Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (3 votes)

Après l'apprentissage ? CDD, CDI, nouveau contrat, Pôle emploi...

Après l'apprentissage ? CDD, CDI, nouveau contrat, Pôle emploi...
© Tiero / Fotolia

À la fin de votre contrat d’apprentissage, plusieurs situations se présentent à vous. Vous pouvez continuer votre formation, signer un CDD ou un CDI ou vous inscrire à Pôle emploi.

Une fois votre apprentissage terminé, vous pouvez :

  • continuer à vous former par la voie de l’alternance (nouveau contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation), afin d’obtenir une qualification supérieure ou différente. Vous pouvez aussi décider de réintégrer la voie scolaire ou universitaire (en fonction du niveau acquis) ;
  • vous faire embaucher par votre employeur ;
  • vous inscrire à Pôle emploi, si vous ne trouvez pas de travail.

Signer un autre contrat d’apprentissage

À la fin de votre contrat d’apprentissage, rien ne vous interdit d’en signer un autre.

Seules conditions : vous ne devez pas dépasser la limite d’âge et vos contrats successifs doivent vous préparer à des diplômes (ou à des titres professionnels) sanctionnant des qualifications différentes (de même niveau ou non).

Attention toutefois, si vous avez déjà conclu deux contrats successifs de même niveau (par exemple : préparant à un CAP), vous avez besoin de l’autorisation de votre directeur de CFA pour en conclure un troisième.

Il n’y a pas de délai à respecter entre deux contrats d’apprentissage (art. L.6222-15 du Code du travail).

Vous pouvez également signer un contrat de professionnalisation après un contrat d’apprentissage.

Bon à savoir. Lorsque vous concluez un nouveau contrat d’apprentissage (avec le même employeur ou un autre), vous avez droit à une rémunération au moins égale à celle perçue lors de la dernière année de votre précédent contrat.

Se faire embaucher par votre employeur

À la fin de votre contrat d’apprentissage, votre employeur peut décider de vous embaucher sous contrat à durée déterminée (CDD) ou en contrat à durée indéterminée (CDI). Dans les deux cas, il ne peut pas vous imposer d’effectuer une période d’essai sauf disposition conventionnelle — convention collective, accord collectif… — contraire (art. L.6222-16 du Code du travail). La durée de votre contrat d’apprentissage doit être prise en compte pour le calcul de votre ancienneté et de votre rémunération.
Droits au chômage

Si, après votre contrat d’apprentissage, vous ne trouvez pas de travail, vous pouvez vous inscrire à Pôle emploi. Vous aurez droit à une indemnisation par l’assurance chômage, si vous avez travaillé au moins 122 jours (4 mois) au cours des 28 derniers mois. Le montant de l’indemnité et sa durée de versement dépendront de votre situation antérieure (durée de votre contrat, rémunérations perçues).

Pour en savoir plus :
site du service public.

Bon à savoir. Votre droit à l’assurance chômage est ouvert lorsque votre contrat d’apprentissage est arrivé à son terme ou lorsqu’il a été rompu en cours de route, d’un commun accord entre vous et votre employeur ou sur décision du conseil des prud’hommes.

Anais Coignac - Anne Marie Le Gall

Forum : les messages les plus lus

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.