Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.3 (3 votes)

Lycée autogéré : un lycée sans notes, sans surveillants...

Lycée autogéré : un lycée sans notes, sans surveillants...

Pour vous, l'école rime avec obligation de présence, bulletins de notes et devoirs à la maison? Il existe pourtant des lycées différents, où les élèves choisissent leur emploi du temps et gèrent l'établissement avec leurs professeurs. Cidj.com a passé une journée au LAP à Paris...

Le lycée autogéré de Paris, LAP, accueille chaque année près de 250 élèves. L'autogestion est le maître mot. Profs et élèves prennent eux-mêmes toutes les décisions qui concernent l'établissement.

Les élèves choisissent leurs cours

Au lycée autogéré de Paris, pas d’obligation de venir en cours et possibilité de suivre les cours d'autres niveaux. "Je suis des cours de philosophie avec les terminales, parce que cette matière m’attire", nous explique un élève de seconde. C’est cette grande liberté qui plaît aux élèves.

Pas de contrôle, mais peu d'absences

"On pourrait croire que tout le monde sèche parce qu’il y a le principe de libre fréquentation, c'est-à-dire pas d’obligation d’aller en cours, mais pas du tout ! Moi, tous les matins, je suis là", assure Jeanne. Si certains élèves sont moins assidus que d’autres, les élèves qui sont en classe sont motivés car ils ont choisi d’être là. "Avec ce principe de libre fréquentation, on apprend à travailler non par obligation (feuille d’absence, notes…), mais par envie et intérêt pour la matière", remarque Thomas, élève en terminale.

Une bonne entente entre profs et élèves

"Ici profs et élèves se tutoient et il y a du respect !", explique Flora, professeur de littérature et théâtre au LAP. "Il y a d’ailleurs très peu de discipline à faire", ajoute-t-elle. Ce que confirme volontiers un élève : "Ce n’est pas possible d’avoir des problèmes de comportement, car on est encouragé et on ne s’ennuie pas."

Il y a une bonne entente entre professeurs et élèves. Chaque élève choisit le professeur de son choix comme tuteur. "Cela permet aux élèves d’avoir un adulte référent avec qui partager ses envies ou ses hésitations sur son orientation professionnelle, faire le point sur les cours ou d’autres inquiétudes d’ordre privé", explique Wolfgang, professeur d’allemand et tuteur de Loretta, élève de terminale. "Le tutorat a lieu de façon très informelle. Il peut s'organiser entre deux cours ou à la fin d’une journée dans les transports en commun. Aujourd'hui, ce sera pendant la pause déjeuner, dans le jardin, autour d'un sandwich que l'on discutera de la poursuite d'études de Loretta." 

La complicité profs/élèves se retrouve aussi dans les rapports entre élèves.
"Il y a plus de solidarité entre nous que dans mon ancien collège. Il n’y a pas de petits groupes, ici, on se mélange tous puisqu’on a des projets communs entre les secondes, premières et terminales", nous explique un élève de seconde.

Pas de compétition, pas de notes

Au LAP, les professeurs refusent de noter et de classer les élèves. Les élèves sont évalués par des commentaires de leurs profs plutôt que par des chiffres ou des lettres.
"Les notes peuvent être très mal vécues pour l'élève, c’est pour ça que l’on n'en met pas. On privilégie le dialogue pour que l’élève comprenne ses fautes", souligne Flora.

Si, ici, les copies ne ressemblent pas à des copies, les salles de classes sont tout aussi atypiques. Des graffitis ornent les murs, les tables et les chaises sont disposées en rond.
"L’enseignant n’est pas le seul à détenir le savoir, on échange beaucoup avec les élèves, chacun a le droit de donner son avis et de le défendre."

Un bel exercice pour apprendre à argumenter, débattre et défendre ses idées… Autant de qualités qui peuvent s’avérer utiles dans le monde professionnel ! 

