Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Animation socioculturelle : les diplômes professionnels sont un vrai plus pour une carrière

Animation socioculturelle : les diplômes professionnels sont un vrai plus pour une carrière
© Ch.Guss - fotolia

Les parcours qui mènent à l'animation socioculturelle sont aussi variés que les métiers du secteur. Mais une chose est sûre : les diplômes professionnels du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative (BPJEPS...) et ceux du ministère de l'Enseignement supérieur vous permettront d'évoluer davantage que le Bafa et le Bafd.

Antennes jeunes, centres sociaux et socioculturels, maisons de retraite... L'animation socioculturelle gagne du terrain et s'adresse aujourd'hui aussi bien aux jeunes qu'aux familles et aux personnes âgées. "Elle prend des formes très différentes selon les publics visés", précise Alain Pena, responsable Formation professionnelle à l'Ufcv.

De plus en plus d'animateurs aux côtés des personnes âgées

"Aujourd'hui, on compte de plus en plus d'animateurs dans les maisons de retraite ou les hôpitaux gérontologiques. Ces postes nécessitent de comprendre les problématiques du vieillissement.
Dans les petites maisons de retraite comme la nôtre, les auxiliaires de vie sociale encadrent souvent les animations. Mais les grands groupes embauchent des animateurs qui se déplacent dans plusieurs de leurs établissements pour proposer des activités aux personnes âgées
", explique Sophie Duhem, directrice adjointe en charge des soins et de la qualité de la Résidence Club Le Montsouris à Paris.

 

Perspectives d'évolution limitées avec le Bafa et le BAFD

"C'est dans les centres de loisirs qu'on trouve le plus d'emplois", confie Alain Pena. "Mais d'autres types de structures recrutent régulièrement. Auprès des jeunes, le travail est très différent : l'adolescence est la période des conduites à risque, les éducateurs travaillent donc davantage sur la prévention. Dans les centres sociaux, on va monter des projets avec des partenaires pour l'animation du territoire, ce qui demande une certaine qualification. Et ceux qui n'ont que le Bafa ou le BAFD vont avoir beaucoup moins de perspectives d'évolution que ceux qui ont un diplôme professionnel".

Licence pro, Bapaat, BP Jeps... quel diplôme privilégier ?

Mais alors, quelles formations privilégier ? Les diplômes professionnels du ministère de la Jeunesse et des Sports spécifiques à l'animation socioculturelle constituent une bonne option. "Environ 80% de nos diplômés sont en poste", assure-t-on au ministère.

"Certains s'inscrivent à nos formations BPJEPS ou DEJEPS alors qu'ils possèdent un master lié à la culture. Ils préfèrent finalement s'orienter vers des diplômes grâce auxquels ils pourront plus facilement décrocher un emploi", explique Alain Pena, de l'Ufcv.

Du côté de l'Enseignement supérieur, le DUT carrières sociales option animation permet également une bonne insertion professionnelle, tout comme les licences professionnelles très spécialisées.

De nombreux contrats à temps partiel dans l'animation socioculturelle

Globalement, les emplois ne manquent pas. Mais les salaires moyens ne sont pas très élevés et les contrats à temps partiel sont fréquents.
Ainsi, pour permettre à ses diplômés de travailler davantage à temps plein, le ministère développe des passerelles entre les diplômes de l'animation et ceux de l'agriculture pour les activités complémentaires. C'est le cas, par exemple, entre le bac pro gestion des milieux naturels et de la faune et le BP Jeps éducation à l'environnement vers le développement durable.

Les diplômes du ministère de la Jeunesse et des Sports

BAPAAT -  Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien
Pas de prérequis pour passer ce diplôme. Il vous accorde un niveau CAP ou BEP.

BPJEPS - Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport
Pour le passer, il vous faut un Bafa, ou tout diplôme attestant de la capacité à encadrer un groupe. Il vous accorde un niveau bac.

DEJEPS - Diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport
Pour le passer, il vous faut un BPJEPS ou un diplôme de niveau bac + 6 mois d'expérience, ou 2 ans d'expérience. Il vous accorde un niveau bac +2.

DESJEPS - Diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport
Pour le passer, il vous faut un DEJEPS ou 3 ans d'expérience. Il vous accorde un niveau bac +3.

Plus votre niveau de diplôme est élevé, plus vous aurez accès à des fonctions manageriales et de coordination.

Pour en savoir plus, consultez la réglementation des diplômes du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative.

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quelle est la différence entre le Bafa et le BAFD ?

Le Bafa est le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur en accueils collectifs de mineurs. Il vous permet de devenir animateur en centres de loisirs ou de vacances. Le BAFD est quant à lui consacré aux fonctions de directeur. Vous pouvez passer le premier dès 17 ans et le second à partir de 21 ans.

Stage et emploi