hugo Teychenné ait décroché le titre de meilleur bachelier pro de l’année 2012. Mais pour ce jeune homme de 22 ans qui se qualifie de "gros bosseur", il est impensable de tirer un trait sur les activités sportives et les sorties pendant les périodes de révisions.

Nous fixons l’interview avec Hugo, un soir de semaine. Entre sa licence 3 en immobilier suivie en alternance et sa vie étudiante, son planning semble très chargé. Pour Cidj.com, il accepte de revenir quelques années en arrière et de nous parler de son année de terminale.

Comment avez-vous réussi à obtenir d’aussi bonnes notes au bac?

J’ai eu 17 ou 18 toute l’année de terminale, donc je m’attendais à avoir une mention ! Mais les notes obtenues ont été une très bonne surprise car je ne m’attendais pas à avoir autant. J’ai passé le bac avec 2 ans de retard mais, comme c’est une formation que j’ai choisie et qui m’intéresse, réviser n’était pas désagréable.

Je n’ai jamais pu apprendre quelque chose que je ne comprends pas. J’essayais donc toujours d’approfondir le cours et aussi d’imaginer les questions qui pouvaient être posées. Comme j’étais en bac pro vente, j’ai eu plusieurs stages à effectuer. Cela m’a permis de mettre en pratique ce que j’apprenais au lycée. Dans l'un des cabinets immobiliers, j’avais une super tutrice très à l’écoute. J'ai pu lui poser plein de questions sur les cours pratiques.

Vous êtes plutôt gros bosseur ou vous avez des facilités ?

Je suis plutôt un gros bosseur ! L'année du bac, tant que je n'avais pas compris quelque chose ou que je n’arrivais pas à résoudre un exercice, impossible d’arrêter ! Malgré ça, j'ai fait en sorte d’avoir des moments libres pendant le week-end, quitte à mettre les bouchées doubles en semaine. C’est important de décompresser, donc je voulais vraiment garder du temps pour moi, mes sorties et mes 4 heures de basket par semaine. Passer tout le weekend à travailler, ce n'est pas mon truc ! Aujourd’hui je garde un peu le même rythme de travail, et ça fonctionne.

Nous avons consacré un article aux « révisions en s’amusant », quelles ont été les méthodes qui ont fonctionné pour vous ?

Pour réviser, mes méthodes étaient assez scolaires : fiches pour chaque chapitre avec le résumé du cours, les mots clés, les éléments à retenir. 

Pour l’épreuve orale d’anglais, je me suis entraîné en parlant avec mon frère sur Skype. Il habitait en Nouvelle-Zélande et nos conversations étaient donc en anglais. C’est vraiment quelque chose que je conseille si vous avez des amis ou de la famille anglophone, ça permet de faire des progrès. 

Sinon, pour retenir des termes compliqués, notamment en droit où il faut apprendre beaucoup de définitions, j'ai utilisé des moyens mnémotechniques.

Pour retenir plus facilement, les moyens mnémotechniques consistent à construire une phrase où l’initiale (ou les deux premières lettres) de chaque mot est celle du mot à retenir. Par exemple, pour mémoriser les pays d’Amérique du Sud situés sur la côte pacifique, pensez à la phrase : "Colette écrit perpétuellement chinois" pour Colombie, Equateur, Pérou, Chili.

Seul ou à plusieurs, en musique ou à la bibliothèque : dans quelles conditions vos révisions étaient-elles efficaces ? 

Ça dépend de chaque personne. Il n’y a pas de bonnes méthodes particulières, mais moi je préfère travailler seul chez moi et dans le calme. Mais il m'est arrivé parfois, avec 3 ou 4 amis, de faire des sessions Skype. Cela nous permettait de discuter des cours et de revenir sur des points que l'un n'avait pas compris.

Comment vous sentiez-vous la semaine du bac ?

Quelques jours avant, j’étais stressé. Le bac c’est le premier grand examen, donc forcément… Mais ce n’était pas un mauvais stress, au contraire il était moteur. Pour aller mieux, j’ai essayé de visualiser l’examen, ça m’a aidé à relativiser. Et le jour j, quand les sujets ont été distribués, je ne me suis plus posé de questions et je me suis plongé dans ma copie. J’étais concentré et je ne me sentais plus stressé.

Des conseils à donner aux candidats, qui seront face à leur copie en juin ?

Réviser progressivement et ne pas attendre la dernière minute ! Je conseillerais aussi de ne pas se limiter uniquement à la lecture des cours. Il faut aussi s’entraîner à l’écrit en refaisant les exercices et les études de cas…jusqu’à ce qu’on y arrive. Et puis, dernière chose, je conseille de prendre les bacs blancs au sérieux. Ce sont de bons exercices qui permettent de voir où l'on en est !

Valérie François, Laura El Feky, Barbara Muntaner

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.