Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Un DUETI en Irlande : témoignage de Lisa, 21 ans

Un DUETI en Irlande : témoignage de Lisa, 21 ans
© Lotharingia / Fotolia

Après un DUT techniques de commercialisation (TC) à l’IUT de Lyon, Lisa Hugues dit Ciles décide d'étudier 1 an à l’université de Cork, dans le cadre d’un DUETI. Une année enrichissante qui lui a permis de voyager, d’améliorer son anglais… Une parenthèse avant le rythme soutenu d’un master en alternance à l’IAE de Lyon. Témoignage.

Trouver le moment idéal pour partir

"J’ai toujours aimé voyager et L’Auberge espagnole [film sur l'année Erasmus d'un étudiant français, NDLR] me faisait rêver ! J’avais moi aussi envie de vivre une expérience à l’étranger. Après un bac ES, je voulais faire des études dans le commerce mais une classe préparatoire ne me disait rien et j’avais peur de trop me spécialiser avec un BTS. J’ai donc opté pour un DUT.

À ce moment-là, je ne savais pas encore que je pouvais partir étudier à l’étranger avec mon IUT. Mais très vite, en intégrant le DUT, on nous a parlé du DUETI, diplôme d'université d'études technologiques internationales. C’est devenu une évidence pour moi, cette période après le DUT et avant le master DUT me semblait idéale pour partir.

Cette année m’a permis d’allier loisirs et études 

J’avais envie d’étudier dans un pays anglophone. Mon IUT ne proposait qu’une seule place en Angleterre et le coût de la vie en Australie me paraissait trop élevé. J’ai donc placé l’Irlande en tête de ma liste de vœux et j’ai été prise. Au retour, je comptais faire un master en alternance. Il fallait donc que cette année me permette d’obtenir une équivalence bac + 3. Heureusement, l’université de Cork proposait de valider un bachelor en marketing.

En DUETI, on a la chance de pouvoir choisir nos cours. On découvre une autre façon de travailler. En Irlande, on avait beaucoup de travaux de groupe. Je n’avais pas beaucoup d’heures de cours : une dizaine d'heures par semaine. J’avais donc beaucoup de temps libre, ce qui m'a permis de voyager à travers toute l’Irlande. Ce pays a été une belle découverte, et j’ai trouvé les gens très accueillants. 

Réfléchir à la suite avant même de partir

Avant de partir, je savais ce que je voulais faire au retour. Je pense que c’est important. Je visais un master audit et gestion opérationnels (AGO) à l’IAE de Lyon. D’Irlande, j’ai postulé au master et recherché une entreprise qui accepterait de me prendre en alternance. On se rend compte que ça ne change pas grand-chose d’être à distance. Si j’étais restée à Lyon, j’aurais de toute façon fait mes recherches et candidatures sur Internet. Pour les entretiens en face-à-face, j’ai calé tous les rendez-vous la semaine où je rentrais en France pour les vacances. 

À la fin du DUETI, le retour en France n’a pas été facile. Il a fallu réattaquer avec des grosses journées en cours ou en entreprise. Mais, je m’y étais préparée, car je savais, avant même de partir, que le rythme qui m’attendait au retour allait être intense. Ça aide !"

Laura El Feky

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.