Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Les jeux vidéo violents rendent-ils agressifs ?

Les jeux vidéo violents rendent-ils agressifs ?
© PGW2015

Les jeux vidéo violents sont-ils dangereux ? Existe-t-il un lien entre jeux et comportement agressif ? Éléments de réponse apportés par Vanessa Lalo, psychologue clinicienne spécialiste du jeu vidéo.

"Le lien entre jeux vidéo et violence n’a jamais été prouvé"

D’après Vanessa Lalo, psychologue clinicienne spécialiste du jeu vidéo, "les jeux vidéo ne rendent pas agressifs, même s’ils contiennent des éléments de violence. Le lien entre jeux vidéo et violence n’a jamais été prouvé scientifiquement".

Pour la psychologue : "Le jeu vidéo est un défouloir.". Une manière de sortir de la réalité du quotidien. Dans les jeux vidéo violents, la violence est contextualisée, voire totalement parodique et donc distinguable du monde réel. "Grâce à l’interactivité du jeu vidéo, le joueur peut s’approprier la violence et surtout la mettre à distance", souligne-t-elle.

"Ce n’est pas l’outil qui est mauvais, c’est l’utilisation qui en est faite"

Pourtant, d'après des gamers interrogés, les forums de sites spécialisés ou les chats de jeux vidéo sont le théâtre de comportements violents.

"En tant que joueuse, j’ai été victime de comportements violents sur les forums des jeux ou les chats, et je ne connais pas une seule personne qui ne l'a pas été", signale Mélanie Christin, fondatrice de L’atelier 801.

Alexandre, 16 ans, a été victime de menaces sur le forum d’un jeu vidéo : "C’était il y a trois ans, je jouais à un jeu vidéo sur Internet. À la fin d’une partie que je gagne, je remarque un commentaire écrit par l’un de mes adversaires. S’en suit une série d’insultes et de menaces de mort. J’ai été surpris et très choqué, se souvient Alexandre. J’avais très peur de croiser ces personnes dans la rue, qu’elles m’attendent pour me faire du mal. Je sortais peu et me limitais à un certain périmètre. Je n’arrivais plus à prendre les transports en commun. Une paranoïa qui dure 3 mois pour l’adolescent. Ma peur a pris le dessus sur ma raison. J’en ai parlé à ma mère qui m’a emmené voir un psychologue. Je lui ai expliqué ma situation. Au bout de quelques rendez-vous, je sentais que ça allait mieux."

Pour Vanessa Lalo, s'il y a violence, c’est qu’il y a un trouble antérieur à la pratique du jeu vidéo : "Ce n’est pas l’outil qui est mauvais, c’est l’utilisation qui en est faite."
Incriminer le jeu vidéo revient à rendre coupable les films violents, mais aussi les livres...

Barème de mesure de la violence
Le système de classification des jeux vidéo (PEGI, Pan European Game Information) est beaucoup plus sévère que celui des films. Ainsi, un long-métrage interdit aux moins de 12 ans pourra voir sa version en jeu vidéo interdite aux moins de 18 ans.

Marine Ilario

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.