Notez !
Aucun vote pour l'instant.

VAE : étape par étape

VAE : étape par étape
© Carlos Reusser Monsalvez - Flickr

Vous aimeriez faire reconnaître votre expérience par un diplôme afin d'évoluer ou de trouver un nouvel emploi ? Du CAP au master 2, un grand nombre de diplômes sont accessibles avec la validation des acquis d’expérience. Cidj.com vous guide dans votre démarche en 5 étapes.

1/ Se rendre dans un point relais conseil VAE, gratuit et ouvert à tous

Avant de vous lancer dans une VAE, faites le bilan de votre situation. Vous pouvez vous faire aider en vous rendant dans un point relais conseil VAE. Il y en a dans tous les départements.
"Le point relais conseil est la 1re étape du parcours de VAE. Le service est gratuit et ouvert à tous. Lors d’un entretien d’1h30, nous analysons le projet de la personne afin de voir si la VAE correspond bien à ses attentes. Nous l’aidons ensuite à trouver le diplôme en lien avec son expérience. Puis nous l’orientons vers l’organisme certificateur en charge de la validation de son diplôme", explique Jacqueline Rageot, responsable au Biop de l’antenne VAE 75.

2/ Rencontrer l’organisme certificateur

L’organisme certificateur est l’organisme chargé de valider le diplôme que vous recherchez. Il est différent selon le diplôme visé. Ainsi, pour un diplôme de l’Éducation nationale (du CAP au BTS), il faudra contacter le Dava de votre académie (dispositif académique de validation des acquis). Pour un diplôme universitaire, vous serez dirigé vers le service VAE de l’université qui délivre le diplôme visé, pour un titre professionnel, le ministère du Travail, etc.

Ces organismes, écoles, ministères et universités organisent généralement des réunions d’information gratuites et répondent à toutes vos questions. L’organisme s’assurera également que le choix du diplôme est le bon au vu de votre expérience professionnelle.

3/ Faire sa demande officielle de recevabilité

Le certificateur vous fera remplir un dossier de recevabilité, livret 1. C’est la demande officielle qui vous permettra de démarrer votre travail de VAE. Le contenu de ce dossier varie selon les certificateurs. Cependant, vous devrez généralement fournir un CV détaillé, des attestations d’employeurs ou d’associations si vous êtes bénévole, des fiches de paie, une photocopie des diplômes, une lettre de motivation dans certains cas… Vous obtiendrez une réponse dans les 2 mois. Ce n’est qu’après acceptation de votre demande que vous pourrez faire votre demande de financement et démarrer votre VAE.

4/ Préparer son dossier de validation du diplôme

Il est fortement recommandé de se faire aider pour cette étape cruciale. Il s’agit de rédiger le dossier de validation du diplôme, livret 2, de 50 à 90 pages selon le diplôme visé. Ce document permet de prouver au jury qui vous auditionnera que votre expérience vous a bien permis d’acquérir les connaissances nécessaires à l’obtention du diplôme.

5/ Passer devant un jury

Ce long parcours se termine devant un jury de professionnels et d’enseignants qui, après un entretien d’1h environ, valideront ou non vos acquis.

Trois réponses possibles :

  • Vous obtenez votre diplôme.
  • Le jury décide une validation partielle. Dans ce cas, vous avez 5 ans pour compléter le diplôme. Le jury peut vous proposer de réaliser un dossier écrit complémentaire, de faire une mission au sein de l’entreprise en rapport avec le module qui manque, de reprendre une formation...
  • Refus de la validation. Mais cette option est très rare.

Du nouveau dans la VAE
Pour les non-diplômés ou les personnes n'ayant pas le niveau V (CAP). Depuis mars 2014, les périodes de formation initiale ou en apprentissage sont prises en compte pour la durée d'expérience requise pour une VAE (3 ans minimum).
Pour les CDD. Il n'est plus nécessaire de cumuler 4 mois de CDD dans les 12 derniers mois pour faire votre demande. Vous pouvez la faire dès le 1er mois dans l'entreprise. En général, le congé pour VAE se déroule en dehors de la période du CDD. Il doit débuter au plus tard 12 mois après la fin du contrat de travail.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.