Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (1 vote)

Tout savoir sur la VAE : pour quel public, quel coût, dans quel but ?

Tout savoir sur la VAE : pour quel public, quel coût, dans quel but ?
© Sergey Nivens / Fotolia

La validation des acquis d’expérience permet d’obtenir un diplôme sans repasser sur les bancs de l’école. Accessible à tous après 3 ans d’expérience professionnelle, cette démarche demande toutefois un travail important. Interview de Corinne Deniel, responsable du Dava de Paris.

Qu'est-ce que la VAE ? Qui peut en faire la demande ? Quels sont les diplômes concernés ? Corinne Deniel, responsable du dispositif académique de validation des acquis (Dava) de Paris répond à nos questions sur la VAE.

Qu’est-ce que la VAE ?

La validation des acquis d’expérience (VAE) permet la reconnaissance des compétences acquises pour l’obtention de tout ou partie d’un diplôme à visée professionnelle, et cela sans passer par une formation.

Qui peut en faire la demande ?

Toute personne qui justifie de 3 ans d’expérience dans le champ du diplôme peut faire une demande de VAE.

Peut-on accéder à tous les diplômes ?

Seules les certifications (diplôme de l'Éducation nationale, titre professionnel, CQP) à visée professionnelle sont accessibles par la VAE. Pour vérifier que le diplôme est accessible en VAE, vous pouvez consulter le site du RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).

Sans diplôme, peut-on accéder à la VAE ?

Oui, bien sûr ! En VAE,  il n’y a pas de prérequis. Vous pouvez obtenir un BTS sans avoir de diplôme. Seuls l’expérience et le niveau de compétences acquis sont pris en compte.

Pourquoi faire une VAE ?

Les motivations varient d’une personne à l’autre. Pour certains, l’obtention d’un diplôme peut permettre de faire reconnaître ses compétences et ainsi d’évoluer dans son entreprise. Une personne en recherche d’emploi peut avoir besoin d’un diplôme pour faciliter son retour sur le marché du travail. Enfin, d’autres s’engagent dans une démarche de VAE car elles ont besoin d’une reconnaissance personnelle de leur parcours. Quelle que soit la raison, il faut être motivé car la démarche demande du temps et de l’énergie.

Comment cela fonctionne ?

La VAE est une démarche de 6 à 9 mois en moyenne qui demande beaucoup d’investissement personnel. Il y a un certain nombre d’étapes à respecter. Le tout premier travail est d’identifier le diplôme qui correspond à son expérience. Les points relais conseil (PRC), répartis dans toute la France, et la Cité des Métiers peuvent aider les candidats à faire ce travail d'exploration.

Une fois le diplôme déterminé, le candidat doit envoyer le premier dossier (livret 1) à l’organisme certificateur qui attribue le diplôme. Pour les diplômes de l’Éducation nationale du CAP au BTS, c'est le Dava. Une fois la demande acceptée, le candidat rédige un second dossier (livret 2) en détaillant son expérience. Le livret 2 est ensuite présenté à un jury d'experts pour la validation totale ou partielle du diplôme. (voir la VAE pas à pas).

Faut-il se faire accompagner ?

Ce n’est pas obligatoire, mais il est fortement conseillé de se faire accompagner ! La rédaction du dossier n’est pas une simple formalité. Il faut bien comprendre les attentes du jury. Le candidat doit arriver à formaliser par écrit son activité professionnelle, choisir les expériences clés, les décortiquer et les analyser pour montrer en quoi elles correspondent au niveau du diplôme visé. Ce n’est pas un travail facile. C’est pourquoi, il me semble important d’être soutenu.

Combien ça coûte ?

Seul l’accompagnement demande un financement. Le coût est variable selon la prestation proposée par l’organisme accompagnateur.

Peut-on se faire financer ?

Oui, il est possible de se faire financer tout ou partie de son accompagnement à la VAE par différents acteurs de la formation professionnelle : les Opacif, Pôle emploi, votre entreprise, la région...

Qu'apporte la VAE ?

La finalité de la VAE est d'obtenir un diplôme en rapport avec ses compétences. Ce qui apporte une immense satisfaction personnelle. C’est une reconnaissance d’un parcours professionnel. Cela redonne confiance en soi. Certaines personnes ne mesuraient pas avant leur VAE l’étendue de leur parcours et des compétences acquises. C’est une démarche très formatrice de ce point de vue. Après une VAE, un candidat est capable de parler de façon très claire et très structurée de son expérience. C'est un vrai atout lors d’un entretien d’embauche.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.