Aide-soignant : un métier de contact et d'écoute

Aide-soignant : un métier de contact et d'écoute © Gilles Lougassi / Fotolia

Sorayda, jeune aide-soignante de 21 ans, a choisi de s'orienter vers les métiers des services à la personne après la classe de 3e. Elle a obtenu en juin dernier son diplôme d'état d'aide-soignante. Elle travaille auprès de personnes âgées dans un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

"Au départ, je voulais passer un diplôme d'auxiliaire de puériculture car j'avais envie de m'occuper d'enfants. Mais un stage en maison de retraite m'a fait changer d'avis. J'ai tout de suite aimé le contact avec les personnes âgées, pouvoir parler avec eux, écouter leur histoire, les rassurer" explique Sorayda, aujourd'hui aide-soignante dans une maison de retraite en Haute-Vienne (87).

Concours d'aide-soignant : bien se préparer avant les épreuves

Après la 3e, Sorayda prépare en 2 ans un "BEPA service aux personnes". Avec cette formation, elle trouve du travail en tant qu'agent dans un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) avant de se décider à tenter le concours d'aide-soignant. "La première fois, je me suis présentée sans aucune préparation, pour me faire une idée de la difficulté du concours, et, bien sûr, j'ai échoué" avoue Sorayda. Elle décide d'aller à la mission locale de sa ville qui lui propose d'intégrer une classe préparatoire au concours, 3 jours par semaine pendant 3 mois. "Faire cette prépa m'a beaucoup aidée. Comme j'ai déjà un BEPA, je n'avais que l'oral à passer. À l'épreuve orale, on peut être interrogé sur un grand nombre de sujets en rapport ou non avec le métier d'aide-soignant, il faut donc s'intéresser à tout ce qui passe dans l'actualité" conseille Sorayda.

6 mois de stage durant la formation

La prépa lui donne des méthodes de travail, l'aide à construire un plan et à argumenter ses réponses. Grâce à cet entraînement, elle passe le concours avec succès et commence une formation de 10 mois comprenant  6 stages.  Les cours fonctionnent par module d'une durée allant d'une semaine à un mois. "Nous devons valider chaque module pour passer à un autre. Il y a aussi des modules de mise en pratique nécessaire pour obtenir le diplôme. Notre formatrice vient nous voir en stage et vérifie nos apprentissages sur le terrain" explique Sorayda
Comment bien se préparer aux concours ?

Parlez-en à la mission locale la plus proche de chez vous. Il existe des sites internet spécialisés qui vous donneront de nombreux conseils (voir Pour en savoir plus). Certains sites vous proposent des exercices en ligne et les annales corrigées des épreuves passées, un bon moyen de vous tester. Il existe aussi beaucoup de livres de préparation aux concours. Enfin, de nombreux instituts publics ou privés proposent des cours de préparation payants.

Il faut accepter de travailler le soir et le week-end

Le diplôme en poche, Sorayda retrouve son EHPAD, mais au poste d'aide-soignante et avec un meilleur salaire.  Elle travaille 35 heures par semaine de 6h à 14h ou de 13h30 à 21h. Elle assure parfois les gardes de nuit et doit être présente un week-end sur deux. "Ces horaires décalés ne me dérangent pas. On le sait quand on s'engage dans cette profession."

Il faut être patient et à l'écoute

Au quotidien, notre jeune aide-soignante aide les personnes âgées dans les gestes de la vie quotidienne : la toilette, les repas, les déplacements. "Nous leur laissons le plus d'autonomie possible tout en restant près d'eux pour les aider. Leurs gestes sont souvent lents. Il faut apprendre à être patient. Il faut aussi être à l'écoute et souriant. Mais au début, avoue-t-elle, le plus dur a sans doute été la toilette des messieurs. C'était gênant."  Il faut aussi s'habituer à la maladie. "Elle peut évoluer si rapidement ! Il ne faut pas trop s'attacher, mais c'est dur."  Elle doit ausi accepter de les voir parfois perdre la tête, la parole, ou tout simplement la vie…

Il est possible d'obtenir des aides pour payer la formation

D'ici quelques années, Sorayda pourra, si elle le souhaite, tenter le concours d'infirmière. "Mais, pour le moment, je veux surtout me forger une solide expérience. C'est un beau métier dans lequel il est possible d'évoluer. Il ne faut pas hésiter à se lancer dans cette voie si on en a la vocation. Mon seul conseil : préparez-vous bien ! Vous pouvez faire une prépa, comme je l'ai fait, mais il existe aussi de nombreux livres très bien faits pour s'entraîner. Renseignez-vous aussi sur les aides possibles. En passant par la mission locale, ma prépa et ma formation ont été prises en charge grâce à des aides du Conseil général. Et comme j'avais travaillé, j'ai été rémunérée par Pôle emploi durant ma formation."

Comment devenir aide-soignant ?

Pour passer le diplôme d'État d'aide-soignant, rapprochez-vous des IFAS de votre région.
Elles vous donneront les dates de concours et les conditions d'accès.
Si vous avez moins de 25 ans et pas de diplôme, rendez-vous à la mission locale. Vous pourrez obtenir des conseils et les possibilités d'aides financières. Si vous êtes inscrit à Pôle emploi, votre conseiller peut également vous aider à trouver une formation.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Le secteur du paramédical recrute-t-il ?

Oui, le secteur est en plein boom, avec en tête de liste les infirmiers qui sont très recherchés. Départs en retraite, vieillissement de la population... Le paramédical recrute.

Etudes supérieures
Les écoles du secteur paramédical sont-elles sélectives ?

Cela dépend des professions. Les formations d’infirmier, d'orthophoniste, de kinésithérapeute et de psychomotricien sont limitées par un quota chaque année. D’autres métiers du paramédical, comme opticien-lunetier ou diététicien, n’ont pas de numerus clausus et sont donc plus accessibles.


Etudes supérieures
Où peut-on exercer les métiers du paramédical ?

Dans les hôpitaux, centres médico-sociaux, laboratoires, maisons de retraite, cabinets privés… Vous aurez l’embarras du choix.

Etudes supérieures
Les études du secteur paramédical sont-elles reconnues en Europe ?

Les formations paramédicales ont été revues pour être reconnues par le système européen LMD (licence, master, doctorat). D’ici à 2015, l’ensemble des études paramédicales devraient bénéficier de cette refonte du système.


Etudes supérieures
server2