Voyager et partir à l'étranger

  • Partir au pair à l'étranger

    Moins cher que le séjour linguistique, le séjour au pair est une excellente formule pour devenir bilingue. On en connaît tous le principe, mais comment ça fonctionne précisément ? Est-ce que ça coûte cher, est-on rémunéré ? Quand partir, et pour combien de temps ?

  • Jobs à l’étranger : tout sur le Programme Vacances Travail

    Solution idéale pour découvrir d'autres horizons sans vous ruiner, le Visa Vacances Travail vous permet de décrocher des jobs à l'étranger pour financer votre séjour. Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Argentine, Japon, Corée du Sud, Hong Kong ou Singapour, vous avez l'embarras du choix !

  • Volontariat à l’international : tous les programmes

    Vous voulez partir en mission à l'étranger ? Vous engager dans une action volontaire ? Le volontariat à l’international se présente sous trois formes : volontariat international (VIE et VIA), volontariat de solidarité internationale (VSI) et service volontaire européen (SVE).
    Découvrez ces programmes.

     

  • Partir en séjour linguistique

    Partir 2, 4 ou 8 semaines en séjour linguistique ? Vivre dans une famille ou dans une résidence ? Quel budget prévoir ? Surtout, comment faire de vrais progrès en langue ? Choisir son séjour linguistique n’est pas facile. Explications et conseils pour vous aider à trouver la formule qui vous convient.


Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

Questions-Réponses

Peut-on conduire à l’étranger avec son permis français ?

En Europe, vous pouvez circuler avec votre permis de conduire français quelle que soit la durée de votre séjour. Hors Europe, vous pouvez circuler avec votre permis français ou international entre 3 mois et 1 an selon les pays. Au-delà de ce délai, selon les pays, soit vous passez le permis local, soit vous échangez votre permis français contre un permis local.

Comment fonctionne l’assurance-maladie à l’étranger ?

Si vous partez dans l’UE, la carte européenne d’assurance-maladie permet la prise en charge de vos soins pendant 1 an. En dehors de l’UE, ou si vous partez pour plus d’1 an, soit vous êtes détaché et vous cotisez à la Sécurité sociale française, soit vous êtes expatrié et vous cotisez au régime de votre pays d’accueil.

Lorsque l’on travaille à l’étranger, est-ce que l’on cotise pour sa retraite en France ?

Détaché à l’étranger, vous cotisez au régime français d’assurance vieillesse. Expatrié (résidence hors de France supérieure à 183 jours/an), vous êtes affilié au régime de votre pays d’accueil et vous devrez réclamer votre retraite à son administration.

Peut-on transférer ses allocations chômage à l’étranger ?

Si vous touchez le chômage avant votre départ, vous pouvez le transférer dans un autre pays de l’UE pour 3 mois maximum. Pour cela, faites remplir par Pôle emploi le formulaire U2 (1 mois d’attente) et remettez-le dans les 7 jours après votre arrivée aux services de l’emploi de votre pays d’accueil.

Où et comment paye-t-on ses impôts quand on travaille à l’étranger ?

Dans la plupart des pays, vos impôts sont retenus directement sur votre salaire. L’endroit où vous payez vos impôts dépend de votre domiciliation fiscale. Si aucune convention n’a été signée entre la France et votre pays d’accueil, vous êtes imposé dans le pays de votre domiciliation fiscale. Si vous êtes non-résident fiscal en France, vous payez vos impôts à l’étranger.

Où s’informer pour bien préparer son départ à l’étranger ?

La Maison des Français de l’étranger est incontournable pour bien vous préparer. Sur son site internet, à la rubrique Votre destination, consultez 79 dossiers pays abordant tous les thèmes de l’expatriation : protection sociale, emploi, fiscalité, études, santé…

Quels autres programmes permettent de partir en stage à l’étranger ?

Demandeur d’emploi ou apprenti en formation, quel que soit votre profil, diplômé ou non, salarié ou inexpérimenté, les programmes Eurodyssée et Leonardo vous permettent de faire un stage en entreprise en Europe et d’améliorer vos compétences linguistiques.

Quelles sont les conditions pour partir avec Erasmus ?

Pour des études à l’étranger par Erasmus, il faut être au moins en deuxième année de fac (L2), avoir entre 18 et 30 ans et avoir la nationalité d’un des pays participants.
Pour un stage à l’étranger par Erasmus, il faut être au moins en première année de fac, avoir entre 18 et 30 ans et avoir la nationalité d’un des pays participants.

Si je pars à l’étranger, est-ce que je garde ma bourse ?

Oui, si vous êtes étudiant boursier sur critères sociaux en France et que vous souhaitez poursuivre vos études dans un pays européen, vous conservez votre bourse.

Existe-t-il des programmes de mobilité hors Europe ?

Oui, le programme Erasmus Mundus permet aux étudiants ou universitaires du monde entier, titulaires d’une licence, de poursuivre leurs études dans les universités européennes. Il mène à l’obtention d’un diplôme double, multiple ou conjoint.

FAQ
À qui s’adresse le VVT - Visa Vacances Travail ?

Les conditions de participation peuvent varier selon les pays, mais, d’une façon générale, le Visa Vacances Travail s’adresse aux Français de 18 à 30 ans, et de 18 à 35 ans pour le Canada. En revanche, le programme de Singapour est à part : il est réservé aux jeunes de maximum 25 ans issus d'établissements d'études supérieures reconnus par le gouvernement singapourien.

Travailler à l'étranger
Séjour linguistiques : quelles sont les destinations les plus choisies ?

Choisie par 40 % des jeunes, la Grande-Bretagne reste la première destination. Viennent ensuite l’Irlande (28 %), les États-Unis et le Canada (20%), puis l’Espagne, l’Italie, Malte, l’Australie (9 %) et enfin l’Allemagne (3 %).

Voyager et séjourner à l'étranger
Où et comment paye-t-on ses impôts quand on travaille à l’étranger ?

Dans la plupart des pays, vos impôts sont retenus directement sur votre salaire. L’endroit où vous payez vos impôts dépend de votre domiciliation fiscale. Si aucune convention n’a été signée entre la France et votre pays d’accueil, vous êtes imposé dans le pays de votre domiciliation fiscale. Si vous êtes non-résident fiscal en France, vous payez vos impôts à l’étranger.

Partir à l'étranger
Posez vos questions sur notre Forum

Besoin d'un conseil ?

Posez vos questions aux conseillers du CIDJ, échangez vos avis et expériences

serveur1