Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Educateurs sportifs, misez sur les activités de plein air !

Educateurs sportifs, misez sur les activités de plein air !
© Fabrizia / Fotolia

Sports de glisse ou de ballon, toutes les disciplines nécessitent l'embauche d'éducateurs sportifs, même si les professionnels des activités de plein air sont particulièrement recherchés. Mais attention, ne vous limitez pas à un sport s'il n'est pas praticable toute l'année.

Bonne nouvelle: bien que vous soyez nombreux à vous orienter vers les métiers du sport, le secteur reste dynamique en termes d'embauches et manque réellement de professionnels pour certains postes spécifiques. La moins bonne, c'est qu'il n'est pas toujours évident de décrocher un emploi à temps plein.

"Globalement, 80% de nos diplômés ont un emploi, mais pas forcément à temps plein", précise-t-on au ministère des Sports". Mais rassurez-vous, vous pouvez sans problème cumuler des contrats à temps partiel en travaillant pour différents employeurs !

Besoin de maîtres nageurs et de surveillants de baignade

Selon le ministère chargé des sports, il y aurait notamment des besoins plus importants d'animateurs et d'éducateurs sportifs pour les activités liées à la forme (fitness...) et les activités aquatiques, maîtres nageurs notamment.

"Quand je cherche un job d'été pour surveiller les plages, je n'ai aucun souci pour trouver !", confirme Lauriane,  titulaire du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA). Même constat pour Nicolas,  qui trouve facilement des jobs d'animateur pendant l'été avec la spécialisation "Surveillant de baignade" du Bafa.

"Il y a une vraie demande pour les activités de plein air et les professionnels recherchent des jeunes formés", explique Valérie Deflandre, informatrice au Centre d'information et de documentation pour la jeunesse (CIDJ). "Beaucoup ne sont praticables qu'une partie de l'année mais cela ne doit pas être un frein. Passez plusieurs diplômes si besoin en optant pour des sports complémentaires au gré des saisons".

Activités de plein air : un séjour à l'étranger peut s'imposer

Vous pouvez aussi choisir de vous consacrer à une seule discipline et partir quelques mois à l'étranger quand le climat en France ne permet plus de la pratiquer.

"Des moniteurs de ski sont demandés en Chine où il y a des complexes avec de la neige artificielle. Du coup, certains jeunes Français partent travailler en Chine à la fin de l'hiver. Les éducateurs sportifs doivent savoir s'adapter pour pouvoir vivre de ce métier", précise Sébastien, entraîneur d'une équipe de basket fauteuil.

Les éducateurs sportifs peuvent évoluer vers la coordination

"Parmi les brevets professionnels de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, celui de moniteur d'équitation a beaucoup de succès", confie Valérie Deflandre. Cela tombe bien, il y a des postes !

"Cela s'explique en partie par un turnover important. Souvent, le quotidien des moniteurs est éloigné de ce qu'ils imaginaient et ils décident de se réorienter", prévient Isabelle Robert, de l'École nationale d'équitation.

Plus généralement, sachez, avant de vous lancer dans l'aventure, que les éducateurs sportifs travaillent souvent le week-end et en soirée, et gagnent quand ils débutent un salaire mensuel qui va du Smic à 1700 € brut en moyenne. Pensez aussi que ce métier est physique. "Mais il est possible d'évoluer vers des fonctions de coordination d'équipe ou liées à la direction de structures", précise-t-on au ministère chargé des Sports.

Bonne insertion des diplômés du ministère chargé des Sports et de Staps

Pour devenir animateur ou éducateur sportif, deux options s'offrent à vous : les diplômes du ministère des Sports (BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS), ainsi que ceux de la filière Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) du ministère de l'Enseignement supérieur. Dans les deux cas, le ministère chargé des Sports parle d'une bonne insertion sur le marché du travail.

Par ailleurs, des passerelles se développent de plus en plus entre les diplômes des ministères des Sports et de l'Agriculture. Cela peut permettre, par exemple, à des dirigeants d'exploitations agricoles ou de centres équestres de donner des cours d'équitation.

Les diplômes du ministère de la Jeunesse et des Sports

Bapaat -  Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien
Il vous donne un niveau CAP ou BEP.
Pour le passer, il faut être âgé de 16 ans minimum. Si aucun diplôme spécifique n'est demandé, un bon niveau de pratique personnelle est nécessaire.

BPJEPS  - Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport
Il vous donne un niveau bac. Les conditions d'accès varient selon la spécialité choisie.

DEJEPS - Diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport
Il vous donne un niveau bac + 2.

DESJEPS - Diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport 
Il vous donne un niveau bac + 3.

Pour en savoir plus sur les conditions d'accès, consultez la réglementation des diplômes du Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative .

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quelle est la différence entre le Bafa et le BAFD ?

Le Bafa est le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur en accueils collectifs de mineurs. Il vous permet de devenir animateur en centres de loisirs ou de vacances. Le BAFD est quant à lui consacré aux fonctions de directeur. Vous pouvez passer le premier dès 17 ans et le second à partir de 21 ans.

Stage et emploi