Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (3 votes)

Obtenir un CAP petite enfance en VAE : témoignage de Véronique

Obtenir un CAP petite enfance en VAE : témoignage de Véronique
© Fotolia/Dron

Obtenir un diplôme grâce à son expérience, c'est possible. Véronique travaille comme nounou chez des particuliers depuis 10 ans. Pour pouvoir postuler en crèche, elle décide de se lancer dans une VAE pour décrocher le CAP petite enfance.

Grâce à sa motivation et son expérience, Véronique a obtenu son CAP petite enfance en VAE. L'auxiliaire parentale nous confie son parcours.

"Je suis originaire de Côte d’Ivoire. J’ai toujours voulu travailler avec les enfants. Mais en Côte d’Ivoire, il n’y a pas vraiment d’emploi dans ce domaine. Ce sont les grands-parents, les oncles ou les tantes, les cousins et les cousines qui prennent en charge les enfants lorsque les parents travaillent. J’ai donc fait un BTS de gestion administrative. Lorsque je suis arrivée en France, j'ai pu avoir une équivalence de mon diplôme, mais j'ai préféré devenir nounou. Je travaille chez des particuliers depuis 10 ans. Mais c’est un travail qui reste précaire. Je reste en moyenne 3 ans, selon l’âge des enfants dans les familles."

Faire reconnaître son expérience pour un emploi plus stable

"J'ai décidé de faire cette VAE l’année dernière lorsque j’ai changé d’employeur. Je voulais une reconnaissance de mon expérience et pouvoir postuler dans des crèches afin d’avoir un travail plus stable. Ma conseillère Pôle emploi a approuvé mon projet. C’est elle qui a monté mon dossier de financement et m'a mis en contact avec l’Astrolabe Formation PFD, antenne VAE des Hauts-de-Seine."

Etre motivé avant tout !

Astrolabe l’aide à remplir le livret 1 de recevabilité. Accord et financement obtenus, elle entame le livret 2.

"L’accompagnement pour le livret 2 a été une aide précieuse. Le conseiller nous a expliqué ce que le jury attendait de ce dossier. Il faut expliquer de manière très détaillée toutes ses activités sans se répéter. Nous devions bien mettre en avant toutes nos connaissances en matière d’hygiène et de sécurité. Le jury est très pointilleux là-dessus. J’ai, par exemple, réalisé des plans des appartements de mes employeurs pour montrer de façon précise à quel endroit je plaçais l’enfant afin de démontrer que j’assurais sa sécurité. Je rédigeais quelques pages puis le conseiller me corrigeait, commentait ce qui allait et ce qui n’allait pas. J’ai beaucoup travaillé. Au début, j’allais aux réunions 2 fois par semaine, mais à partir d’octobre, j’ai recommencé à travailler et j’ai dû m’organiser différemment. J’envoyais mon travail par mail. Le conseiller me renvoyait ses corrections ou m’appelait. Je travaillais 2 à 3h tous les soirs et une grande partie du samedi. Si j’ai un conseil à donner c’est de ne pas se lancer si on n'est pas très motivé."

Jury pointilleux sur l’hygiène et la sécurité

Véronique passe devant le jury en février. Elle s’entraîne seule car elle a repris un poste et ne peut se déplacer pour préparer l’entretien avec le conseiller d’Astrolabe.

"Le jury se composait de 3 personnes : deux enseignants et un professionnel. Je me suis présentée. Ils m’ont posé des questions sur le dossier. Je n’ai pas su tout de suite si j’avais eu le diplôme. Ils m’ont envoyé la réponse 1 mois après ! Aujourd’hui, je sais qu’avec mon expérience et ce diplôme, je peux trouver un travail en crèche. Mais, pour le moment, je vais rester dans ma famille. Je m’y sens bien et les enfants sont adorables. De plus, ça rassure mes employeurs de savoir que j’ai obtenu le CAP petite enfance. Je postulerais en crèche après mon contrat."

VAE = validation des acquis de l'expérience
Pour savoir comment entreprendre une VAE et transformer votre expérience en diplôme, lisez notre article VAE : étape par étape.

Valérie François

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.