Prise de décision, ménage, cuisine… Profs et élèves impliqués

Contrairement à un lycée lambda, dans un lycée autogéré il n’y a pas de proviseur, de CPE ou de comptable. C’est aux élèves et aux profs que reviennent toutes les décisions concernant l'organisation du lycée (règle de vie, horaires...). Réunis en assemblée générale tous les mardis matins, ils discutent de tous ce qui concerne le lycée et sont amenés à voter les décisions. L’avis d’un élève à autant de poids que celui d’un professeur.

"La liberté est synonyme de responsabilité", remarque, Jeanne, élève en terminale. Si le lycée tourne c’est grâce à l’implication de chacun. Nettoyage des salles, entretien du jardin, préparation des repas : les tâches sont réparties par groupe d'élèves. Le ménage ce n’est pas ce qui nous plaît le plus, mais on le fait pour que le lycée soit agréable à vivre."  

 

Bricolage, ménage, repas...le lycée tourne grâce à l'implication de chacun.

Tous les élèves ne passent pas le bac

"On propose des cours de 2nde, 1re, terminale, mais on offre la possibilité à l’élève de construire son parcours différemment", explique Flora, enseignante de littérature et de théâtre. L’élève peut aménager son emploi du temps. Des vocations d'ingénieur son et lumière ou de cuisinier ont d'ailleurs été découvertes lors des ateliers.
Seul un tiers des élèves sortent avec le bac… Ce lycée se retrouve donc tout en bas du classement des taux de réussite nationaux. "Mais ces chiffres ne sont pas si mauvais s’ils sont rapportés proportionnellement au nombre d'élèves qui souhaite le passer", nuance Flora. "Les élèves en entrant au lycée choisissent ou non l’objectif bac", explique Paul, un élève de 1re L. "Ceux qui veulent le passer, et l’avoir, suivent le programme, les autres peuvent privilégier des ateliers autour de la cuisine, du sport ou du spectacle."

Maturité obligatoire ! 

Dans ce lycée hors du commun, il n'y a pas de notes, pas de surveillant, pas de proviseur, pas d’obligation de présence, mais les élèves sont épanouis ! " On apprend à s’intéresser, on découvre des activités que l’on n’aurait jamais eu l’occasion de faire à l’extérieur. Cela nous ouvre l’esprit", précise Loretta, une élève.

"Mais si ce type de lycée est une vraie aubaine pour certains, il ne convient pas à tout le monde", admet Jeanne, élève en terminale L. 

"Ce genre d'établissement est idéal pour ceux qui se sentent étouffés dans le traditionnel, ceux qui ont des phobies scolaires, ceux qui veulent plus de liberté, ceux qui ne savent pas quoi faire et ceux qui veulent prendre leur temps pour trouver leur voie…, conseille la jeune lycéenne. Ici, personne ne vous forcera à faire les choses donc il faut être capable de se prendre en main."
Ce lycée différent ouvre donc ses portes à divers profils. Si vous êtes motivé et mature, tentez votre chance !

Envie de poursuivre votre scolarité dans un lycée alternatif ? Lisez notre article Zoom sur les établissements expérimentaux, les lycées autogérés et la méthode Montessori.

Etre motivé avant tout !
Le LAP est situé dans le 15e arrondissement de Paris. C’est un établissement public, mais il n'est pas soumis à la carte scolaire et accueille des élèves de partout. Pour y entrer il faut assister à une commission accueil pendant l’année, puis passer un test écrit en juin (pour s’assurer que les lacunes ne sont pas trop importantes). L’élève vient ensuite deux jours au lycée et passe un entretien individuel face à des élèves et des profs. Les critères retenus sont : la motivation, l’intérêt pour cette pédagogie et plus généralement pour le collectif.
"Il faut que la démarche de s’inscrire dans ce genre d’établissement vienne de l’élève et que ça se sente", insiste un professeur.

24 heures dans un lycée autogéré

See video

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.