Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (1 vote)

Le break de Margaux : "J'ai choisi de faire une pause dans mes études pour travailler"

Le break de Margaux : "J'ai choisi de faire une pause dans mes études pour travailler"
© M.F.

"A la rentrée, je n’ai pas pu intégrer de licence pro, alors j’ai décidé de travailler pour ne pas perdre mon année. Et au final cela a été un plus pour mon admission à Sup de Pub", confie Margaux, 22 ans. À la rentrée prochaine, elle commencera donc sa nouvelle formation, qu’elle financera en partie grâce à son job.

"J'ai passé un bac sciences et technologies de la gestion (STG), puis j’ai finalement décidé de m’orienter vers le secteur de la communication. Mon dossier a été accepté par l’IUT de Nancy pour un diplôme universitaire technologique (DUT) information et communication option communication des organisations, au cours duquel j’ai effectué un stage dans une agence de relations presse. Mon DUT en poche, je voulais voir comment se passait concrètement la vie en entreprise sur une plus longue durée. Mais mes parents n’étaient pas très enthousiastes. J’ai donc opté pour un compromis : une licence professionnelle. Sauf que je n'ai pas été prise et je me suis retrouvée sans formation."

"J'en avais marre de la théorie"

"Quand j’ai vu que je ne trouverais pas de licence pro, j’ai postulé pour un CDD dans l’agence où j’avais fait mon stage. C’était la meilleure option qui s’offrait à moi. D’autant que j’en avais un peu marre de la théorie. Depuis quelques mois, je suis donc assistante attachée de presse, mais je n’ai pas pour autant perdu de vue mon objectif : continuer à me former.
Même si je ne l’ai pas complètement choisi au départ, ce break est une bonne chose. J’ai notamment beaucoup appris sur le secteur des relations presse et me suis aperçue que la vision scolaire que j’en avais jusqu’ici était en décalage avec la réalité ! Aller au travail quotidiennement et m’impliquer dans la vie de l’entreprise m’a aussi fait gagner en maturité."

"Reçue dans une école grâce à mon expérience professionnelle"

"Quant à mes études, je les reprendrai comme prévu à la rentrée prochaine. J’ai été reçue à Sup de Pub, à Paris, pour une formation d’un an dédiée à la stratégie, avec la possibilité de poursuivre par la suite par un master. Ce qui a joué pour mon admission, c’est surtout mon entretien individuel, pendant lequel j’ai mis en avant mon expérience professionnelle et ce que m’avaient apporté ces quelques mois de vie active.
Mon job m’a également permis de mettre de l’argent de côté tout au long de l’année. Avec mes économies, je vais financer en partie ma formation, qui coûte 6 700 euros l’année."

Aurélien est parti 6 mois dans l'Ouest canadien pour un séjour linguistique.
Autour de Vancouver, Aurélien a profité des nombreux espaces naturels.
Aurélien s'est aussi impliqué dans la promotion de l’écotourisme local.

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.