Notez !
Aucun vote pour l'instant.

VAE à l’université : démarches pour obtenir un diplôme universitaire

VAE à l’université : démarches pour obtenir un diplôme universitaire
© Antonioguillem / Fotolia

La validation des acquis de l'expérience est accessible à ceux qui désirent obtenir un diplôme universitaire. Licence professionnelle et master sont les plus demandés. Comment choisir son diplôme ? À qui s’adresser ? Cidj.com vous guide dans vos démarches.

Il faut justifier de 3 années d’expérience professionnelle minimum en rapport avec le diplôme pour prétendre à une VAE. Avec ou sans le bac, vous pouvez faire votre demande de validation des acquis de l’expérience à l’université. Cependant, il n'est pas facile de s’y retrouver dans l’offre de diplôme. N'hésitez pas à vous faire aider par un conseiller VAE.

Tous les diplômes professionnels sont ouverts à la VAE

"Les points relais conseils qui existent partout en France sont là pour vous aider à trouver le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience. Les conseillers ont différentes sources pour trouver le bon diplôme, en particulier le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) qui répertorie les diplômes accessibles en VAE", explique Marie Menaut, conseillère VAE à l’université de Marne-la-Vallée.

Mais pas de panique si vous ne trouvez pas le diplôme espéré dans ce registre. Il arrive qu’il ne soit pas à jour. Sachez que tous les diplômes à vocation professionnelle sont ouverts à la VAE à l’exception des diplômes du secteur de la santé, très réglementés. Vous ne pouvez pas obtenir votre diplôme de médecin en VAE !

Pour chaque université, une procédure

"Dans le domaine de la VAE, il n’y a pas de procédure harmonisée pour l’ensemble des universités. Chaque faculté a son propre fonctionnement. Dans certaines universités, vous pouvez déposer votre dossier toute l’année, dans d’autres, il y a une date limite de dépôt", indique Clara Bertrand, conseillère à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Chaque université propose en général une réunion d’information qui vous permettra de comprendre la procédure. Dans tous les cas, vous devez remplir un premier dossier de recevabilité (livret 1), dans lequel on vous demandera CV, lettre de motivation, annexe justifiant votre expérience ou vos diplômes. Un premier avis purement administratif est alors émis par l'équipe pédagogique.

"La décision de l’équipe pédagogique ne doit pas être vue comme une sanction en cas de refus mais comme un conseil à l’orientation. Si le diplôme demandé n'est pas approprié, les enseignants vont chercher une solution plus adaptée au parcours et aux possibilités matérielles du postulant", ajoute Marie Menaut.

Une VAE demande du temps et de la persévérance

Si le dossier est accepté, vous signez un contrat de prestation et vous étudiez les dispositions financières avec la faculté. Le prix comprend les frais d’inscription à l’université, l’accompagnement, si vous le désirez, et le passage devant le jury. Les tarifs dépendent de votre statut (salarié ou en recherche d’emploi). Il existe de nombreuses possibilités de prise en charge.

"Je recommande aux postulants de se faire accompagner. Une démarche de VAE demande du temps et de la persévérance. Il faut rédiger de 50 à 60 pages pour une licence et de 80 à 90 pages pour un master. C’est un travail important. Travailler avec un conseiller permet d’avoir un retour sur son travail et de s'assurer que l'on avance dans la bonne direction. Il apporte aussi un soutien moral important, car il peut y avoir des moments de découragement. Chaque université a ses propres pratiques d'accompagnement. Renseignez-vous bien sur le nombre d’heures proposé, les ateliers collectifs ou individuels…", conseille Clara Bertrand.

En savoir plus

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.