Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Financer sa VAE : salarié, non-salarié ou demandeur d'emploi

Financer sa VAE : salarié, non-salarié ou demandeur d'emploi
© Wild Orchid / Fotolia

La VAE fait partie de la formation professionnelle. Vous pouvez donc bénéficier d'une prise en charge partielle ou totale pour financer votre démarche. Le financement dépendra de votre statut : salarié, non-salarié ou demandeur d’emploi. Nos explications.

Vous êtes salarié en CDI ou CDD

Si vous êtes salarié en CDI ou en CDD, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement de 24h maximum pris pendant le temps de travail ou hors temps de travail.

  • Si vous demandez un congé VAE pendant votre temps de travail, vous devez obtenir une autorisation d’absence de votre employeur. La demande doit lui parvenir 60 jours avant le début de l’accompagnement. L’employeur ne peut pas refuser mais peut demander un report de 6 mois maximum. 
  • Si l’employeur est d’accord, le salarié doit alors demander une prise en charge de ce congé VAE à l’organisme (Opacif) dont dépend l’entreprise (Fongecif, Uniformation...). Lorsque la demande est acceptée, le salarié perçoit sa rémunération habituelle et l’Opacif rembourse les heures non travaillées dans l’entreprise à l’employeur.
  • Si vous préférez préparer votre VAE hors temps de travail, vous n’êtes pas tenu d’informer l’employeur de votre projet. Dans ce cas, vous contactez directement l’organisme pour demander le financement de l’accompagnement.
  • Que vous prépariez votre VAE pendant ou hors temps de travail, l’Opacif prend en partie ou en totalité les coûts liés à la VAE : accompagnement, étude de la faisabilité du projet de VAE, étude de la recevabilité administrative, accompagnement et validation.

Le financement est propre à chaque Opacif.
Par exemple, le Fongécif Ile-de-France rembourse jusqu’à 2 800 €, le Fongécif Bretagne jusqu'à 1 000 €. Renseignez-vous bien !
Si votre Opacif ne rembourse pas ou partiellement votre VAE, vous pouvez demander à votre employeur de la financer dans le cadre du plan de formation ou utiliser votre Compte Formation Professionnelle (CPF), ancien DIF.

Vous êtes demandeur d’emploi

La VAE est accessible à tous les demandeurs d’emploi indemnisés ou non.

  • Elle est gratuite pour l’accès à un titre professionnel du ministère chargé de l’Emploi.
  • Pour les diplômes de l’Éducation nationale allant du secondaire jusqu’à bac + 2, les différentes étapes du processus – accueil, information, conseil, recevabilité, jury, documents – sont gratuites. L’accompagnement est payant mais peut-être financé par Pôle emploi.
  • Pour les autres certifications, les demandeurs d’emploi ont accès au Pass VAE ou Aide à la VAE des conseils régionaux.

Pôle emploi prend en charge les droits d’inscription auprès de l’organisme certificateur : accompagnement et actions de validation proprement dites (frais de constitution du jury, de déplacement, de copie, de timbres, ainsi que tous les frais liés à la mise en situation tels que l’achat ou la location de matériel). Ces subventions sont plafonnées et peuvent varier selon les régions et selon les certifications demandées. La prise en charge de Pôle emploi complète les subventions proposées par les conseils régionaux avec le Pass VAE. Ce Pass VAE s'obtient auprès de votre conseiller Pôle emploi.
Pass VAE
En plus des demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du Pass VAE sont : 
•    les salariés en contrat aidé dans le secteur non marchand
•    les bénéficiaires des minima sociaux
•    les bénévoles visant une certification en lien avec leur bénévolat
•    les aides familiaux et conjoints collaborateurs d’artisans et de commerçants
•    les salariés en congé parental
•    les salariés exerçant le métier de formateur pour adultes
•    les salariés transfrontaliers
•    les salariés de particuliers exerçant à temps partiel (moins de 20h/semaine)

Vous êtes commerçant, artisan, libéral...

Commerçant, travailleur indépendant, médecin libéral ou autre profession libérale, exploitant agricole, exploitant de la pêche et des cultures maritimes, artisan... Vous pouvez bénéficier d'un financement pour la VAE. Vous devez faire votre demande auprès du Fond d’Assurance Formation (FAF) qui gère votre contribution au titre de la formation professionnelle continue.

Bien choisir son accompagnement
L'accompagnement à la VAE est fortement recommandé par tous les professionnels. Mais il a un coût. C'est pourquoi, il est important de bien se renseigner sur l'organisme qui va vous épauler. Mieux vaut trouver un organisme qui connaît bien le diplôme visé. Si vous choisissez un cabinet généraliste, assurez-vous que votre conseiller connaît bien le référentiel du diplôme et les attentes du jury. Renseignez-vous aussi sur le nombre d'heures d'accompagnement et sur la méthode : atelier collectif, entretien individuel, suivi par téléphone ou mail... Les financeurs tels que les Fongecif peuvent vous fournir une liste d'organismes accrédités. La plupart des certificateurs (Dava, universités, écoles...) proposent un accompagnement à leur diplôme.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.