Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Diplôme en VAE : conseils d’experts

Diplôme en VAE :  conseils d’experts
© Rachel Johnson - Flickr

Obtenir un diplôme grâce à la VAE est loin d’être une formalité. Remettre à plat son expérience professionnelle est un travail qui demande du temps et de la motivation. Trois professionnelles de la VAE vous guident dans les étapes à suivre.

Jacqueline Rageot, responsable de l’antenne VAE de Paris, Clara Bertrand et Marie Menaut, respectivement conseillères du service VAE de l'université de Paris Ouest et de l’université de Marne-la-Vallée, reçoivent chaque année des milliers de demandes. Toutes trois vous donnent leurs conseils pour réussir votre projet de VAE.

Réfléchissez bien à votre projet

Jacqueline Rageot : "S’engager dans une VAE demande un investissement personnel important. Certes, vous pouvez vous faire accompagner et conseiller. Néanmoins, l’essentiel du travail se fait chez soi, seul face à son ordinateur. Il est donc important de bien réfléchir à votre projet et à votre motivation, d’en parler à vos proches pour qu’ils adhèrent et vous soutiennent dans ce projet qui vous rendra moins disponible pendant plusieurs mois."

Prenez votre temps pour vous informer

Jacqueline Rageot : "Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans l’offre de VAE et comprendre qui fait quoi. Allez-y pas à pas. Il n’y a pas d’organisme unique qui recouvre toutes les demandes. Le plus difficile c’est de trouver le bon diplôme qui correspond à votre expérience. Prenez votre temps, étudiez le référentiel, rendez-vous dans un point relais conseil (PRC), qui vous aidera dans cette première démarche. En fonction du diplôme choisi, vous serez ensuite orienté vers l'organisme certificateur – une université, le dispositif académique de validation des acquis (Dava), un ministère, une école privée –, qui confortera votre choix."

Faites-vous aider

Clara Bertrand : "L’accompagnement n’est pas obligatoire, mais je le recommande fortement. Cela permet de garder un rythme de travail entre deux ateliers. La VAE est un travail de plusieurs mois qui demande de la volonté. Ce n'est pas facile de se remettre à travailler le soir après une journée de travail. Les conseillers sont là pour vous soutenir dans les moments de découragement ou de fatigue. Ils vous apporteront surtout une méthode de travail. Ils vous aideront à mettre en avant vos expériences les plus intéressantes, à décrire celles qui peuvent paraître évidentes ou anodines. Ils connaissent les attentes du jury. Leurs conseils sont donc précieux pour ne pas passer à côté de choses importantes."

Investissez-vous !

Marie Menaut : "Il est important de prendre à bras-le-corps ce mémoire qui demande un gros investissement personnel. Le diplôme n’est pas donné. Ce projet demande un travail d’introspection et de réflexion sur sa carrière professionnelle. Ce n’est pas un exercice facile. Savoir-faire est une chose mais pouvoir l’expliquer demande du temps et de la maturation. C’est un soulagement d’arriver au bout. La VAE en général apporte plus qu’un diplôme. C’est un vrai travail sur soi. C’est un parcours identitaire très fort qui dépasse l’obtention d’un diplôme. Cela vaut la peine de s’investir."
VAE = validation des acquis de l'expérience
Une VAE peut s'entreprendre à partir de 3 ans d'expérience professionnelle.
Pour savoir comment entreprendre une VAE et transformer votre expérience en diplôme, lisez notre article VAE : étape par étape.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.