Notez !
Aucun vote pour l'instant.

[#Presidentielle2017] Julie : Le système politique tel qu’il est ne me convient plus

[#Presidentielle2017] Julie : Le système politique tel qu’il est ne me convient plus
© Cidj

Toutes les semaines, Cidj.com vous laisse la parole. Cette semaine nous avons rencontré Julie, étudiante en master 2 de sociologie. La jeune femme refuse de voter « utile ».

« Les hommes politiques sont coupés de nos réalités »

« Je me sens concernée par les élections, j’ai l’impression que depuis les mouvements « Nuit debout » il y a une prise de conscience sur le système politique. Pour beaucoup de personnes et notamment moi, la façon dont ça fonctionne ne nous convient plus.

Pour le moment les candidats ne me font pas vraiment rêver et je ne vois pas encore comment je peux changer les choses avec ma voix.

J’ai l’impression qu’il y a vraiment un détachement entre la population et la sphère politique. Les hommes politiques sont un peu coupés de nos réalités. J’étais pour un gouvernement socialiste et pourtant ils ont pris des décisions qui allaient totalement à l’encontre de mes principes. »

« J’en ai marre de voter utile »

« Pour l’instant plusieurs candidats me font hésiter mais j’attends de voir leur programme un peu plus dans les détails notamment sur la question de l’immigration, du rapport à la finance, du rapport aux ouvriers. L’écologie, aussi. J’aimerais qu’on mette en avant des initiatives positives comme l’économie sociale et solidaire et la micro-économie.

Très peu de candidats correspondent à ce que je pense nécessaire pour la société. Je vais aller voter mais je pense que ce sera différent des autres années. Depuis que j’ai le droit de vote j’ai l’impression d’avoir toujours voté « utile » et j’en ai ras le bol car ce qui est voté ne me correspond pas. Cette année, soit je voterai pour quelqu’un qui correspondra à mes idées, soit je voterai blanc même si pour l’instant ça n’a aucun effet. »

« Il faut que les hommes politiques prennent en compte les mouvements sociaux »

« S’il y a des mouvements sociaux, ils ne sont pas là pour rien, il faut les prendre en compte, les écouter et arrêter d’essayer de les étouffer.

Il faut traiter la question de la violence policière. Ce n’est pas un mythe et certains la vive tous les jours. Il faut arrêter de penser que ce qui est censé représenter la justice est toujours juste. »

« Si j’étais présidente, je fermerais les centres de rétention administrative »

« Je suis pour l’accueil de tous. Si j’étais présidente je ferais fermer les centres de rétention administrative où sont retenus les étrangers en situation irrégulière.

En ce moment, le mieux qu’on entende sur l’immigration c’est que « ce sont des personnes qui peuvent apporter à l’économie », mais ce n’est pas juste ça. Ce sont des personnes tout court, qui méritent qu’on entende leur droit et qu’on les respecte ! »

Rédaction de cidj.com

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.