Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (3 votes)

Les métiers du bâtiment cherchent à recruter des femmes

Les métiers du bâtiment cherchent à recruter des femmes
© VF

Pas moins de 10 000 femmes sont actuellement en formation dans les métiers du bâtiment. Le secteur recrute et les entreprises qui prennent des femmes en apprentissage les embauchent souvent en fin de formation. Pierre Gomez, directeur du CFA Bâtiment de Rueil-Malmaison, nous explique l'importance de la féminisation du secteur.

Pourquoi vouloir féminiser les équipes dans les métiers du bâtiment ?

Les femmes peuvent apporter un autre regard, une complémentarité, un dynamisme toujours positif au sein des entreprises. Malheureusement, le nombre de femmes qui intègrent notre réseau de CFA reste limité pour le moment. À Rueil-Malmaison, nous n'avons que 3 à 5 jeunes filles par an.

Certains secteurs sont-ils plus porteurs que d’autres pour les femmes ?

Dans nos 5 CFA, nous avons des femmes dans tous les métiers du bâtiment, mais il y a effectivement des métiers plus porteurs. La serrurerie-métallerie et la peinture sont les deux métiers les plus demandés par les femmes car ils supposent une part de créativité. Viennent ensuite l’électricité, la plomberie et le chauffage. Les moins demandés sont la menuiserie, et surtout la maçonnerie.

Qu’apportent les femmes dans une classe de CFA ?

La présence d’une femme dans une classe de CFA tire le groupe vers le haut. Les filles veulent réussir et s’insérer dans la société plus rapidement que les garçons. Elles apportent aussi leur propre expérience, ce qui permet de dynamiser le groupe.

Au-delà de la classe de CFA, le fait qu’une femme choisisse un métier du bâtiment valorise cette voie professionnelle auprès de la jeunesse en général, et des femmes en particulier.

 

Écoutez le témoignage de Clémence,
métallière au CFA de Rueil-Malmaison :

See video


Est-il difficile pour une femme de trouver une entreprise pour son apprentissage ?

Crise oblige, il est très compliqué pour les entreprises de prendre des jeunes en apprentissage, qu'ils soient garçons ou filles. Mais certaines entreprises se montrent un peu réticentes à l'embauche des filles, alors nous avons mis en place un accueil spécifique pour aider les jeunes filles à trouver une entreprise formatrice. Notre rôle est de les accompagner dans leur recherche et d’inciter les chefs d’entreprise à modifier leurs façons de penser.

Comment se passe l'insertion professionnelle des filles après leur passage au CFA ?

Dans notre CFA, 100 % des filles ont un emploi à l'issue de la formation ! Et elles sont en grande majorité embauchées par les entreprises qui les ont prises en apprentissage, ce qui n'est pas toujours le cas pour les garçons…

Quels conseils donner à une fille qui veut se diriger vers les métiers du bâtiment ?

De ce point de vue, je refuse de faire une différence entre un garçon et une fille ! En tant que formateurs, notre rôle est de mesurer l’intérêt que le jeune, garçon ou fille, accorde à sa formation.

Il faut être conscient que ce sont des métiers difficiles, mais il faut aussi casser les stéréotypes autour des métiers de bâtiment. Les parents sont parfois effrayés par le choix de leur enfant, mais les métiers ont évolué ! On tend vers plus de technicité, de polyvalence et de compétences, et le développement durable prend aussi une place grandissante.

Et n'oublions pas qu'un grand nombre de jeunes passés par notre CFA veulent acquérir plusieurs formations ou continuer vers des études supérieures !

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Les femmes travaillent-elles dans tous les secteurs ?

Pas vraiment, puisque 50,6 % des emplois occupés par des femmes en France sont concentrés dans 12 familles de métiers (essentiellement les métiers de service), alors qu'il en existe 87 au total !

Etudes supérieures
Les filles sont-elles moins diplômées que les garçons ?

Non : 51 % des femmes sortent diplômées du supérieur, contre 31 % des garçons.

Etudes supérieures
Les filles sont-elles moins douées en sciences que les garçons ?

Non, c’est un cliché qui a la vie dure ! En réalité, les filles ont d’aussi bons résultats en maths que les garçons.

Etudes supérieures
Existe-t-il officiellement des métiers d’homme et des métiers de femme ?

Non ! Selon la loi, hommes et femmes peuvent accéder à tous les métiers.

Etudes supérieures