Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Bien préparer les concours européens

Bien préparer les concours européens
© Cris13 / Fotolia-

Pour se donner toutes les chances de réussite aux concours des institutions européennes, une bonne préparation est indispensable. Nous avons demandé quelques conseils à Olivier Bopp, chef du service "Préparation aux concours des institutions européennes" à l’ENA.

Faut-il être incollable sur le fonctionnement des institutions européennes ?

Le concours a été profondément revu et le QCM sur les institutions européennes a été supprimé. Il n’est donc plus nécessaire de connaître dans le moindre détail le fonctionnement de l’Europe. Il faut avoir un socle de connaissance de base sur les processus de décision, les différentes administrations, les grandes politiques de l’Union européenne, le budget, etc.

En fonction de votre spécialité (droit, audit, économie, communication...), il est important d’avoir des connaissances sur l’Europe spécifique à votre domaine. Si vous préparez le concours d'administrateur en droit, il faut bien sûr avoir des notions en droit européen. Mais ne vous noyez dans les détails ! Ayez en tête les grands principes. On ne vous demandera pas de connaître sur le bout des doigts les manuels de droit européen.

Faut-il être bilingue pour tenter le concours ?

Les tests de présélection se font dans la langue principale du candidat. Cette première partie ne pose donc pas de problème de langue. En revanche, le test de jugement de situation et toutes les épreuves d’évaluation (étude de cas, présentation orale, exercice de groupe et entretien structuré) sont passés dans la deuxième langue (anglais, allemand ou français).

Ces tests ne sont en aucun cas des tests de langue. Les examinateurs veulent avant tout vérifier que vous êtes capable de travailler et de communiquer dans une autre langue. Vous devez atteindre un niveau suffisamment courant pour vous exprimer de manière claire et précise. Mais on ne vous reprochera en aucun cas de faire quelques fautes à l’oral.

Comment bien se préparer aux tests de présélection ?

Tout d’abord, faites le test d’auto-évaluation qui est mis en ligne sur le site EU Careers/EPSO. Cela vous donnera une idée juste de votre niveau et de ce que vous devez améliorer.

Quelques mois avant les concours, préparez-vous un programme de révision. Cela ne sert à rien de faire des dizaines de tests. Ce qui est important, c’est de comprendre le fonctionnement des exercices.

Passez du temps sur la correction et essayer d’identifier les différentes mécaniques qui sont induites dans ces tests afin de ne pas perdre de temps le jour de l’examen. Ce jour-là, Il faudra aller vite : vous n’aurez qu’une à deux minutes pour répondre à chaque question.

Cette première partie de la sélection est très importante. 90% des candidats sont éliminés à ce stade.



Pour vous aider à préparer le concours

- L’ENA propose des sessions de préparation pour toutes les étapes des concours de niveaux Administrateur et assistant (tests de présélection et épreuves d’évaluation).

- L’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) a également un centre de préparation aux concours européens (CPCE)

- Orseu, formation des futurs fonctionnaires européens

- A lire : Préparer les concours européens, éd. La Documentation française

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.