Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.7 (3 votes)

Les métiers de la rencontre amoureuse

Les métiers de la rencontre amoureuse
© Auremar / Fotolia

Vous êtes doué pour jouer les entremetteurs ? Vous avez formé des dizaines de couples durant vos études ? Mais vous avez aussi la fibre commerciale, le sens de la relation client ou vous êtes tout simplement un super développeur informatique. Peut-être êtes-vous fait pour l'un des métiers de la rencontre amoureuse…

On compte 16 à 18 millions de célibataires en France… De quoi alimenter un marché important que se partagent agences matrimoniales, sites de rencontres, coachs, chasseurs de têtes amoureuses et assistants de rencontre.

Le boom des sites internet de rencontre

Il existe 2 000 sites internet de rencontre en France… Le secteur de l'amour 3.0 est en plein essor et ne cesse de se développer. La plupart de ces sites tentent de se démarquer en se spécialisant et en ciblant leur clientèle : par provenance géographique, par activité similaire, par niveau social ou niveau d'études…

Ces sites représentent un véritable business ! Adopteunmec.com a revendiqué un chiffre d'affaires de 16,1 millions d'euros en 2013. Meetic affiche quant à lui un chiffre d’affaires de plus de 126 millions.

Le secteur se porte bien et recrute ! "Nous avons toujours des postes ouverts", confirme Amélie Denis, DRH de Meetic France. Les profils recherchés ? De bons développeurs, mais aussi des chargés de clientèle, des ingénieurs système et réseaux, des chefs de projets…

À lire également notre article "Travailler pour un site de rencontre" et le témoignage de Christophe, social media manager à Meetic.

Les agences matrimoniales continuent de marier

Pourtant, malgré la profusion de nouveaux sites web, les agences matrimoniales perdurent et continuent de marier. Elles récupèrent notamment une clientèle déçue des rencontres sur Internet et proposent un service personnalisé, loin du libre-service amoureux. Certes, les agences indépendantes ont presque disparu au profit des franchises (qui représentent les trois quarts des agences) mais elles sont encore près de 400 en France et emploient de 500 à 700 personnes.

"Pour monter son agence matrimoniale, il faut d'abord s'inscrire au registre du commerce et des sociétés. Il faut également connaître parfaitement les décrets qui régissent la profession. Ensuite, comme il s'agit d'un service, la mise de départ est raisonnable. II faut compter entre 15 000 et 50 000 € pour monter son affaire", explique Stéphane Maillard, président de la Fédération française matrimoniale.

Il met aussi en garde sur les compétences requises. "Avoir de l'empathie et le sens de l'écoute ne suffisent pas, même si c'est important dans cette profession qui touche aux relations humaines. C'est avant tout une profession commerciale. Il faut donc être capable d'aller chercher des clients, de faire jouer un réseau relationnel, de gérer la publicité, car sans clients, une agence matrimoniale ne peut pas tenir."

Il n'y a pas de formation type pour monter une agence matrimoniale. Des études de commerce ou un parcours en recrutement peuvent être des voies d'accès.

Coach en séduction

Les "love coach" nous viennent tout droit des États-Unis. Leur objectif ? Aider les célibataires à trouver l'âme sœur en travaillant sur leur personnalité, leur histoire, leur comportement, et parfois aussi leur look. Les coachs peuvent travailler en contact direct avec leurs clients, mais aussi à distance par téléphone ou par mail.

Il n'y a pas de diplôme de coach reconnu en France. Beaucoup ont lancé leur activité après une école de commerce, une école d'ingénieur, un parcours dans le recrutement ou une formation en psychologie. Il existe également une École française de la séduction qui forme les coachs en proposant des stages d'application pratique. Attention, le coût est elevé, plus de 6 000 € selon les formules proposées.

Le coach travaille pour des cabinets de service ou à son compte.

De nouveaux métiers apparaissent

Aux côtés des métiers traditionnels de la rencontre émergent de nouvelles professions aux noms énigmatiques : "chasseur de têtes amoureuses" ou "dating assistant". Ils partent à la chasse pour des clients célibataires ou se substituent à eux pour les aider à décrocher des rendez-vous amoureux.

Voir notre article "Chasseur de têtes amoureuses, un nouveau job" et la vidéo sur les dating assistants.

Alors, si la Saint-Valentin vous inspire, pourquoi ne pas franchir le pas ?

Assistant de rencontres : il drague à votre place sur Internet !


Jimmy Hautecloche, 25 ans, a toujours beaucoup séduit sur Internet. Aujourd'hui, il en a fait son métier. Il travaille comme "dating assistant", c'est-à-dire assistant de rencontres, et aide les célibataires à décrocher des rendez-vous sur Internet en draguant à leur place…

 

See video

Charlotte Patron

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.